Read Le souvenir des belles choses with its analysis


See Full Analysis here

Scene 1 -  Conduire vers le centre de mémoire
1. EXT. JOUR INT. VOITURE

NATHALIE , 35/40 ans, conduit . Elle parle en regardant la route ensoleillée, et jette de
brefs coups d’oeil à son interlocutrice, sa soeur CLAIRE, invisible pour nous.

NATHALIE
... De toute façon, il l’a dit... C’est quoi ?... Une visite... De toute façon,
c’est vrai, les spécialistes c’est mieux... Parce que... hein ?... chacun son
domaine... Mais enfin, Il a raison là-dessus Jean-Jacques, des orthophonistes
et des psychologues, on en trouve aussi dans Bordeaux... pas besoin de faire
quarante bornes... en plus je ne vais peut-être pas pouvoir faire le taxi tous
les jours, moi...
( elle regarde dans le rétro. Puis à l’intention du véhicule qui la suit ) ...
Qu’est-ce qu’il fout, double !... et puis, tu vois, c’est pas du tout comme
maman... t’es pas obligée d’aller là-bas... Mais enfin quand t’as quelque
chose dans la tête... Il l’a dit... heu... Marzinsky : c’est suite à ton coma...
même léger, ça laisse des... Mais ce n’est pas une " maladie ". C’est rien... je
suis sûre que ce n’est rien du tout... (dans le rétro ) Ah ! J’aime pas quand
on me serre comme ça... Bon... tu doubles oui ou merde... ( elle ouvre sa
vitre, et passe le bras en faisant signe à la voiture de doubler ) ...allez...
vas-y mon gros... ( elle ferme la vitre ) qu’est-ce qu’il fout ( à Claire ) ...
hein ?... t’es pas d’accord ?... c’est rien du tout... Remarque... même avant
le... enfin... avant l’accident, t’avais déjà des problèmes de mémoire...
souviens toi... ça fait au moins, quoi, 2 ans que je me tape toute la
paperasserie... l’ Ursaff, la sécu, hein... alors si ça se trouve il y a aussi autre
chose... il y a peut-être le contre coup de la mort de maman... Si ça se
trouve il va te dire ça le professeur... machin...

CLAIRE (off)
Licht

NATHALIE
Hein ?

CLAIRE (off)
Professeur Licht

NATHALIE
Oui... si ça se trouve il va te le dire... C’est le contre coup de la mort de
maman...

CLAIRE (off)
Ça... fait 5 ans...

NATHALIE
Et bien justement, plus ça se déclenche tard, plus le contre coup est violent,
c’est connu, ça... Non... et puis... il l’a dit, hein, c’est comme une décharge
électrique. C’est de l’électricité la foudre... c’est dangereux, hein... C’est
pour ça, je n’arrive pas à comprendre que t’aies pu aller te balader en forêt
pendant un orage... c’est fou... Normalement on ne doit même pas
téléphoner, alors... ( temps ) Mais dis-donc... il y avait un Mammouth là,
avant...

CLAIRE (off)
...Un mammouth !?

NATHALIE
( sans l’entendre) Eh ben voilà, ils l’ont détruit... c’est triste, ils ont rasé le
dernier Mammouth. Va falloir qu'ils aillent à perpet' maintenant les gens. (
elle soupire puis dans le rétro ) Mais c’est quoi cette immatriculation, là...
32... ça existe 32 ? C’est quoi avant nous... les " F "? Finistère? Oh ça doit
être déjà les " G ". Le Gard ?... Tu crois ?

CLAIRE
Le Gers.

NATHALIE
Eh ben dans le Gers, ils n’apprennent pas à doubler...
( elle se retourne vers sa soeur, incrédule ) Dis donc pour quelqu’un qui
oublie tout !

CLAIRE
(off) Je me souviens de... de ça.

NATHALIE
( à elle même ) Je ne reconnais pas du tout la route, moi. ( à Claire )
Pourquoi tu veux aller là-bas ? Je ne comprends pas. Pour maman c’était
différent... Je ne sais plus si c’est tout droit, là... elle avait besoin d’une
structure alors que toi... C’est après le hameau, là à droite ?... je ne me
souviens plus du tout, pourtant on l’a fait ce chemin... Evidemment, il n’y a
plus aucune indication, ça serait trop beau... Des fois qu’on retrouve... Ah si
! ça y est, mais oui... ( elle freine ) On l’a dépassée. Je sais exactement où
on est. C’est la petite route à droite après le grand chêne qui a une branche
cassée. ( elle fait marche arrière )Tiens, qu’est-ce que je disais, voilà le
panneau ( elle lit ) “CENTRE DE MNÉMONIE “LES ÉCUREUILS”. Ça
fait tout drôle de se retrouver là... ( elle prend la petite départementale et
après un temps ) C’est pas vrai, il nous suit toujours le gros con du Gers...
on voit ce qu’il dit, le professeur machin... c’est l’affaire de quoi... quelques
jours... après on verra, si tu vas mieux, tu peux très bien faire ta rééducation
sur Bordeaux...

2. EXT JOUR “LES ECUREUILS”

La voiture de Nathalie et celle du Gers passent la grille.

NATHALIE (off)
On est d’accord Claire, hein, dès que ça va mieux on n’y retourne plus. Je
suis là, je peux m’occuper de toi. Je l’ai fait pendant 4 ans pour maman... Et
crois moi c’était autrement plus difficile...

Nathalie, sortie de la voiture, regarde sa montre. Derrière elle, s’étale la vieille bâtisse de
l’institution.

NATHALIE
( soupirant) Je ne serai jamais au magasin à 14 heures, moi.

Claire de dos, rejoint sa soeur. Elles s’éloignent vers le bâtiment. Nathalie continue à parler...
Genres: ["Drame","Familial"]

Summary Nathalie conduit sa voiture en parlant à sa sœur Claire, qui est invisible pour le public. Nathalie exprime ses inquiétudes concernant les problèmes de mémoire de Claire et sa prochaine visite chez un spécialiste de la mémoire. Malgré ses inquiétudes, Nathalie assure à Claire que son état n'est pas grave et lui rappelle ses problèmes de mémoire passés. À l'approche de l'établissement, Nathalie remarque une voiture qui les suit depuis le Gers. Nathalie et Claire arrivent au centre de mémoire, « Les Écureuils », et Nathalie s'inquiète d'être en retard au travail.
Strengths
  • Profondeur émotionnelle des personnages
  • Dialogue naturel et révélateur
  • Exploration subtile des thèmes de la mémoire et du deuil
Weaknesses
  • Manque de tension dramatique
  • Certains passages de dialogue peuvent sembler trop longs

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions et en réflexions, offrant une profondeur significative aux personnages et à l'intrigue.


Story Content

Concept: 8

Le concept de la mémoire, du deuil et de la reconstruction est bien développé et captivant.

Plot: 7

Le plot avance de manière subtile mais efficace, en introduisant des éléments clés de l'intrigue et des relations familiales.

Originality: 9

La scène présente des situations et des dialogues authentiques qui explorent des thèmes universels tels que la famille, la maladie mentale et le deuil. Les interactions entre les personnages sont réalistes et complexes.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont complexes, nuancés et réalistes, offrant une profondeur émotionnelle à la scène.

Character Changes: 7

Les personnages commencent à remettre en question leurs croyances et leurs souvenirs, amorçant un changement émotionnel.

Internal Goal: 8

Le but interne de la protagoniste, Nathalie, est de rassurer sa sœur Claire sur sa santé mentale et de gérer ses propres angoisses liées à la maladie mentale et au décès de leur mère.

External Goal: 7

Le but externe de Nathalie est d'accompagner Claire à un centre de rééducation, tout en exprimant son désir de ne pas y retourner une fois que Claire ira mieux.


Scene Elements

Conflict Level: 6

Le conflit interne des personnages et leur lutte pour comprendre et accepter les événements passés sont présents mais subtils.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est suffisamment forte pour créer des conflits émotionnels et des obstacles pour les personnages, ce qui maintient l'incertitude quant à l'issue de la situation.

High Stakes: 6

Les enjeux émotionnels pour les personnages sont élevés, mais les enjeux externes sont encore en cours de développement.

Story Forward: 7

La scène introduit de nouveaux éléments de l'intrigue et fait avancer la compréhension des personnages sur leur passé.

Unpredictability: 6

La scène est imprévisible en raison des révélations inattendues sur la santé mentale de Claire et des tensions non résolues entre les sœurs.

Philosophical Conflict: 6

Le conflit philosophique réside dans la perception de la maladie mentale et du deuil. Nathalie cherche à minimiser les problèmes de Claire, tandis que Claire semble confrontée à des souvenirs douloureux et à des difficultés de mémoire.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée en émotions, suscitant l'empathie du spectateur pour les personnages et leur situation.

Dialogue: 8

Le dialogue est naturel, révélateur des personnalités et des relations entre les personnages.

Engagement: 7

Cette scène est engageante en raison de la tension émotionnelle entre les personnages et des révélations sur leur passé familial.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, en alternant entre les moments de tension et de réflexion, ce qui maintient l'intérêt du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène respecte les conventions du genre, avec des indications claires pour les mouvements des personnages et les dialogues.

Structure: 8

La structure de la scène suit un format narratif cohérent, en introduisant les personnages, en développant les dialogues et en aboutissant à une conclusion émotionnelle.


Critique
  • La scène commence avec une conversation entre Nathalie et Claire en voiture, mais il y a beaucoup de dialogues qui semblent un peu longs et confus. Il y a des interruptions constantes et des pensées qui se mélangent, ce qui peut rendre la scène difficile à suivre pour le spectateur.
  • Les dialogues entre Nathalie et Claire manquent parfois de naturel et de fluidité. Il pourrait être bénéfique de les rendre plus authentiques en les simplifiant et en les rendant plus directs.
  • Il y a beaucoup de détails et de pensées internes exprimées à voix haute, ce qui peut alourdir la scène et la rendre moins dynamique. Il serait utile de simplifier les dialogues pour garder l'attention du spectateur.
  • La transition entre les pensées de Nathalie et les interactions avec Claire peut être améliorée pour rendre la scène plus fluide et cohérente.
  • La scène manque d'action visuelle et de mouvement, ce qui pourrait rendre l'ensemble plus engageant pour le spectateur.
Suggestions
  • Simplifier les dialogues entre Nathalie et Claire pour les rendre plus naturels et fluides.
  • Réduire les pensées internes exprimées à voix haute pour alléger la scène et la rendre plus dynamique.
  • Travailler sur la transition entre les pensées de Nathalie et les interactions avec Claire pour améliorer la fluidité de la scène.
  • Ajouter des éléments visuels ou des actions pour rendre la scène plus engageante et captivante pour le spectateur.



Scene 2 -  Arrivée à l'immeuble Les Ecureuils
NATHALIE
T’as vu je t’avais dit : plus de trois-quarts d’heure... ( elle croise une femme
CORINNE, qui passe en claudiquant avec un chariot de linge ) C’est
vraiment idiot que je n’aie trouvé personne pour cet après-midi...

Au fur et à mesure qu’elles s’éloignent la voix s’estompe.

NATHALIE
Ça va Claire, tu n’es pas inquiète ? Tu ne dis rien... Oh ça ne te fais rien, toi
ces platanes ? Moi ça me… pff
CLAIRE
Ce sont des tilleuls…

Les derniers mots de Claire et Nathalie sont recouverts par le dialogue des deux hommes, un
petit ( Robert) et un plus grand ( Bruno ) qui marchent vers nous.

ROBERT
... Oui ! La petite orthophoniste... la nouvelle... je l’ai tuée... J’étais fou de
rage...

BRUNO
Ah oui ? et juste parce qu’elle t’avait traité de nabot ?

ROBERT
Ouais.

BRUNO
Putain !

ROBERT
En plus, je l’ai tuée avec son crayon.

BRUNO
Oh la vache ! C’est horrible !

ROBERT
Ouais, c’était monstrueux... Il y avait du sang partout. Et plus elle saignait,
plus je riais. ( il fait le geste du tueur )

BRUNO
T’es complètement barjot...( un temps, et juste avant de disparaître )
T’as du bol... moi, je ne me souviens jamais de mes rêves.



GÉNÉRIQUE


3. INT BATIMENT “LES ECUREUILS”

Derrière le comptoir d’accueil, une antillaise à la cinquantaine généreuse, écoute en souriant
un homme vif et bavard, mais qui articule avec difficulté, ZIZOU.
ZIZOU
...alors le barman lui dit : "Ecoutez mon vieux vous en êtes à votre dixième
whisky, vous allez tomber raide! " et l’autre lui fait : "Eh ben voilà, ça
commence ! "

Il fait un bide car Isabelle a déjà levé la tête sur Nathalie et Claire qui se sont approchées.




ISABELLE
Bonjour... ( à Zizou ) écarte toi, Zizou, tu me perturbes.

ZIZOU
J’aime bien les blacks... ils emploient toujours de jolis mots.

ISABELLE
Ta gueule !

Claire et Nathalie arrivent à ce moment là.

ISABELLE
Je vous prie de me pardonner... ( elle s’installe à l’ordinateur ) C’est pour
un entretien?

NATHALIE
Oui

ISABELLE
Quel nom s’il vous plaît?

NATHALIE
Claire Poussin... Excusez nous, on est un peu en retard.

ISABELLE
( après avoir pianoté sur son clavier ) On a eu une madame Poussin, vous
êtes de la famille?

NATHALIE
Nous sommes ses filles. ( Isabelle pianote. Nathalie regarde vers le
couloir ) Vous avez tout repeint... C'est joli ces petites bandes de couleur
partout...

ISABELLE
Oui. C'est surtout pratique, c'est pour éviter que nos patients se perdent.
Mais ça arrive quand même. Ne vous inquiétez pas pour votre retard le
professeur Licht n'est jamais à l'heure. Alors... vous êtes envoyée par le
Docteur Marzinsky...

NATHALIE
En fait ce n’est pas pour moi, c’est pour ma soeur.

Regard d’Isabelle à Claire. A ce moment un homme PHILIPPE la quarantaine, une partie
du visage abîmée par un ancien accident, passe la tête entre les deux soeurs. Il parle lentement, en
cherchant ses mots.

PHILIPPE
Isabelle... Je te fais un... kawa ?

ISABELLE
Non, merci mon grand je vais manger à la cantine, je te rejoins après à la
cafétéria.

PHILIPPE
Et... elle n’est pas arrivée Delphine?

ISABELLE
Tu es gentil Philippe, tu sais que c’est pas un sujet qui me rend calme. ( à sur
son ordinateur) Allez... et prends bien ton temps surtout...

Philippe s’éloigne dans le couloir. Claire le suit des yeux... Philippe comme s’il s’en rendait
compte se retourne et regarde Claire en marchant quelques pas à reculons. Claire le regarde jusqu’à
ce qu’il disparaisse. Isabelle en rogne contre l’informatique continue.

ISABELLE
C’est pas vrai... Je n’ai pas que ça à faire. Bon... c’est pas trop tôt... On
travaille sur des appareils préhistoriques, ça fait plus de trois mois que j'ai
demandé des barrettes de mémoire, qu’est-ce que vous voulez !... Alors... je
vous emmène au bureau du professeur Licht... ( elle contourne le comptoir
et s’engage dans un couloir. Elle crie en direction d’un interlocuteur
invisible ) Nguyen mon grand j’emmène mon entretien chez le patron... tu
prends les appels ?

NGUYEN (off )
D’accord.
Genres: ["Drame","Com\u00e9die"]

Summary Nathalie et Claire arrivent à l'immeuble et se plaignent d'être en retard. Elles s'approchent du bureau de réception où travaille Isabelle. Isabelle les dirige vers le bureau du Professeur Licht. En chemin, elles croisent Philippe, un homme avec des blessures au visage, qui semble s'intéresser à Claire.
Strengths
  • Dialogues percutants
  • Interactions dynamiques entre les personnages
  • Mélange de drame et de comédie
Weaknesses
  • Manque d'intensité émotionnelle
  • Conflit peu marqué

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est bien construite, mêlant habilement des éléments dramatiques et comiques, avec des dialogues percutants et des interactions intéressantes entre les personnages.


Story Content

Concept: 8

Le concept de la scène est solide, introduisant les personnages principaux et établissant un contexte intrigant autour de la perte de mémoire.

Plot: 7

Le scénario avance de manière fluide, introduisant des éléments clés tout en maintenant l'intérêt du spectateur.

Originality: 9

La scène présente des interactions et des dialogues authentiques entre les personnages, ce qui la rend originale. Les émotions et les réactions des personnages sont crédibles et apportent une dimension réaliste à la scène.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont bien développés, avec des personnalités distinctes et des interactions dynamiques qui ajoutent de la profondeur à la scène.

Character Changes: 6

Les personnages n'évoluent pas de manière significative dans cette scène, mais des éléments de leur personnalité commencent à se dévoiler.

Internal Goal: 8

Le but interne de la protagoniste dans cette scène est de soutenir sa sœur lors d'un entretien médical. Cela reflète son désir de prendre soin de sa famille et de veiller à ce que sa sœur soit bien traitée.

External Goal: 7

Le but externe de la protagoniste dans cette scène est de accompagner sa sœur à un entretien médical. Cela reflète les circonstances immédiates auxquelles elles sont confrontées, notamment l'attente et l'interaction avec le personnel médical.


Scene Elements

Conflict Level: 6

Le conflit est présent à travers les interactions entre les personnages, mais de manière plus légère et humoristique.

Opposition: 6

L'opposition dans la scène est présente sous forme de tensions et de conflits émotionnels entre les personnages, mais elle n'est pas très intense. Cela crée une dynamique subtile mais significative dans les interactions.

High Stakes: 5

Les enjeux ne sont pas extrêmement élevés dans cette scène, mais la situation de la perte de mémoire de Claire ajoute une tension sous-jacente.

Story Forward: 8

La scène fait progresser l'histoire en introduisant de nouveaux éléments et en posant des questions qui incitent à vouloir en savoir plus.

Unpredictability: 6

La scène est légèrement prévisible dans son déroulement, avec des interactions et des réactions attendues entre les personnages. Cependant, certaines révélations inattendues pourraient survenir par la suite.

Philosophical Conflict: 5

Il n'y a pas de conflit philosophique évident dans cette scène, mais les interactions entre les personnages révèlent des tensions et des émotions sous-jacentes qui pourraient être explorées plus en profondeur.


Audience Engagement

Emotional Impact: 7

La scène suscite une certaine émotion, notamment de l'inquiétude et de l'humour, mais sans atteindre des sommets émotionnels intenses.

Dialogue: 9

Les dialogues sont vifs, réalistes et apportent à la fois de l'humour et de la tension à la scène.

Engagement: 7

Cette scène est engageante en raison des interactions dynamiques entre les personnages et des enjeux émotionnels qui se développent. Les dialogues réalistes et les réactions authentiques des personnages captivent l'attention du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des transitions fluides entre les dialogues et les actions. La progression de l'action est cohérente et maintient l'intérêt du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux normes du genre, avec une présentation claire des dialogues et des descriptions visuelles. Les indications de mise en scène sont précises et contribuent à la compréhension de l'action.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre dramatique, avec des interactions entre les personnages qui progressent de manière fluide. Les transitions entre les dialogues et les actions sont bien gérées.


Critique
  • La scène commence par une conversation entre Nathalie et Claire dans la voiture, mais le dialogue est un peu confus et manque de clarté. Il y a une transition brusque vers une conversation entre Robert et Bruno qui parle de manière inappropriée d'un meurtre, ce qui contraste fortement avec le ton initial de la scène. Les interactions entre les personnages manquent de naturel et de cohérence, ce qui rend la scène difficile à suivre pour le spectateur.
  • Les descriptions des actions des personnages et de l'environnement sont limitées, ce qui rend la scène moins immersive. Il manque des détails visuels et des indications sur les émotions et les réactions des personnages, ce qui pourrait renforcer l'impact de la scène.
  • Le dialogue entre les personnages manque de subtilité et de profondeur. Les échanges semblent artificiels et peu naturels, ce qui nuit à l'authenticité des interactions. Il serait bénéfique d'ajouter des nuances et des émotions plus complexes aux dialogues pour rendre les personnages plus réalistes et captivants.
Suggestions
  • Clarifier le dialogue entre Nathalie et Claire pour rendre leurs échanges plus fluides et compréhensibles. Veiller à ce que le ton et le contenu des conversations soient cohérents avec le contexte de la scène.
  • Ajouter des descriptions détaillées des actions des personnages, de leurs expressions faciales et de l'environnement pour enrichir la scène et la rendre plus immersive pour le spectateur.
  • Travailler sur le réalisme et la profondeur des dialogues en ajoutant des subtilités émotionnelles et des nuances aux interactions entre les personnages. Cela permettra de rendre les échanges plus authentiques et captivants.



Scene 3 -  La consultation chez le Dr. Licht
ISABELLE à Claire
On ne manque pas de personnel, mais le personnel est toujours perdu dans
la nature.

NATHALIE
Oh, ce n’est pas grave.

ISABELLE
( toujours à Claire ) Vous allez voir le professeur est très gentil. Ah mais
vous le connaissez si vous veniez voir votre maman.

Les trois femmes passent devant Zizou qui raconte à une petite blonde amusée, la
psychologue MARIE CARRASCO, son histoire du début.

ZIZOU
...et l’autre il lui dit : " Eh ben voilà, ça commence ! "

La psy éclate de rire.

NATHALIE
Ça va être long à votre avis ?

ISABELLE
Je n’ai pas d’avis, je suis payée pour faire l’accueil.

Claire observe les gens du couloir: des mômes en visite avec les parents, des gens de tous
âges dont rien ne permet de dire s’ils sont des patients ou des soignants, la blouse blanche étant
proscrite dans l’institution.
Elle promène son regard dehors. Les deux hommes du début, le grand et le petit, sont
occupés à observer un énorme rosier.

BRUNO
... pour aller plus vite ils ont balancé des pesticides, total, comme disait ma
maman, on a tué les pucerons, mais on a aussi tué les coccinelles qui les
bouffaient... et maintenant ils en larguent par hélicoptère...

PTIT ROBERT
Des pucerons !?

BRUNO
Mais non, des coccinelles.

Dans le couloir, un grand tableau blanc définit aux feutres de diverses couleurs l’activité de
chacun, horaires et lieux de rendez-vous.
Au milieu du couloir une petite dame très âgée, Cécile se tient debout, immobile et perdue.
ISABELLE
Où vous allez Cécile ? Vous savez ?

CECILE
Je ne sais pas... dormir ?

ISABELLE
C’est l’heure de manger... Vous alliez à la cantine.

CECILE
Ah oui ! J’ai faim.

Claire s’attarde sur la silhouette fragile.

ISABELLE
Zizou !...Zizou !... Tu accompagnes maman Cécile à la cantine, s’il te plaît ?
( aux deux femmes ) Voilà, c’est juste là... le professeur va vous appeler, je
vous laisse.

ZIZOU
Ben ... Je vais machiner avec Guilloux là. Toi tu peux la...( geste de
l'emmener )

Isabelle part dans le couloir.

ISABELLE
Je te remercie mon grand... j’aimerais bien manger mais Delphine n’est
toujours pas là... il faut bien quelqu’un à l’accueil, je vais encore me
retrouver gros Jean comme devant.

Claire et Nathalie s’assoient sur des chaises dans le couloir, près d’une femme d’une petite
soixantaine, BERNADETTE, qui parle toute seule.

BERNADETTE
... ga ba refi oupre de de pouzi madu spécimens 3D ? C'est logique, c'est
logique !

ISABELLE
Bernadette, vous allez à la cantine avec Cécile, vous suivez la ligne bleue. (
les deux femmes s'exécutent et partent à la queue leu leu. Isabelle
continue en s’éloignant dans le couloir ) Moi, ça fait deux jours que je
mange en trois-quarts d’heure, hein... j’ai droit à une heure, je voudrais bien
la prendre. J’embraye à 14 heures au CHU, hein, si Delphine est en retard je
ne veux pas en pâtir. Crotte.

4 BUREAU LICHT - INT JOUR

Derrière son bureau, le docteur Licht, visiblement fatigué et pas vraiment rasé, sourit aux
deux femmes, rassurant.

LICHT
Alors on se connaît ? Vous ne pouvez plus vous passer de moi ? Ça fait
quoi... 3 ans ?

NATHALIE
5 ans.

LICHT
Oh la la... Je garde un très bon souvenir de votre maman. Une femme
adorable... je me souviens de vous avoir vues ici... bien qu'à l'époque je
n'étais pas le boss( il ouvre le dossier devant lui ) Vous n’avez pas trop
attendu j’espère... il y avait du brouillard ce matin et ma résidence principale
est dans le Gers, je n'ai pas trouvé plus loin...
( tête de Nathalie )... Alors, comme ça Claire Poussin a eu un coup de
foudre.

NATHALIE
Oui. Il y a presqu’un mois, Claire est partie se promener en forêt et...

LICHT
Eh bien, on va laisser Claire nous raconter ça. ( Claire, paniquée, regarde
Nathalie ) Ne demandez pas à votre soeur, elle ne sait pas mieux que vous
ce qui vous est arrivé.

CLAIRE
Je préférerais que ce soit Nathalie. Moi...je...ne me souviens pas... bien.

LICHT
Ah, il est certain que si vous êtes venue ici, ce n’est pas uniquement pour me
dire bonjour. Alors même s’il y a des bouts qui manquent, ce n’est pas
grave... Essayez de me raconter ce qui s’est passé.
Genres: ["Drame","Com\u00e9die"]

Summary Claire, Nathalie et Isabelle entrent dans un couloir. Isabelle informe Claire que le professeur est gentil et qu'elle le verra bientôt. Les trois croisent Zizou, qui raconte une histoire à un psychologue. Nathalie demande s'il y aura une longue attente, et Isabelle dit qu'elle ne sait pas. Claire regarde autour du couloir, remarquant diverses personnes. Isabelle aide une femme âgée nommée Cécile, qui est perdue. Claire observe Cécile. Isabelle demande à Zizou d'aider Cécile. Le groupe entre dans le bureau du Dr. Licht, qui les accueille et mentionne qu'il se souvient de la mère de Claire. Licht demande à Claire de lui raconter ce qui lui est arrivé, mais elle dit qu'elle ne se souvient pas bien.
Strengths
  • Dialogues riches
  • Complexité des personnages
  • Mélange d'humour et d'émotion
Weaknesses
  • Niveau de conflit modéré
  • Enjeux moyens

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est bien construite, mêlant habilement humour et émotion. Les dialogues sont riches et les personnages intrigants, offrant une profondeur à l'intrigue.


Story Content

Concept: 7

Le concept de la perte de mémoire et de la recherche de réponses est bien développé, offrant une base solide pour l'intrigue à venir.

Plot: 8

Le plot avance de manière fluide, introduisant des éléments intrigants et développant les relations entre les personnages de manière subtile.

Originality: 9

La scène présente des situations et des dialogues authentiques qui reflètent la complexité des relations humaines et des interactions dans un environnement institutionnel. Les personnages sont nuancés et réalistes, ce qui ajoute de l'originalité à la scène.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont complexes et bien développés, chacun apportant une dimension unique à la scène. Leurs interactions sont authentiques et captivantes.

Character Changes: 7

Certains personnages commencent à montrer des signes de changement, notamment Claire qui révèle des failles dans sa mémoire, ouvrant la voie à un développement futur.

Internal Goal: 8

Le but interne de la protagoniste dans cette scène est de gérer les interactions et les besoins des patients et du personnel de l'institution. Cela reflète son désir de maintenir l'ordre et l'efficacité malgré les défis et les imprévus.

External Goal: 7

Le but externe de la protagoniste dans cette scène est d'assurer le bon déroulement des activités de l'institution et de répondre aux besoins des patients. Cela reflète les responsabilités et les attentes qui lui incombent dans son rôle d'accueil.


Scene Elements

Conflict Level: 6

Le niveau de conflit est modéré, principalement centré sur les luttes internes des personnages et les tensions émotionnelles.

Opposition: 6

L'opposition dans la scène est présente sous forme de petits obstacles et de tensions subtiles entre les personnages. Ces éléments ajoutent du suspense et de la complexité à l'intrigue, sans pour autant créer un conflit majeur.

High Stakes: 6

Les enjeux sont moyens dans cette scène, principalement liés à la quête de réponses sur la mémoire de Claire et à l'efficacité du centre de mémoire.

Story Forward: 8

La scène fait progresser l'histoire de manière significative, introduisant de nouveaux éléments et approfondissant les relations entre les personnages.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible car elle présente des interactions inattendues entre les personnages, des révélations surprenantes et des retournements de situation qui maintiennent l'attention du spectateur.

Philosophical Conflict: 6

Le conflit philosophique présent dans cette scène est celui entre l'efficacité et l'humanité. La protagoniste doit jongler entre les tâches à accomplir rapidement et le respect des besoins et des désirs des patients, ce qui met en lumière la tension entre ces deux valeurs.


Audience Engagement

Emotional Impact: 8

La scène suscite des émotions variées chez le spectateur, allant de la compassion à l'intrigue en passant par l'humour, créant ainsi une expérience immersive.

Dialogue: 8

Les dialogues sont à la fois drôles et émouvants, reflétant les différentes émotions et relations entre les personnages de manière réaliste.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle présente des interactions humaines authentiques, des enjeux émotionnels forts et des dialogues percutants. Les personnages sont complexes et intrigants, ce qui maintient l'intérêt du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec une alternance efficace entre les dialogues, les descriptions et les actions. La progression narrative est fluide et équilibrée, ce qui maintient l'intérêt du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux standards du genre, avec une présentation claire des dialogues, des descriptions visuelles et des indications scéniques. La lisibilité et la cohérence sont bien gérées.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre en présentant des interactions dynamiques entre les personnages, des dialogues réalistes et des descriptions détaillées de l'environnement. La progression narrative est fluide et cohérente.


Critique
  • La scène manque de dynamisme et d'action, elle se concentre principalement sur des dialogues et des interactions passives entre les personnages.
  • Il y a un manque de tension ou de conflit pour maintenir l'intérêt du spectateur tout au long de la scène.
  • Certains dialogues semblent artificiels ou peu naturels, ce qui peut affecter l'authenticité des interactions entre les personnages.
  • La transition entre les différentes interactions et les mouvements des personnages dans le couloir peuvent sembler confus ou peu clairs pour le lecteur ou le spectateur.
  • Il y a un manque de développement des personnages et de leurs motivations dans cette scène, ce qui peut rendre les interactions moins significatives.
Suggestions
  • Introduire un élément de conflit ou de tension pour rendre la scène plus captivante, par exemple un désaccord entre les personnages ou une révélation inattendue.
  • Travailler sur les dialogues pour les rendre plus naturels et authentiques, en tenant compte du contexte et de la personnalité de chaque personnage.
  • Clarifier les mouvements des personnages dans le couloir en ajoutant des indications scéniques pour faciliter la compréhension de l'espace par le lecteur ou le spectateur.
  • Approfondir le développement des personnages en révélant davantage leurs motivations et leurs objectifs dans la scène, ce qui rendra leurs interactions plus significatives et engageantes.
  • Ajouter des éléments visuels ou des actions physiques pour dynamiser la scène et la rendre plus visuellement intéressante, en plus des dialogues.



Scene 4 -  Rétablissement et Espoir
CLAIRE
J’étais partie me promener, dans la forêt de... de... (elle cherche un instant)
dans la forêt... ( Nathalie souffle le nom de la forêt à Licht qui ne relève
pas ) pendant l’orage... j’adore l’orage. Et puis c’est tout. Je me suis
retrouvée assise, trempée, dans un camion de pompiers. Ils me parlaient, et
je ne comprenais pas un mot.

NATHALIE
D’après le médecin-pompier elle est restée 2 heures inconsciente...

LICHT
( la coupant ) Merci j’ai tous ces détails dans le dossier. Et depuis un mois,
Claire, vous courez un peu après les mots, c’est ça ?

CLAIRE
( inquiète ) Oui... euh...comme maman...

NATHALIE
Ben oui... je lui dis tout le temps que c’est impossible mais elle a peur d’avoir
la maladie de maman.

LICHT
Claire écoutez moi bien. Je n’ai jamais entendu parler d’un cas d’Alzheimer
à votre âge. En revanche ce n’est pas la première fois que la foudre
provoque des altérations de la mémoire. Mais elles sont passagères. Un peu
de rééducation et ça sera juste un mauvais souvenir. Vous avez confiance,
vous me croyez ?

CLAIRE
Oui...

LICHT
Oh c’est un tout petit, petit " oui " ça. Allez, vous finirez par me croire. On va
faire un bilan tranquille et je vais vous établir un programme de travail... mais
cool, hein ? ( Il ouvre un tiroir et en sort un petit carnet qu’il présente à
Claire ) Ça, c'est un passeport de la mémoire. Un petit carnet tout simple
dans lequel vous essaierez de noter votre emploi du temps de la journée qui
est inscrit sur le tableau blanc du couloir, mais aussi vos tâches personnelles,
et en gros tout ce que vous pensez utile de noter. C’est un agenda " plus ".
Moi j’en ai un. Ce qui ne m’empêche pas d’être toujours en retard. Parce
que la vraie seule difficulté d'un agenda, est de ne pas oublier de le consulter!
Heureusement, j’ai une nouvelle équipe formidable, ( il appuie sur un
interphone qui grésille horriblement ) C’est étonnant d’ailleurs, parce que
au prix où je les paie... Philippe tu vois Bastien à la cafétéria ?... " oui " ...
Tu lui demandes de venir à mon bureau.( il lâche l'interphone ) On a tout
restructuré. Même la cantine est bonne. Vous déjeunez ici ?

NATHALIE
Oui... enfin Claire oui, mais pas moi. Je dois repartir travailler. Je reviens
vers six heures, c’est ça ?

LICHT
Si on vous l’a dit, ça doit être ça. Parce que moi, les horaires ...

Il sourit, complice, à Claire.




5 PARC " ECUREUILS " EXT JOUR

BASTIEN, québecquois d’une trentaine d’années, vêtu d’un T-shirt portant le drapeau du
Québec et sa devise " je me souviens " fait une visite guidée à Claire.

BASTIEN
Ça là-bas ça a toute changé. Avant c’était la laverie, pis là maintenant c’est
l’aile des hommes...

Claire, incertaine, répète doucement

CLAIRE
...l’aile des hommes...

Robert, le petit homme du pré-générique, tueur d’orthophoniste, s’approche d’eux.

ROBERT
Dis donc... ( à l’adresse de Claire ) Excusez moi deux secondes... ( à
Bastien ) J’imagine que tu ne les as pas vues non plus...


BASTIEN
Eh !... dis moi pas que t’as encore perdu tes maudites clefs !

En guise de réponse, Robert pousse un soupir fataliste.

BASTIEN
Elles sont comment ?

ROBERT
Celles que je perds toujours. Mes clefs de bagnole. Dessus il y a un porte-
clefs Mercédes.

BASTIEN
T’as pu te payer une Mercédes toi, avec ton salaire de merde ?

ROBERT
Non... juste le porte-clefs. Bon tu les as pas vues ?

BASTIEN
Ben... non.
ROBERT
Fait chier ! ( à Claire ) Pardon, mais ça m’énerve... ( il s’éloigne et
aperçoit BRUNO le plus grand des deux hommes du pré-générique qui
sifflote " titine " ) Bruno... eh ! T’as pas vu...

BASTIEN
...et là-bas c’est l’aile des femmes... chacun son aile.

6 TERRAIN DE FOOT EXT JOUR

Le visage concentré d’un homme d’une cinquantaine d’années, GUILLOUX,
psychomotricien et ancien joueur des Girondins, en pleine séance d’entraînement.

GUILLOUX
Change d’aile, bordel ! prenez l’habitude de changer d’aile. Qu’est-ce qu’il
fout bordel!... qu’est-ce que tu fous, passe le ballon Daniel merde. Philippe,
démarque toi, c’est bien...

Claire et Bastien approchent du terrain de foot, regardent un moment le jeu. Une jeune et
belle antillaise( forcément DELPHINE ) passe en courant.

DELPHINE
( toujours en courant à Bastien ) Elle va me tuer !

Sur le terrain : Zizou - Daniel - Philippe et quelques autres, que Bruno rejoint. Il se retourne
sur Delphine, serre la main de Zizou et, en regardant s’éloigner la jeune femme de dos :

BRUNO
J'aime bien, cette fille. Elle a un beau mental.

ZIZOU
( appréciant la silhouette lascive ) Un TRES beau mental...

Guilloux continue à hurler sur la touche.
Genres: ["Drame","Com\u00e9die"]

Summary Claire explique à Licht, Nathalie et Bastien qu'elle a été frappée par la foudre lors d'un orage et a perdu connaissance pendant deux heures. Depuis, elle souffre de pertes de mémoire. Licht rassure Claire en lui disant que sa perte de mémoire est probablement temporaire et qu'elle récupérera avec de la rééducation. Il lui remet un 'passeport de mémoire' pour l'aider à suivre ses progrès. Bastien fait visiter l'établissement à Claire, et ils rencontrent Robert qui a perdu ses clés de voiture. Claire observe une séance de thérapie physique dirigée par Guilloux, et Bruno exprime son admiration pour Delphine. La scène se termine avec Bruno admirant la force mentale de Delphine alors qu'elle court devant eux.
Strengths
  • Dialogue naturel et captivant
  • Équilibre entre drame et comédie
  • Profondeur émotionnelle
Weaknesses
  • Niveau de conflit global modéré
  • Risque immédiat peu élevé

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est bien équilibrée entre les éléments dramatiques et comiques, offrant une profondeur émotionnelle et une intrigue captivante.


Story Content

Concept: 8

Le concept de la perte de mémoire due à la foudre est original et bien développé, offrant une perspective intéressante sur la santé mentale.

Plot: 7

Le développement du plot est solide, introduisant des éléments clés de l'intrigue et des personnages de manière fluide.

Originality: 9

La scène présente des situations originales telles que la rééducation de la mémoire après avoir été frappé par la foudre, ainsi que des approches fraîches pour aborder les thèmes de la santé mentale et de la mémoire altérée. Les actions et les dialogues des personnages semblent authentiques et réalistes.


Character Development

Characters: 8

Les personnages sont bien définis, avec des motivations claires et des interactions authentiques, ajoutant de la profondeur à la scène.

Character Changes: 7

Claire montre des signes de changement et d'acceptation grâce à l'intervention du Dr. Licht, ce qui ajoute de la profondeur à son personnage.

Internal Goal: 8

L'objectif interne de Claire dans cette scène est de surmonter sa peur de développer la maladie de sa mère et de regagner sa mémoire altérée. Cela reflète son besoin de sécurité, de compréhension et de contrôle sur sa propre santé mentale.

External Goal: 7

L'objectif externe de Claire dans cette scène est de suivre le programme de rééducation proposé par Licht pour retrouver sa mémoire altérée. Cela reflète le défi immédiat qu'elle doit relever pour récupérer ses capacités cognitives.


Scene Elements

Conflict Level: 6

Le conflit interne de Claire concernant sa mémoire et la comparaison avec sa mère crée une tension émotionnelle, mais le niveau de conflit global est modéré.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est suffisamment forte pour créer des obstacles significatifs pour les personnages, notamment la peur de Claire de développer la maladie de sa mère et les défis pratiques liés à sa rééducation. Ces obstacles ajoutent de la complexité à l'intrigue et suscitent l'intérêt du spectateur.

High Stakes: 6

Les enjeux pour Claire et sa santé mentale sont importants, mais le niveau de risque immédiat est relativement bas.

Story Forward: 7

La scène fait progresser l'intrigue en introduisant de nouveaux éléments et en développant les relations entre les personnages.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible en raison des rebondissements inattendus tels que la révélation de l'impact de la foudre sur la mémoire de Claire et les interactions surprenantes entre les personnages. Ces éléments ajoutent de la tension et de l'intérêt à l'intrigue.

Philosophical Conflict: 7

Le conflit philosophique dans cette scène réside dans la peur de Claire de développer la maladie de sa mère, qui s'oppose à la confiance et à l'optimisme de Licht quant à sa guérison. Ce conflit met en lumière les croyances et les perspectives divergentes des personnages sur la santé mentale et la mémoire.


Audience Engagement

Emotional Impact: 8

La scène suscite des émotions variées chez les personnages et les spectateurs, renforçant l'engagement émotionnel.

Dialogue: 9

Le dialogue est naturel, captivant et révèle des informations importantes sur les personnages et l'intrigue.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle mélange habilement des moments émotionnels intenses avec des touches d'humour et de légèreté. Les interactions entre les personnages et les enjeux de santé mentale captivent l'attention du spectateur et suscitent l'empathie.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des transitions fluides entre les différents lieux et personnages, et des moments de tension et de calme qui contribuent à maintenir l'intérêt du spectateur. Les dialogues et les actions sont cadencés de manière à maintenir un équilibre entre l'émotion et l'action.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène respecte les conventions du genre du scénario, avec une présentation claire des dialogues, des descriptions visuelles et des indications de mise en scène. Les éléments visuels et sonores sont bien décrits pour faciliter la compréhension du réalisateur et de l'équipe de production.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre du drame psychologique, avec une progression narrative fluide et des transitions cohérentes entre les différents lieux et personnages. Les dialogues et les actions sont bien intégrés dans le déroulement de l'histoire.


Critique
  • La scène est bien construite et les dialogues sont naturels, mais il y a un manque de profondeur émotionnelle dans les interactions entre les personnages.
  • Il y a un manque de description des émotions et des réactions des personnages, ce qui rend la scène un peu plate et peu engageante pour le lecteur.
  • Certains dialogues pourraient être plus percutants et révélateurs pour mieux développer les personnages et l'intrigue.
Suggestions
  • Ajouter des descriptions des expressions faciales, des gestes et des réactions des personnages pour renforcer l'impact émotionnel de la scène.
  • Approfondir les dialogues en ajoutant des répliques qui révèlent les motivations et les sentiments des personnages.
  • Introduire des éléments de tension ou de conflit pour rendre la scène plus dynamique et captivante.



Scene 5 -  La scène du terrain de soccer et de la cantine
GUILLOUX
La passe... la passe... tu joues trop personnel... fais des passes, merde !...
Ouais ! joli... l’autre aile... Oh Daniel ! T’es avec nous ?
Daniel s’est arrêté et regarde la nouvelle venue. Il sort du terrain s’approche de Claire et
l’embrasse quatre fois sur les joues.

DANIEL
( l’embrassant ) Alors ? Comment ça va ?

CLAIRE
( interloquée ) Euh... ça va...

Claire est un peu apeurée.

BASTIEN
C’est pas grave, c’est Daniel. On va à la cantine, tu viens-tu ?

DANIEL
Le vieux Bong m’a viré. Je prendrai un sandwich à la cafet’.

Derrière, Guilloux appelle Daniel.

BASTIEN
Je crois que Guilloux a besoin de toi.

DANIEL
OK. (à Claire ) A ce soir !

Il part en petites foulées à l’opposé du terrain de foot.

GUILLOUX
Daniel !... Daniel ! C’est par ici.

A ce moment là, Daniel se fige. Et il entre dans une violente colère.

DANIEL
( hurlant ) Je le sais, bordel. Je le sais. Vous me faites tous chier ! Bande
d’enculés.

Claire regarde la scène médusée.

DANIEL
Pis toi aussi tu me fais chier ( à Bastien ) je vais te péter la gueule... tu crois
que tu me fais peur ? T’as vu comme t’es haut ? T’es une merde et je vais
t’écraser...
Pendant ce temps là Guilloux et deux autres joueurs ( Philippe et Bruno ) accourent pour
s’interposer. Ils tentent de calmer Daniel, incontrôlable, et l’entraînent vers le terrain en essayant de le
raisonner. ( il hurle contre la psy cette " pute de norvégienne encore plus salope que les
suédoises ")

BASTIEN
On y va ?

ZIZOU
( les rejoint en courant ) je peux ... ( il fait signe de venir avec eux )

Ils se dirigent vers le bâtiment.

ZIZOU
Eh, vous l’avez reconnu ? Hein le grand, là, Daniel ! Vous avez dû le voir
dans la pub de truc... Il y a quatre cinq ans... vous vous rappelez pas, mais
si... ça se passait dans un cirque...
Et puis en tournant une autre pub pour des yaourts, ( il chantonne ) "
l'onctuosité n'a plus de limite " il a reçu un projecteur sur la ( il montre son
visage ). Deux semaines de coma... C’est horrible, hein ?

CLAIRE
Oui...

ZIZOU
Surtout au prix où sont les projecteurs !... ( il se marre content de lui )

Ils sont arrivés au perron.

ZIZOU
( en ouvrant la porte ) Eh ! Vous la connaissez celle du type qui rentre dans
un bar et qui commande un whisky et qui dit ?...

La suite de l’histoire se perd dans la fermeture de la porte.


7 AILE COMMUNE SALLE POLYVALENTE INT JOUR

Bastien, Claire et Zizou passent devant une grande salle. Bastien montre la " salle
polyvalente " où deux hommes âgés, Finkel et Malovitch disputent une partie d’échec. Dans un coin
une grande télévision.

ZIZOU
( terminant son histoire drôle ) " Eh ben voilà, ça commence ! "

Claire sourit poliment.

8 AILE COMMUNE- CANTINE INT JOUR

Ils entrent tous les trois dans la cantine, self-service tenu par PAPA BONG, un vietnamien
de soixante ans à l’accent asiatique prononcé. Sont en train de manger : à une table, maman Cécile,
TOTO patient très perturbé appelé ainsi à cause des deux seules syllabes qu’il prononce , Marie la
psy, vue dans le couloir. A une seconde table, ISABELLE 2, MICHELE, patiente d’une
cinquantaine d’années, atteinte de prosopagnosie ( pas de mémoire des visages ) Bernadette, vue
dans le couloir en conversation avec le buste, et SARAH, atteinte de troubles dus à un accident
vasculaire. Papa Bong est en train de charrier Isabelle qui réclame du rabe de dessert. Un jeune
homme , STEPHANE, aide au service. ( Pendant toute la scène on entend les échos de
l’entraînement de foot ) Isabelle est au comptoir avec son plateau, en train de se faire servir.

ISABELLE
Pour une fois que ça a l’air mangeable, tu peux en remettre...

BONG
( accent vietnamien très prononcé ) Moi je sais pas comment tu fais...
t’aimes jamais, mais tu grossis toujours...

Rires. Les gens se retournent sur " la nouvelle ". Claire baisse les yeux. Bastien la présente.
Zizou va prendre un plateau.

BASTIEN
Claire Poussin qui va venir nous voir pendant quelques jours.

On entend quelques " bonjour ". Chacun salue Claire à sa façon.

CECILE
Alors vous êtes la femme de ce jeune homme ?

Claire ne répond pas.

SARAH
Mais non, c’est sa sœur... bonjour, ( se présentant )
Sarah !

Stéphane nettoie une table, sur laquelle il pose de l’eau et du pain. Il se retourne vers Claire,
lui tend la main.

STEPHANE
Stéphane... esclave.

Il retourne en cuisine
Genres: ["Drame","Com\u00e9die"]

Summary Dans cette scène, Daniel interrompt un match de soccer pour saluer Claire avec plusieurs baisers sur la joue. Il devient ensuite furieux, criant et menaçant de violence envers ses coéquipiers. Guilloux et d'autres joueurs tentent de le calmer alors qu'ils le ramènent sur le terrain. Le groupe se dirige ensuite vers le bâtiment, où Zizou raconte une blague qui est interrompue lorsqu'ils entrent dans la pièce. Les personnages principaux incluent Daniel, Claire, Bastien, Guilloux, Philippe, Bruno, Papa Bong, Isabelle, Michele, Bernadette, Sarah et Stéphane. La scène se déroule sur un terrain de soccer où un match est interrompu par l'explosion de colère de Daniel, puis se déplace vers une cantine dans un établissement de santé mentale où les personnages interagissent pendant le repas. Le conflit principal est l'agressivité incontrôlable de Daniel envers ses coéquipiers, temporairement résolue par l'intervention de Guilloux et des autres pour le calmer. Il y a aussi un conflit subtil lorsque Claire est présentée aux autres patients de la cantine, avec une certaine confusion sur sa relation avec Bastien. Le ton émotionnel de la scène est tendu et chaotique, avec l'explosion de colère de Daniel créant un sentiment de malaise et d'inconfort parmi les personnages. Les éléments visuels importants incluent l'agression physique de Daniel envers ses coéquipiers, le déplacement du groupe du terrain de soccer vers la cantine, et les interactions entre les personnages dans le cadre de la cantine. La scène se termine lorsque le groupe entre dans la cantine, la blague de Zizou étant interrompue lorsqu'ils passent au nouvel environnement.
Strengths
  • Richesse des personnages
  • Dialogues authentiques
  • Mélange de tonalités
Weaknesses
  • Manque de développement des conflits
  • Certains personnages restent en surface

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions et en interactions, offrant à la fois des moments drôles et des tensions palpables, ce qui la rend captivante.


Story Content

Concept: 8

Le concept de mélanger des éléments dramatiques et comiques dans un cadre de soins offre une perspective intéressante et originale.

Plot: 7

Le développement du scénario se concentre sur l'introduction des personnages et des lieux, créant une atmosphère intrigante.

Originality: 9

La scène présente des interactions sociales et des réactions émotionnelles authentiques, ce qui la rend originale. Les dialogues crus et les retournements inattendus contribuent à créer une atmosphère réaliste et captivante.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont variés, complexes et réalistes, ce qui les rend captivants et donne lieu à des interactions riches.

Character Changes: 7

Certains personnages montrent des signes de changement émotionnel ou comportemental, mais cela reste en surface pour le moment.

Internal Goal: 8

L'objectif interne du protagoniste, Daniel, dans cette scène est de gérer sa colère et ses frustrations. Ses réactions impulsives et violentes révèlent ses besoins de contrôle, de reconnaissance et de respect.

External Goal: 7

L'objectif externe de Daniel dans cette scène est de répondre aux sollicitations de ses coéquipiers et de son entraîneur malgré sa colère. Il doit également gérer sa réputation et son image publique.


Scene Elements

Conflict Level: 6

Les tensions et les conflits émotionnels entre les personnages ajoutent de la profondeur à la scène, mais ne sont pas au premier plan.

Opposition: 8

L'opposition dans la scène est forte, avec des conflits émotionnels intenses entre les personnages et des obstacles difficiles à surmonter. L'issue de la situation reste incertaine, ce qui maintient la tension.

High Stakes: 5

Les enjeux émotionnels sont présents mais ne sont pas extrêmement élevés dans cette scène en particulier.

Story Forward: 7

La scène introduit de nouveaux éléments et personnages, faisant progresser l'histoire de manière significative.

Unpredictability: 8

Cette scène est imprévisible en raison des réactions inattendues des personnages, des retournements de situation et des tensions émotionnelles qui surgissent de manière inattendue.

Philosophical Conflict: 7

Le conflit philosophique présent dans cette scène est celui entre la maîtrise de soi et l'expression des émotions. Daniel doit jongler entre sa colère intérieure et les attentes sociales qui pèsent sur lui en tant que personnalité publique.


Audience Engagement

Emotional Impact: 8

Les émotions des personnages et les situations complexes suscitent une forte résonance émotionnelle chez le spectateur.

Dialogue: 8

Les dialogues sont réalistes, reflétant les émotions et les relations entre les personnages de manière authentique.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle présente des interactions intenses entre les personnages, des retournements inattendus et des moments de tension dramatique qui captivent l'attention du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des moments de tension dramatique alternant avec des interactions plus légères. Cela contribue à maintenir l'intérêt du spectateur tout au long de la scène.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène respecte les conventions du genre, avec des indications claires pour les personnages, les décors et les actions. Les transitions entre les différents lieux sont bien gérées.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre dramatique en termes de développement des personnages, de tension narrative et de progression des événements. Les actions et dialogues s'enchaînent de manière fluide.


Critique
  • La scène commence de manière dynamique avec l'interruption du match de football par Daniel qui embrasse Claire, mais la transition vers sa colère soudaine est un peu brusque et pourrait être mieux développée pour plus de cohérence.
  • La réaction violente de Daniel est un peu extrême et pourrait être nuancée pour être plus réaliste et crédible.
  • La scène manque de contexte sur la relation entre Daniel et les autres personnages, ce qui rend sa colère moins compréhensible pour le spectateur.
  • La transition vers l'arrivée au bâtiment et la blague de Zizou est un peu abrupte, il pourrait y avoir une meilleure fluidité dans la narration.
  • La scène se termine de manière abrupte avec la fermeture de la porte, laissant le spectateur sur sa faim. Une conclusion plus aboutie pourrait renforcer l'impact de la scène.
Suggestions
  • Développer davantage le personnage de Daniel pour expliquer sa colère soudaine de manière plus cohérente.
  • Ajouter des indices subtils sur la relation entre les personnages pour mieux comprendre les réactions de Daniel.
  • Améliorer la transition entre les différentes parties de la scène pour une narration plus fluide et cohérente.
  • Penser à une conclusion plus percutante pour renforcer l'impact émotionnel de la scène sur le spectateur.
  • Travailler sur la crédibilité des réactions des personnages pour rendre la scène plus réaliste et immersive.



Scene 6 -  Confusion à la maison de retraite
MICHELE
( se penchant vers Isabelle 2) Je la connais ?

ISABELLE 2
Non, c’est une nouvelle. Bonjour. Je crois qu’on se voit tout à l’heure. Je
suis l’orthophoniste. Isabelle, Michèle, Claude ...

CLAIRE
Bonjour...

CLAUDE (TOTO)
To to to to...

ISABELLE 2
( elle présente une femme qui réprimande sa cuiller) Bernadette...

BERNADETTE
Par oude tepaga... avec résidant !

MARIE
Nous aussi on se voit après. Je suis Marie Carrasco, la psychologue.
Enchantée Claire.

CLAIRE
Ah... bonjour

A ce moment là, Robert passe la tête.

ROBERT
Eh ! Bong !... Tu n’aurais pas...

BONG
( avec un fort accent vietnamien ) Tu m’as déjà demandé ce matin. Je ne
sais pas où elle sont. ( à son aide ) Stéphane ! T’as pas vu les clefs du
carrosse de Robert ?

STEPHANE
( il sort la tête par le passe-plat ) Non, il m’a déjà demandé ce matin...

BONG
( à Zizou, avec son fort accent ) Zinedine, prends le porc aux champignons
noirs. Tu vas pas aimer le hachis, toi.

ZIZOU
Et le porc, t’es sûr que je vais aimer ?

BONG
( un temps ) Ah merde... j’avais oublié. ( à Stéphane, en cuisine ) Tu me
fais un steak très cuit. (A Bastien) Va chercher monsieur Finkel et monsieur
Malovitch. Quand ils commencent une partie, ils ne pensent plus à manger.

Claire regarde tout ça comme si elle débarquait sur Mars...

9 BUREAU MARIE CARRASCO INT JOUR

... puis elle se met à énumérer une série de mots.

CLAIRE
Fraise... ampoule... rat... virgule... chemise... garage... canapé... etc.

Marie se dirige vers le tableau et rabat alors la feuille où étaient inscrits ces mots.

MARIE
Maintenant, Claire, sur la feuille qui est placée devant vous, vous allez écrire
tous les mots dont vous vous souvenez. La liste est un peu longue, ça va
vous paraître difficile, mais vous allez voir on progresse très vite.

Claire se met au travail. Elle jette un coup d’œil par la fenêtre et regarde les roses qui
grimpent le long de la façade. Bruno est en train de soigner le rosier en sifflotant "je cherche après
Titine "...

10 BUREAU ISABELLE 2 INT JOUR

La voix d’Isabelle 2 sort Claire de sa contemplation.

ISABELLE 2
Et est-ce que les gens de votre entourage vous ont fait remarquer que vous
inventiez des mots, ou que vous remplaciez un mot par un autre ?

CLAIRE
Oui... ma sœur... heu... me dit souvent que... heu... je me trompe de mot.
J’ai... heu... heu... du mal à me c... concentrer...

ISABELLE 2
Par exemple ?

CLAIRE
... heu... ou... je ne comprends pas bien... les mots... parfois, ils me disent...
heu... autre chose... leur sens... on, on peut... ouvrir... ?

ISABELLE 2
Vous voulez dire... les mots ?... le sens des mots ?

CLAIRE
Non... la fenêtre... je respire mal... quand je... suis enfermée...

Isabelle 2 sourit de sa méprise et va ouvrir la fenêtre.

11 CAFETERIA INT JOUR

Attablés, des visiteurs, des patients, des soignants. Les mains de Philippe sont en train de
préparer des expressos. Claire, entre accompagnée par Marie. Marie s'adresse à Philippe.

MARIE
Je te présente mademoiselle Claire Poussin, qui a très envie d'un petit café.
Et tu peux m'en faire un aussi, s'il te plaît. ( à Claire ) Et voilà Philippe notre
barman...

PHILIPPE
Bonjour...

CLAIRE
Bonjour.

Des visiteurs et leurs enfants sont attablés avec maman Cécile. Un visiteur lève la main.

VISITEUR
Je crois que vous nous avez oublié...

Philippe lève les yeux, perdu.

PHILIPPE
Pas du tout. ( il s'approche de leur table ) C’était quoi ?

UNE PETITE FILLE
Un diabolo menthe, 3 cafés, un Cacolac, un vittel fraise, 2 coca et un Perrier.
Philippe retourne au bar et note la commande sur un carnet, quand Licht passe la tête par la
porte de la cafétéria. Il fait des signes discrets à Philippe.

LICHT
Eh... pssst... eh ! Philippe...

Philippe se retourne. Licht lui montre trois doigts avec un signe de tête interrogateur. Philippe
acquiesce. Claire observe leur manège. Licht disparaît, reparaît aussitôt. Il s’adresse à Claire.

LICHT
Ça va, ils ne vous font pas trop souffrir ?

CLAIRE
Souffrir ? Oh non...

LICHT
Bon. Ça, c’est parce que vous n’avez pas eu affaire à Guilloux.

12 SALLE REEDUCATION MOTRICE INT JOUR
Genres: ["Drame","Com\u00e9die"]

Summary Dans cette scène, Michèle demande à Isabelle 2 si elle la connaît. Isabelle 2 se présente comme orthophoniste et présente Bernadette. Marie se présente comme psychologue. Robert demande à Bong de ses clés. Bong demande à Zizou de prendre le porc et demande un steak pour lui-même. Claire regarde autour d'elle, incrédule. Marie montre à Claire une liste de mots et lui demande de les retenir. Isabelle 2 pose des questions à Claire sur son discours. Claire demande à ouvrir la fenêtre et Isabelle 2 le fait. Marie présente Claire à Philippe, le barman. Philippe reçoit une commande compliquée d'un visiteur. Licht demande à Claire si elle souffre, et elle répond que non car elle n'a pas encore rencontré Guilloux. Stéphane se décrit comme un esclave en cuisine. La scène se termine avec Claire assise dans la cafétéria, écoutant Licht et Philippe discuter.
Strengths
  • Dialogues riches
  • Variété des personnages
  • Mélange d'émotions
Weaknesses
  • Niveau de conflit modéré
  • Enjeux relativement bas

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en contenu, mêlant habilement des éléments dramatiques et comiques. Les dialogues sont bien construits et révèlent des informations importantes sur les personnages.


Story Content

Concept: 7

Le concept de la scène, qui met en avant les rencontres entre les personnages et les révélations sur leur état mental, est bien développé et captivant.

Plot: 7

Le plot de la scène avance de manière fluide, introduisant de nouveaux éléments et développant les relations entre les personnages.

Originality: 9

La scène présente des situations uniques liées à la rééducation et à la communication, avec des interactions authentiques entre les personnages. Les dialogues réalistes et les moments de malentendus ajoutent de l'originalité à la scène.


Character Development

Characters: 8

Les personnages sont complexes et bien définis, avec des traits distinctifs qui les rendent intéressants. Leurs interactions révèlent des aspects émotionnels et psychologiques profonds.

Character Changes: 7

Certains personnages commencent à révéler des changements subtils dans leur comportement et leur état émotionnel, notamment Claire qui se confie sur sa perte de mémoire.

Internal Goal: 8

Le but interne de la protagoniste dans cette scène est de surmonter ses difficultés de concentration et de communication. Cela reflète ses besoins de se sentir comprise et de s'intégrer malgré ses troubles.

External Goal: 7

Le but externe de la protagoniste dans cette scène est de participer activement à sa rééducation et de progresser dans sa capacité à communiquer. Cela reflète les défis immédiats auxquels elle est confrontée dans son processus de guérison.


Scene Elements

Conflict Level: 6

Le niveau de conflit dans la scène est modéré, principalement lié aux difficultés des personnages et à leurs interactions.

Opposition: 6

L'opposition dans la scène est présente sous forme de petits obstacles et de malentendus, mais elle n'est pas très forte. Cela crée une tension légère mais intéressante pour le spectateur.

High Stakes: 5

Les enjeux de la scène sont relativement bas, se concentrant davantage sur les interactions et les révélations des personnages que sur des événements majeurs.

Story Forward: 8

La scène fait avancer l'histoire en introduisant de nouveaux éléments et en développant les relations entre les personnages.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible en raison des malentendus et des interactions inattendues entre les personnages. Les rebondissements contribuent à maintenir l'intérêt du spectateur et à créer une tension subtile.

Philosophical Conflict: 6

Il y a un conflit philosophique entre la difficulté de communication de la protagoniste et le désir de se connecter avec les autres. Ce conflit met en lumière les valeurs de compréhension, d'empathie et de patience.


Audience Engagement

Emotional Impact: 8

La scène suscite des émotions variées chez le spectateur, allant de l'inquiétude à l'humour en passant par la confusion.

Dialogue: 9

Les dialogues sont riches, variés et révèlent des informations importantes sur les personnages. Ils contribuent à créer une atmosphère à la fois inquiétante et humoristique.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle mélange habilement des moments légers et sérieux, tout en maintenant un rythme dynamique. Les interactions entre les personnages et les rebondissements inattendus captivent l'attention du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des transitions fluides entre les différents lieux et actions des personnages. Les moments de contemplation et d'action se complètent pour maintenir l'intérêt du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux attentes du genre, avec des indications claires sur les lieux et les actions des personnages. Les descriptions visuelles aident à créer une image vivante de l'environnement.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre en alternant entre les interactions des personnages et les moments de rééducation. Les transitions sont fluides et contribuent à maintenir l'intérêt du spectateur.


Critique
  • La scène manque de clarté dans les interactions entre les personnages, ce qui peut rendre la lecture confuse pour le spectateur.
  • Certains dialogues semblent un peu artificiels et pourraient être retravaillés pour sonner plus naturels et authentiques.
  • Il y a un manque de dynamisme et d'émotion dans la scène, ce qui pourrait être amélioré en ajoutant des éléments de tension ou de conflit.
  • Les descriptions visuelles pourraient être plus détaillées pour aider à mieux visualiser l'environnement et les actions des personnages.
  • La transition entre les différentes parties de la scène pourrait être plus fluide pour assurer une meilleure continuité narrative.
Suggestions
  • Clarifier les interactions entre les personnages en les rendant plus distincts et en développant davantage leurs relations.
  • Travailler sur les dialogues pour les rendre plus naturels et authentiques, en les adaptant au langage et à la personnalité de chaque personnage.
  • Introduire des éléments de conflit ou de tension pour rendre la scène plus captivante et engageante pour le spectateur.
  • Enrichir les descriptions visuelles pour créer une atmosphère plus immersive et aider le lecteur à mieux visualiser les actions des personnages.
  • Assurer une transition plus fluide entre les différentes parties de la scène pour maintenir un rythme narratif cohérent et captivant.



Scene 7 -  Le Débat à la Cafétéria
Guilloux finit d’écrire sur le dossier de Claire tout en lui parlant.

GUILLOUX
Vous avez une bonne latéralité, une bonne conscience corporelle de l’espace
et une kinesie satisfaisante., On n'aura pas vraiment de raisons de se voir,
malheureusement... ( il relève la tête ) vous ne jouez pas au foot ?

13 VOITURE NATHALIE INT SOIR

Claire est calme, à côté de sa sœur qui conduit et parle.

NATHALIE
( off ) Il est gentil cet homme... hein ? le professeur... machin. Je suis
contente que ça se soit bien passé... Je ne vais pas te cacher que ça
m’arrange drôlement qu’ils aient une bagnole qui puisse venir te chercher le
matin. Et le soir, leur minibus peut te raccompagner. Sinon, je peux venir te
chercher plus tard si tu préfères dîner là-bas...

CLAIRE
... Je préfère... dîner là-bas.

Fondu au noir

14 BORDEAUX CHAMBRE CLAIRE INT NUIT
Claire, assise dans son lit regarde le carnet-mémoire qu’elle tient. Elle l’ouvre. On peut lire :
8 h 30 voiture " les Écureuils " devant le magasin. Elle tire un trait et ajoute : " l’aile des hommes "

Fondu au noir.

15 MINIBUS EXT PUIS INT JOUR

En gros-plan, Claire regarde Nathalie depuis le Minibus. Sur le trottoir, devant le magasin "
Antiquités, Brocante, Souvenirs " Nathalie fait un au revoir de la main. Dans le minibus on retrouve
Stéphane qui finit sa nuit, Isabelle 2, Michèle, et Marie Carrasco assise à côté d’un chauffeur eurasien
( JEAN-LUC NGUYEN appelé Nguyen). Claire regarde par la vitre les rues de Bordeaux.

MARIE
( off à Nguyen ) Oui mais toi, tu le sens comment ?

NGUYEN
( soupirant off ) Je ne sais plus. Tu bosses tellement que tu ne sais plus. J’ai
fait l'impasse sur l'étiologie de la neuro-fibromatose de Recklinghausen.

Claire répète mécaniquement

CLAIRE
Recklinghausen...

Michelle tapote l'épaule de Claire, qui se retourne.

MICHELLE
On se connaît ?

CLAIRE
Comment ?

MICHELLE
Nous deux, on se connaît ?

CLAIRE
Pas bien, non.

NGUYEN
( off ) Mais tu n'avais aucun truc mnémotechnique? Comment t’as appris
alors ?

MARIE
Bêtement, par cœur...

Claire regarde par la vitre. Le minibus ralentit. Sur le trottoir, une vieille dame attend avec un
homme : Toto.

NGUYEN
( off ) En tout cas dans trois semaines on verra si je dois faire un gros bisou
à Finkel...

Il s’arrête. Toto embrasse sa mère et monte dans le minibus.

TOTO
( à sa mère ) To to to. ( aux passagers ) To to.

Tout le monde le salue.

16 CAFETERIA " LES ECUREUILS " INT JOUR

Un balai à frange nettoie le sol sous deux paires de pieds qui se soulèvent tour à tour. On
découvre Finkel et Malovitch jouant aux échecs en prenant leur petit déjeuner. Au bar papa Bong boit
un thé à côté de Robert. La jeune femme de ménage, CORINNE, seau et balai en main amorce une
sortie de la cafet’ en boitant.

CORINNE
( à Philippe ) Attention c’est pas sec, ça glisse.

ROBERT
Allez, pose ça Corinne, je te paye un café.

Alors qu’elle commence à geindre : " oh non... j’ai pas le temps ", Robert le dit en même
temps qu’elle en l’imitant. Elle rit. Philippe commence à préparer un café et voit, à l’extérieur, les
passagers descendre du minibus. Dans la salle une vive discussion naît entre Bruno, et Guilloux.

GUILLOUX
Attends ! Ils sont quand même venus pour nous sauver. Ça leur rapportait
quoi à eux ?

BRUNO
Mais tu rigoles, ça faisait tourner les usines; depuis dix ans, depuis 29, c’était
la super crise. C’est grâce à la guerre qu’ils s’en sont sortis...

GUILLOUX
( simultanément ) Raconte pas n’importe quoi... Il y en a qui ont laissé leur
peau...
BRUNO
... Ils étaient dans la merde ! Et quand ils sont arrivés, ils se sont dit : " On
est bien, on reste ".

On sent un manque de fluidité dans les gestes de Philippe appliqué à préparer d’autres cafés.

BRUNO
( off ) N’oublie pas ces mecs-là, ils ont une mentalité de colon...

GUILLOUX
( off )Tu parles on était bien contents qu’ils soient là...

Le petit groupe du minibus entre dans la cafétéria. Claire regarde Philippe qui commence à
servir les gens au bar.

BRUNO
( off ) Les premiers billets de la Libération, ils étaient imprimés ( Isabelle 2
vient embrasser Bruno) sur du papier dollar par la Banque centrale des
Etats-Unis...

GUILLOUX
( off ) Mais t’es idiot ou quoi ? On n’avait rien... ( Isa 2 embrasse
Guilloux) On avait besoin d’eux..
Genres: ["Drama","Comedy"]

Summary Après sa rencontre avec Claire, le Professeur Guilloux termine ses notes et lui demande si elle joue au soccer, mais elle ne joue pas. Claire part en voiture avec sa sœur Nathalie et discute des arrangements de transport à venir pour se rendre à l'école. Ensuite, on voit Claire regarder son cahier et noter les heures auxquelles elle sera récupérée et déposée. Elle se rend à l'école dans un mini-bus avec plusieurs passagers. À l'intérieur du bus, les passagers discutent des techniques d'étude. Claire regarde par la fenêtre alors que le bus traverse Bordeaux. Ensuite, la scène se déplace vers la cafétéria "Les Écureuils" où deux hommes jouent aux échecs en buvant du thé, et une femme de ménage nettoie le sol. Bruno et Guilloux se disputent sur le fait que l'arrivée des Américains pour sauver les Français des Allemands était une bonne chose. Le groupe du mini-bus entre dans la cafétéria et Claire établit un contact visuel avec Philippe qui travaille derrière le bar.
Strengths
  • Rich character interactions
  • Emotional depth
  • Humorous moments
Weaknesses
  • Lack of fluidity in transitions
  • Some dialogue could be more concise

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en dialogues, interactions et révélations, offrant une profondeur émotionnelle et des moments humoristiques. Cependant, certains passages pourraient être plus fluides pour améliorer la cohérence globale.


Story Content

Concept: 7

Le concept de perte de mémoire, de réhabilitation et de rencontres inattendues est bien développé. Cependant, la transition entre les différentes scènes pourrait être plus fluide.

Plot: 8

Le développement de l'intrigue à travers les interactions des personnages et les révélations sur la mémoire de Claire maintient l'intérêt du spectateur. Cependant, certaines discussions pourraient être plus succinctes pour renforcer le rythme.

Originality: 9

La scène présente des situations et des interactions authentiques, avec des personnages complexes et des dialogues réalistes qui apportent une touche d'originalité à l'ensemble.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont diversifiés, chacun apportant une dimension unique à la scène. Leurs interactions et réactions révèlent des aspects intéressants de leur personnalité. Cependant, certains pourraient être plus approfondis pour renforcer l'impact émotionnel.

Character Changes: 7

Certains personnages montrent des signes de changement, notamment Claire qui révèle des aspects de sa mémoire perdue. Cependant, des évolutions plus marquées pourraient renforcer l'impact des personnages.

Internal Goal: 8

Le but interne de la protagoniste dans cette scène est de s'intégrer et de s'adapter à son nouvel environnement, tout en gérant ses propres émotions et pensées intérieures.

External Goal: 7

Le but externe de la protagoniste dans cette scène est de s'habituer à sa nouvelle routine et à son nouvel entourage, tout en faisant face aux défis et aux changements qui se présentent à elle.


Scene Elements

Conflict Level: 6

Le niveau de conflit est modéré, principalement lié aux tensions internes des personnages et à leurs interactions. Cependant, des éléments de conflit plus intenses pourraient dynamiser davantage la scène.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est suffisamment forte pour créer des conflits internes et externes chez les personnages, tout en laissant planer un certain suspense sur l'issue des événements.

High Stakes: 6

Les enjeux sont modérés, principalement liés à la réhabilitation de Claire et à ses interactions avec les autres personnages. Cependant, des enjeux plus intenses pourraient renforcer l'impact émotionnel de la scène.

Story Forward: 8

La scène fait progresser l'histoire à travers les révélations sur la mémoire de Claire, les interactions des personnages et les rencontres inattendues. Cependant, une gestion plus efficace du rythme narratif pourrait renforcer la progression globale.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible car elle introduit des éléments inattendus dans les interactions des personnages, créant ainsi une tension narrative qui maintient l'intérêt du public.

Philosophical Conflict: 6

Un conflit philosophique émerge entre l'idée de dépendance envers les autres et le désir d'indépendance et d'autonomie. Cela met en lumière les valeurs de solidarité et d'individualité qui s'opposent dans les interactions des personnages.


Audience Engagement

Emotional Impact: 8

La scène suscite des émotions variées chez le spectateur, allant de la confusion à l'espoir en passant par la frustration. Les révélations sur la mémoire de Claire ajoutent une profondeur émotionnelle significative.

Dialogue: 8

Les dialogues sont riches en informations, émotions et moments humoristiques. Cependant, une meilleure gestion de la fluidité et de la concision pourrait améliorer l'impact global.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle offre un aperçu des relations complexes entre les personnages, tout en introduisant des éléments intrigants qui suscitent l'intérêt du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des transitions fluides entre les différents lieux et des moments de tension qui maintiennent l'attention du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux standards du genre, avec une présentation claire des actions et des dialogues qui facilite la lecture et la compréhension.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre en alternant entre différents lieux et en développant progressivement les interactions entre les personnages.


Critique
  • La scène manque de dynamisme et d'interaction entre les personnages. Il y a beaucoup de dialogues informatifs mais peu d'action ou de moments significatifs.
  • Le passage de la voiture à la chambre de Claire puis au minibus est un peu abrupt et manque de transition fluide. Il pourrait être mieux connecté pour améliorer la cohérence de la scène.
  • Les interactions dans la cafétéria manquent de profondeur et de développement des personnages. Il y a un potentiel pour ajouter des éléments de conflit ou de tension pour rendre la scène plus captivante.
Suggestions
  • Introduire des moments de conflit ou de tension entre les personnages pour rendre la scène plus dynamique.
  • Développer davantage les interactions entre Claire et les autres personnages pour ajouter de la profondeur à la scène.
  • Travailler sur la transition entre les différents lieux pour assurer une continuité fluide et cohérente.



Scene 8 -  Débat et thérapie
BRUNO
C’est pas une raison pour rester. Quand t’as le feu chez toi et que t’appelles
les pompiers, une fois le boulot terminé, ils ne s’installent pas dans la
chambre d’amis.

Robert éclate de rire. Guilloux, énervé, se lève.

ROBERT
( conciliant ) De toute façon, on ne sait pas. On n’était même pas nés.

BRUNO
Mais qu’est-ce que t’es con. En 1515 non plus t’étais pas né, et pourtant tu
sais que c’est Marignan !
( à Guilloux ) On sortait de l’occupation nazie, on retombait dans
l’occupation yankee. Tu vois une différence toi ?

GUILLOUX
( en sortant ) Moi, non. Mais demande à monsieur Finkel.
...Qui relève la tête.

BRUNO
( criant à Guilloux ) C’est ça. Et toi tu demandes à papa Bong si sa femme
s’est bien marrée avec les « Mickeys ».

Le vieux vietnamien se retourne. Il s’adresse à Jean-Luc Nguyen qui arrive.

BONG
( en vietnamien ) Sao, Jean-Luc, con thi duoc không ?

NGUYEN
Comme ci comme ça.

BONG
Bao gio co kêt qua ?

NGUYEN
Pas avant trois semaines.

BONG
Con uông tra không ?

NGUYEN
Non merci papa. Je vais prendre un petit café.

Il sent le regard de Claire. Il lui sourit.

NGUYEN
Pourtant je le parlais tout petit, mais... ( geste vague )

PHILIPPE
Et mademoiselle Moineau, elle prend quoi ?

CLAIRE
Un café aussi.

Nguyen a un doute.

NGUYEN
C’est pas Poussin votre nom ?

CLAIRE
Si.
PHILIPPE
( à Nguyen en lui donnant un café ) Dis donc il faut que tu ailles voir...
non, que tu rappelles... attends...

Il sort un petit carnet identique à celui de Claire. Il l’ouvre. Comme marque-page, une photo
d’une femme et d’un petit garçon. Claire n’en revient pas de découvrir que Philippe est aussi un
patient.

PHILIPPE
Non. Rien... c’est pour... Bastien, j’ai ( il fait un geste de confusion )

Il regarde Claire, gêné.

17 PARC " LES ECUREUILS " EXT JOUR

Le parc est baigné d'une belle lumière de fin d'été. Sur le gazon une partie des patients fait
une séance de gymnastique sous la direction de Guilloux.

18 BUREAU MARIE CARRASCO

Marie est assise sur une table autour de laquelle sont assis tous les patients : Claire, Philippe,
Daniel( en pyjama ) Sarah, Bernadette, Toto Cécile ,Michèle, Finkel, Malovitch, et Zizou.

FINKEL
( à Daniel ) Sitôt en pyjama Jean Bart jeta le filin.

DANIEL
Ben dis donc papy, ça ne va pas mieux, toi.

MARIE
( retournant sur le tableau une feuille où sont inscrits une dizaine de
mots) Allez, ça suffit. ( des protestations s’élèvent parmi le groupe ) Je
vous ai laissé une minute ! Notez ce que vous pouvez... D’accord ?

Claire a l’air paniquée. Elle commence à noter. Daniel, assis à côté d’elle, se penche sur sa
feuille et copie de manière éhontée. Chaque patient réagit à sa façon devant sa feuille : Toto est très
appliqué, Zizou fait la caricature de Marie, Bernadette parle dans son jargon à sa voisine, Michèle.
Puis elle se lève et se dirige vers la porte et l’ouvre.

MARIE
Bernadette ! Bernadette ! Vous allez où ?

BERNADETTE
En gedu lili opou radino momalison jire deru lala... c’est pour la sécurité !

MARIE
( très lentement ) Bernadette allez vous asseoir. Et essayez de vous
souvenir d'un mot. Allez, je suis sûre que pouvez le faire.

Bernadette va à sa place. Michèle la regarde.

MICHELE
Madame ! Asseyez vous à côté de moi, madame. La dame qui était là vient
de partir.

Claire regarde, se déconcentre, devient nerveuse, soupire. Philippe l’observe.

MARIE
( off à Daniel qui " copie " toujours ) Vous savez Daniel, ça ne sert à
rien... Je ne vais pas pouvoir déterminer où vous en êtes de vos progrès.

DANIEL
Eh ! Salope, tu nous la montres ta culotte ?

TOTO
( révolté et menaçant ) To to to to to to to !

MARIE
( très calme ) Le temps est écoulé. Vous me donnez vos feuilles ?

Claire la regarde paniquée. Marie lui sourit gentiment. Elle rit franchement en regardant la
feuille de Zizou.

ZIZOU
C’est ressemblant, hein ?

DANIEL
( en tendant sa feuille ) Et ça, c’est pas ressemblant ?

Devant l’expression consternée de Marie, on comprend le sujet très évocateur du dessin de
Daniel. Tandis qu’elle finit de ramasser les tests, Licht passe la tête par la porte.
Genres: ["Drama","Comedy"]

Summary La scène commence avec Bruno et Robert discutant des conséquences de l'occupation nazie. Bruno affirme que l'occupation américaine n'est pas différente, tandis que Robert n'est pas d'accord. Guilloux, agacé, s'en va. Bruno accuse Guilloux d'avoir demandé à son père des informations sur l'expérience de sa femme avec les Américains, incitant Bong à interroger Nguyen sur ses résultats. Nguyen révèle qu'il n'a pas encore reçu ses résultats. Philippe offre du café à Nguyen et Claire. Claire réalise que Philippe est aussi un patient. La scène se déplace ensuite vers une séance de thérapie de groupe dirigée par Marie Carrasco. Les patients passent un test de vocabulaire, que Claire trouve difficile. Daniel copie ouvertement les réponses de Claire. Bernadette se lève pour partir, mais Marie lui demande de rester. Michèle offre à Claire sa place, la distrayant. Marie ramasse les tests et remarque le dessin inapproprié de Daniel. Licht entre dans la pièce alors que la scène se termine.
Strengths
  • Dialogues vifs et réalistes
  • Complexité des personnages
  • Variété des interactions
Weaknesses
  • Certains moments de confusion pourraient être clarifiés

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en dialogues et interactions entre les personnages, offrant à la fois des moments tendus et humoristiques, ce qui la rend captivante.


Story Content

Concept: 7

Le concept de la scène, centré sur les interactions dans un centre de soins, est bien développé et offre une variété d'éléments intéressants.

Plot: 8

Le développement du plot est solide, avec des éléments intrigants comme la perte de mémoire de Claire et les interactions entre les personnages.

Originality: 9

La scène présente des situations uniques et des approches fraîches pour explorer les thèmes de la santé mentale et de la communication. Les actions et les dialogues des personnages semblent authentiques et réalistes.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont complexes et bien développés, offrant une diversité d'émotions et de réactions qui enrichissent la scène.

Character Changes: 7

Certains personnages montrent des signes de changement ou de développement, notamment Claire qui commence à accepter sa situation.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de gérer son anxiété et sa nervosité face à la pression exercée par l'instructrice et les autres patients. Cela reflète son besoin de contrôle et de validation.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste dans cette scène est de réussir l'exercice de rédaction imposé par l'instructrice. Cela reflète le défi immédiat auquel il est confronté dans cet environnement hospitalier.


Scene Elements

Conflict Level: 6

Le niveau de conflit est modéré, principalement basé sur les interactions tendues entre les personnages et les défis auxquels ils sont confrontés.

Opposition: 8

L'opposition dans la scène est forte, avec des conflits interpersonnels, des obstacles à surmonter et des enjeux émotionnels qui créent une tension palpable et incertaine pour les personnages.

High Stakes: 6

Les enjeux sont moyens, principalement liés à la santé mentale de Claire et à son processus de réhabilitation.

Story Forward: 8

La scène fait progresser l'histoire en introduisant de nouveaux éléments et en développant les relations entre les personnages.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible en raison des réactions inattendues des personnages et des retournements de situation qui maintiennent l'incertitude quant à l'issue des événements.

Philosophical Conflict: 6

Le conflit philosophique présent dans cette scène est celui entre la normalité et la folie, illustré par les réactions variées des patients face à l'exercice imposé. Cela met en lumière les croyances et les valeurs de chacun des personnages.


Audience Engagement

Emotional Impact: 8

La scène suscite une gamme d'émotions chez les personnages et les spectateurs, allant de la confusion à l'amusement en passant par l'anxiété.

Dialogue: 9

Les dialogues sont vifs, réalistes et contribuent à la construction des personnages et de l'intrigue de manière efficace.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle présente des interactions complexes entre les personnages, des enjeux émotionnels forts et un rythme soutenu qui maintient l'intérêt du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des transitions fluides entre les différents moments et une progression narrative cohérente qui maintient l'intérêt du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux standards du genre, avec des indications claires pour les dialogues, les actions et les directions de caméra. Cela facilite la lecture et la compréhension de la scène.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre en alternant entre les dialogues des personnages et les descriptions des actions. Elle maintient un rythme dynamique et captivant.


Critique
  • La scène présente une discussion animée entre les personnages, mais il y a un manque de clarté dans les interactions et les dialogues. Certains personnages semblent s'exprimer de manière incohérente ou agressive, ce qui peut rendre la scène confuse pour le spectateur.
  • Il y a un mélange de thèmes et de sujets abordés dans la scène, ce qui peut rendre la narration difficile à suivre. Il est important de clarifier les objectifs et les motivations des personnages pour renforcer la cohérence de l'histoire.
  • Certains dialogues et interactions semblent superficiels et manquent de profondeur émotionnelle. Il serait bénéfique d'approfondir les relations entre les personnages et d'explorer davantage leurs sentiments et leurs réactions.
  • La transition entre les différents lieux et les actions des personnages peut être améliorée pour assurer une fluidité dans le déroulement de la scène. Il est essentiel de maintenir un fil conducteur clair pour faciliter la compréhension du public.
Suggestions
  • Clarifier les objectifs et les motivations des personnages pour renforcer la cohérence de la scène.
  • Approfondir les dialogues et les interactions pour ajouter de la profondeur émotionnelle à la scène.
  • Simplifier la narration en se concentrant sur un thème principal pour éviter la confusion pour le spectateur.
  • Travailler sur la transition entre les différents lieux et actions pour assurer une progression fluide de la scène.



Scene 9 -  Passion et Progression
LICHT
Bonjour à tous... Marie, dès que tu as fini, je peux te voir dans mon bureau ?

MARIE
Ça ne peut pas attendre ?
LICHT
Non.

19. BUREAU LICHT INT JOUR

Marie et Licht sont en train de s’embrasser à pleine bouche.

LICHT
Tu vois que c'était urgent... Ça va toi ?

MARIE
Ça va... Il est vraiment chiant Daniel. Ça devient difficile avec le groupe. Il
refuse de s’habiller, il pue.

LICHT
Prends-le en individuel. Dès qu’il a un public, il fait son show. Il a besoin
d’une relation à deux... comme moi... ( Marie sourit ) Je te l’ai dit ça.

MARIE
Tu as peut-être raison.

LICHT
Elle s’adapte bien la petite Poussin ? ( Marie acquiesce vaguement ) C’est
l’affaire de quoi ? Quinze jours ?

MARIE
Je ne sais pas encore... elle est difficile à cerner... elle a beaucoup de mal à
se concentrer. ( Licht l’embrasse, elle se dégage ) Allez, il y a Philippe qui
m’attend...
LICHT
Tu sais s’il a remis de nouvelles photos ?

MARIE
Oui. Il en a accroché une de son fils dans sa chambre et il en a une autre
dans son carnet avec sa femme et son petit... Mais je ne sais pas si ça va
changer quelque chose. Il n’y a aucun progrès au niveau de son souvenir
affectif.

LICHT
( très tendre ) Et toi, ton souvenir affectif... il marche bien ? tu te souviens
comment je t’ai prise vendredi ? ( il l’embrasse puis, moins gai )... Ouais...
je pense qu'il va récupérer... il essaie... Mais, heu... il va en baver...
20. CANTINE INT JOUR

Claire, la tête levée, regarde le menu. Bong, de l’autre côté du comptoir sert Toto .

BONG
( off toujours avec son fort accent vietnamien) Tu veux quoi ? Il est bon
le poulet à l’ananas...

TOTO
To to to to

BONG
Si tu préfères. ( il lui sert une escalope ) Haricots verts ou pâtes ?

TOTO
To to to to to

BONG
( fatigué ) Eh ben je sais pas moi... prends une salade verte alors. ( à
Claire ) Oui ?...

CLAIRE
Bonjour monsieur... je vais prendre...

BONG
( souriant à Claire ) Faut pas m’appeler monsieur... mon nom est Bong...

STEPHANE
( sortant la tête par le passe plat ) ... James Bong...

Claire sourit. Bong se retourne vers Stéphane.

BONG
Ça va toi, arrête de dire des conneries...

STEPHANE
( off dans la cuisine )... Sean Connery...

Explosion de rire de Stéphane dans la cuisine. Claire se détend et commence à rire, Philippe
aussi. Et toutes les personnes qui font la queue au self.

21. BUREAU MARIE INT JOUR

Marie éteint le magnétoscope.
MARIE
Qu’est-ce que vous pouvez me dire sur ce que vous venez de voir.

CLAIRE
C’est une v... vieille publicité.

MARIE
Pourquoi ?

CLAIRE
Pourquoi ? ...C’est en... heu... noir et blanc ?

MARIE
Oui... mais on fait aussi des pubs en noir et blanc aujourd’hui. Alors que
pouvez-vous me dire d’autre ?

CLAIRE
Les deux garçons ont habillés... sont... habillés comme dans les années
soixante... heu... ils sont... frères... heu..( elle sourit ) pas " siamois " mais...
l’autre... heu... enfin, ils se ressemblent... Ils ont... heu...un bol devant eux...

MARIE
Non. Quel est l’autre mot ?

CLAIRE
Comment ?

MARIE
Vous dites " pas siamois, mais l’autre ". Quel est ce
mot ?

CLAIRE
( elle sourit ) Je ne sais plus... je l’ai...heu... perdu.

MARIE
On va le retrouver. Ils se ressemblent comme... ?

CLAIRE
... Deux... heu... gouttes d’eau ?

MARIE
Oui...
Claire tourne la tête vers la fenêtre ouverte. Elle voit passer Philippe dans le parc. Il croise
Licht, qui s’arrête et se met à expliquer quelque chose à Philippe avec des gestes étranges. Philippe
acquiesce lentement. Licht sourit triomphant.

CLAIRE
Il sourit...

MARIE
( croyant que Claire parle de la pub ) En effet, ils ont l’air heureux. Et
leurs prénoms, vous vous en souvenez ?

CLAIRE
Oui... Marc et Dominique... ( elle s’illumine ) Ils... sont jumeaux ! Voilà.

22. AILE DES HOMMES EXT JOUR

Philippe pénètre dans le bâtiment...

23. COULOIR AILE DES HOMMES INT JOUR

... il avance dans le couloir strié de bandes de couleur menant à chacune des chambres et
s’arrête devant une porte qu’il ouvre.

24. CHAMBRE PHILIPPE INT JOUR
Genres: ["Drame","Com\u00e9die"]

Summary Après que Licht ait renvoyé Marie, ils partagent un baiser passionné dans le bureau de Licht. Marie se plaint du comportement de Daniel en thérapie de groupe, et Licht suggère qu'elle travaille avec lui individuellement. Marie est incertaine quant aux progrès de Poussin et Licht s'informe des nouvelles photos de Philippe. Marie lui informe que Philippe a affiché des photos de sa famille mais note que sa mémoire affective reste altérée. Licht exprime sa confiance en la guérison de Philippe et embrasse à nouveau Marie, faisant allusion à leur rencontre sexuelle de vendredi. Dans la cafétéria, Claire commande chez Bong et rit des blagues de Stéphane, ce qui détend l'atmosphère. Dans le bureau de Marie, lors d'une séance de thérapie, Claire a du mal à analyser une vieille publicité mais finit par identifier les garçons comme des jumeaux nommés Marc et Dominique. En décrivant la publicité, Claire remarque Philippe interagissant avec Licht à travers la fenêtre, et elle commente le sourire de Licht. Dans l'aile des hommes, Philippe entre dans sa chambre.
Strengths
  • Dialogues riches
  • Émotions authentiques
  • Relations interpersonnelles complexes
Weaknesses
  • Niveau de conflit modéré
  • Enjeux moyens

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions, en dialogues intéressants et en interactions entre les personnages, offrant une profondeur à l'histoire.


Story Content

Concept: 7

Le concept de perte de mémoire, de réhabilitation et de relations humaines est bien développé et apporte une dimension psychologique intéressante à la scène.

Plot: 7

Le développement du plot se concentre sur les interactions des personnages, la révélation de souvenirs et les défis auxquels ils sont confrontés dans un environnement de soins.

Originality: 7

La scène présente des interactions humaines réalistes et des dialogues authentiques, ce qui lui confère un niveau d'originalité dans la représentation des relations professionnelles et personnelles.


Character Development

Characters: 8

Les personnages sont complexes, avec des émotions profondes et des relations interpersonnelles bien développées, ce qui les rend authentiques et captivants.

Character Changes: 7

Certains personnages montrent des signes de changement, notamment Claire qui commence à se souvenir de certains détails de sa vie passée, ce qui indique un début de transformation.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de gérer les relations professionnelles et personnelles, tout en jonglant avec les défis et les responsabilités qui lui incombent. Cela reflète son besoin de maintenir l'équilibre entre sa vie personnelle et sa carrière.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste dans cette scène est de résoudre les problèmes relationnels et professionnels qui se présentent à lui, notamment en aidant ses collègues à surmonter leurs difficultés.


Scene Elements

Conflict Level: 6

Le niveau de conflit est modéré, principalement centré sur les défis personnels des personnages et leurs interactions, sans atteindre des niveaux dramatiques intenses.

Opposition: 6

L'opposition dans la scène est présente mais pas très forte, ce qui crée une tension subtile et laisse planer un certain suspense quant à l'issue des interactions entre les personnages.

High Stakes: 6

Les enjeux sont moyens, se concentrant davantage sur les défis personnels des personnages et leur réhabilitation que sur des événements extérieurs à haut risque.

Story Forward: 8

La scène fait progresser l'histoire en révélant des éléments clés sur les personnages, en introduisant de nouveaux défis et en approfondissant les relations, ce qui maintient l'intérêt du spectateur.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible en raison des rebondissements inattendus dans les interactions entre les personnages et des révélations sur leurs motivations et leurs émotions.

Philosophical Conflict: 6

Il y a un conflit philosophique entre la nécessité de maintenir des relations professionnelles efficaces et la gestion des émotions personnelles. Cela met en lumière les valeurs du protagoniste en matière de travail et de relations humaines.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène suscite des émotions fortes chez le spectateur grâce aux relations complexes, aux moments tendres et aux défis émotionnels auxquels les personnages sont confrontés.

Dialogue: 9

Les dialogues sont riches, révélateurs et contribuent à approfondir la psychologie des personnages, tout en offrant des moments d'humour et d'émotion.

Engagement: 9

Cette scène est engageante en raison de ses dialogues dynamiques, de ses interactions complexes entre les personnages, et de son développement narratif captivant.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des transitions fluides entre les différents lieux et des moments de tension et de détente qui contribuent à maintenir l'intérêt du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux standards du genre, avec des descriptions claires et une présentation visuelle efficace des actions et des dialogues.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre en alternant entre les différents lieux et en développant les interactions entre les personnages de manière cohérente.


Critique
  • La scène commence de manière abrupte avec une transition brusque entre le bureau de Licht et la cantine, ce qui peut perturber le spectateur.
  • Le dialogue entre Licht et Marie manque de subtilité et de naturel, les échanges sont trop explicites et directs, ce qui peut rendre la scène moins authentique.
  • La relation entre Licht et Marie est présentée de manière trop explicite et démonstrative, ce qui peut paraître artificiel et peu nuancé.
  • Les interactions dans la cantine manquent de profondeur et de développement, les personnages semblent stéréotypés et les dialogues manquent de subtilité.
  • La transition entre les différents lieux et personnages est abrupte et manque de fluidité, ce qui peut rendre la scène confuse pour le spectateur.
Suggestions
  • Introduire la scène de manière plus progressive pour faciliter la transition entre les différents lieux et personnages.
  • Affiner le dialogue entre Licht et Marie pour le rendre plus subtil et naturel, en laissant place à l'implicite et à la suggestion.
  • Développer la relation entre Licht et Marie de manière plus subtile et nuancée, en évitant les démonstrations excessives.
  • Approfondir les interactions dans la cantine en donnant plus de profondeur aux personnages et en enrichissant les dialogues.
  • Travailler sur la fluidité de la transition entre les scènes pour rendre la narration plus cohérente et compréhensible pour le spectateur.



Scene 10 -  Confrontation familiale dans le parc
L’endroit est petit, mais très propre et ordonné. Au mur, plusieurs photos du même couple
mère/enfant. Quelques photos représentent Philippe avec cette femme et ce petit garçon. Il s’arrête un
instant sur les photos. Puis il se penche et tire un carton de sous son lit. Il en sort une bouteille de vin
qu’il entreprend de déboucher.

25. BUREAU LICHT INT JOUR

Le goulot d’une bouteille de bordeaux sur un verre. Au moment où Licht va boire,
l'interphone sonne.

LICHT
( en appuyant sur le bouton ) Oui...

L'interphone grésille tellement que la voix de l'interlocuteur est inaudible. Licht s'impatiente,
et après un nouvel essai infructueux, se lève et sort dans le couloir où il hurle.

LICHT
On n'entend rien dans ce machin !
DELPHINE
( hurlant off depuis l'autre bout du couloir ) Il y a Sarah qui a rendez-
vous.

LICHT
( même jeu ) Là maintenant ?

DELPHINE
Ben... oui.

LICHT
D'accord. Dites lui de venir.

Licht rentre et revient à son bureau où il siffle son verre de vin qu'il repose bruyamment. Et
après avoir fait tourner le vin en bouche il émet un petit claquement de la langue.

LICHT
Oh la vache, il est bon !




26. TERRASSE PARC EXT JOUR

Claire boit un lait fraise, debout, en observant des visiteurs qui entrent. Maman Cécile fait
des petits "coucou" à son fils et sa petite fille qui tient sa guitare. Une dame âgée et une jeune femme
portant un bébé sortent d'une voiture.

On entend les voix de Licht et de Sarah dans le couloir. Ils sortent.

SARAH
Ça me fatigue moi ces visites. Je préférerais qu'elles ne viennent plus.

LICHT
Je ne peux pas demander ça ni à votre fille ni à votre mère.

SARAH
Ma mère, je la reconnais un peu... ( elle baisse le ton ) mais l’autre je suis
sûre que ce n’est pas ma fille. Je le sais : elle a quatre ans ma fille. Alors. Et
ma mère n’est pas aussi vieille. Faut pas non plus me prendre pour, hein...(
elle sort son carnet et l’ouvre ) Regardez la photo...

LICHT
Elle a 25 ans votre photo... faites-leur un peu plaisir. Faites semblant d'être
contente... juste semblant.

SARAH
( sortant ) Je n'ai rien à leur dire. On reste là... c'est tout. Je ne les connais
pas, qu'est-ce que vous voulez !

LICHT
( la coupant ) Allez, je suis sûr que vous trouverez quelque chose à raconter
( il se retourne vers Claire ) Oh ! Un bébé rose ! ( regard étonné de
Claire ) Un lait fraise, on appelle ça un bébé rose, non ? Enfin ma grand-
mère disait comme ça. ( il voit Philippe qui passe dans le parc, lui
adresse un signe pouce en l'air : "il est bon " puis lève quatre doigts.
Philippe hoche la tête ).

Une grosse Mercédès ( très grosse ) vient se ranger. Claire aperçoit Philippe qui se dirige,
tendu, vers la voiture et accueille ses beaux-parents, un couple aisé à la soixantaine florissante. Ils vont
s'asseoir sur un banc. L'ambiance est froide. Plus loin, Malovitch et Finkel discutent avec deux amis.

AMI 1
( en yiddish ) Comment ça, il n’est pas juif...

MALOVITCH
( en yiddish ) Ecoute, il s’appelle Christian...

AMI 2
( sidéré ) Comment est-ce qu’on peut s’appeler Christian Licht ?

FINKEL
On peut quand on a un père juif et une mère catholique.

AMI 1 ET 2
( ennuyés ) Oyoyoï...

AMI 1
Et il est baptisé ? ( hochement de tête de Finkel et Malo )

AMI 1 ET 2
( préoccupés ) Oyoyoyoyoï...

MALO
Mais il est quand même circoncis...

AMI 1 ET 2
( plus nuancés ) Ah yo ?

FINKEL ET MALO
( tout n’est pas perdu !) Yo...

Sur un banc voisin, Sarah est assise entre sa mère et sa fille.

MERE
( en yiddish ) Ça va ma petite chérie ?

Malovitch, Finkel et leurs amis ont levé la tête comme un seul homme en les entendant
parler.

SARAH
Oui madame. ( elle se penche vers la vieille femme ) Hé, te fatigue pas, je
sais que tu n’es pas ma mère...

MERE
( doucement en français avec un fort accent ) Embrasse ta fille... ( pas de
réaction ) Embrasse au moins " Rachele "...

Sarah se tourne vers la jeune femme à côté d'elle. Elles se regardent toutes deux sur la
musique des Andrews sisters " yes my darling daughter ". Les cris et les sanglots de la belle-mère
de Philippe interrompent la musique.

BELLE-MERE
( ravagée par la douleur et les larmes ) J'avais dit que ça ne servait à rien.
Vous êtes un monstre...
Genres: ["Drame","Com\u00e9die"]

Summary Licht est dans son bureau en train de boire une bouteille de vin. Il est interrompu par un appel de l'interphone de Delphine, la réceptionniste, qui lui annonce l'arrivée de Sarah pour son rendez-vous. Licht lui dit d'envoyer Sarah et retourne à sa dégustation de vin. Pendant ce temps, Claire est assise sur une terrasse dans le parc, buvant un lait fraise et observant les visiteurs. Elle voit Licht et Sarah sortir du bâtiment et avoir une conversation. Sarah est fatiguée des visites et préférerait ne plus voir sa mère et sa fille, mais Licht la persuade de faire semblant d'être heureuse pour leur bien. Claire voit Philippe arriver et saluer ses parents. L'atmosphère est froide et tendue. À proximité, Malovitch, Finkel et leurs amis discutent de l'origine religieuse de Christian. Ils sont surpris d'apprendre qu'il est baptisé mais toujours circoncis. La mère et la fille de Sarah sont assises sur un banc à proximité, parlant yiddish. La mère de Sarah encourage Sarah à embrasser sa fille, mais Sarah refuse, affirmant qu'elle sait que la femme n'est pas sa vraie mère. La scène se termine par la belle-mère de Philippe qui fond en larmes et l'accuse d'être un monstre.
Strengths
  • Profondeur des personnages
  • Variété des émotions
  • Dialogues réalistes
Weaknesses
  • Manque de tension dramatique
  • Complexité excessive des interactions

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions et en interactions, offrant une variété de tonalités et de rebondissements qui captivent l'attention du spectateur.


Story Content

Concept: 7

La scène explore les relations familiales, les souvenirs altérés et les tensions entre les personnages, offrant une profondeur psychologique intéressante.

Plot: 8

Le scénario avance à travers les interactions des personnages, révélant des éléments clés de l'intrigue et des relations sous-jacentes.

Originality: 9

La scène présente des situations familiales complexes et des interactions chargées d'émotions, ce qui apporte un regard original sur les relations humaines. Les dialogues et les actions des personnages sont authentiques et réalistes.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont complexes, avec des motivations et des émotions profondes qui se manifestent à travers leurs interactions et leurs dialogues.

Character Changes: 7

Certains personnages montrent des signes de changement ou de développement, notamment Claire qui commence à se confronter à sa perte de mémoire.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de gérer ses émotions et ses relations familiales complexes. Il reflète son besoin de maintenir des apparences et de faire face à des sentiments de confusion et de rejet.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste est de gérer les visites de sa famille et de maintenir des relations harmonieuses malgré les tensions et les malentendus.


Scene Elements

Conflict Level: 7

Les tensions et les conflits entre les personnages ajoutent de la profondeur à la scène, créant des dynamiques intéressantes et des moments de suspense.

Opposition: 8

L'opposition dans la scène est forte, avec des conflits familiaux et des tensions émotionnelles qui créent des obstacles pour les personnages et maintiennent un niveau de suspense pour le spectateur.

High Stakes: 6

Bien que les enjeux personnels soient élevés pour certains personnages, la scène ne présente pas de danger immédiat ou de conflit majeur, mais plutôt des tensions émotionnelles.

Story Forward: 8

La scène fait progresser l'intrigue en introduisant de nouveaux éléments, en développant les relations entre les personnages et en posant des questions importantes.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible en raison des réactions inattendues des personnages et des retournements de situation qui maintiennent l'intérêt du spectateur.

Philosophical Conflict: 9

Le conflit philosophique présent dans cette scène est celui de l'identité et de la famille. Les personnages remettent en question leur propre identité et leurs liens familiaux, ce qui met en lumière des valeurs et des croyances contradictoires.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène suscite une gamme d'émotions chez le spectateur, allant de la tristesse à l'humour, créant une expérience immersive et mémorable.

Dialogue: 8

Les dialogues sont réalistes, reflétant les tensions et les émotions des personnages tout en offrant des moments d'humour et de légèreté.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle présente des interactions familiales intenses, des dialogues percutants et des tensions émotionnelles qui captivent l'attention du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des transitions fluides entre les différents personnages et des moments de tension qui maintiennent l'intérêt du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux standards du genre, avec des indications claires pour les actions des personnages et les dialogues.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre en alternant entre les différents personnages et en développant progressivement les tensions et les conflits.


Critique
  • La scène présente un contraste intéressant entre l'atmosphère calme et ordonnée de la chambre de Philippe et la tension palpable lors de la conversation entre Licht et Sarah sur les visites familiales. Cependant, la transition entre ces deux aspects pourrait être plus fluide pour renforcer l'impact émotionnel.
  • Les dialogues entre Licht et Sarah révèlent des tensions familiales et des sentiments refoulés, mais pourraient être approfondis pour mieux explorer les dynamiques relationnelles et les émotions des personnages.
  • L'interaction entre Philippe et ses beaux-parents ainsi que les discussions sur l'identité religieuse de Christian ajoutent une dimension intéressante à la scène, mais pourraient être davantage développées pour enrichir le contexte et les relations interpersonnelles.
Suggestions
  • Travailler sur la transition entre les différents aspects de la scène pour renforcer la cohérence et l'impact émotionnel.
  • Approfondir les dialogues entre Licht et Sarah pour explorer plus en profondeur les tensions familiales et les émotions des personnages.
  • Développer davantage l'interaction entre Philippe et ses beaux-parents ainsi que les discussions sur l'identité religieuse de Christian pour enrichir le contexte et les relations interpersonnelles.



Scene 11 -  Confrontation hystérique
Le beau-père essaie d'entraîner sa femme vers leur voiture. Mais elle résiste, revient hurler
au visage de Philippe. Elle essaie de le griffer.

BELLE-MERE
Vous vous en foutez... vous ne venez même pas vous recueillir sur leur
tombe... c'est monstrueux...vous n'avez pas l'ombre d'un remords... vous
vous planquez ici... mais ça ne passe pas avec moi... salaud... salaud... ( elle
hurle encore plus ) tu veux que je te rafraîchisse la mémoire ? hein ?
Mathilde et Benjamin ça te dit quelque chose ?

Elle est de plus en plus hystérique, elle s'écroule par terre, le tailleur en vrac. Licht se
précipite, appelle Nguyen à l'intérieur. Le beau-père refuse de l'aide et emmène sa femme dans la
voiture. Ils partent. A travers la vitre on suit un instant le visage de la femme ravagé par la détresse.
Tout le monde est interdit. Claire, effarée regarde Philippe qui hausse les épaules.
27. COULOIR INT JOUR

Claire suit une ligne verte au sol. Elle s'arrête en voyant Corinne discuter avec Cécile, qui est
assise à même le sol.

CORINNE
Mais bien sûr qu'on a besoin de vous. ( Cécile répète : cause toujours tu
m'intéresse ) Mais c'est quoi cette histoire. Vous n'allez pas vous laisser
mourir au milieu du couloir... allez venez manger.

CECILE
Laissez moi. Je n'ai plus envie de rien. Je ne suis utile à rien... je préfère
disparaître tiens... et puis je ne manquerai à personne, va... tout le monde
m'a oubliée.

CORINNE
Mais non. Vos petits enfants sont venus vous voir hier.

CECILE
Tu parles Charles!

CORINNE
... Et moi... qui c'est qui me racontera ses histoires, les premiers congés
payés, quand elle était petite avec son maillot de bains à rayures, hein ?

Cécile se lève et embraye sec, oubliant totalement sa déprime. Elle part vers la cantine en
tenant le bras de Corinne.

CECILE
Ah ça c'était bien ça. On est partis dans la "Rainette " Renault de papa. Vous
vous rendez compte c'est la première fois qu'on partait en vacances, et qu'on
voyait la mer. C'était le front populaire... je me souviens bien... on a rigolé,
oh la la...mais on a rigolé! On est allé aux Sables d'Olonne avec nos voisins
etc.

Claire reprend la ligne verte qui la mène devant la salle polyvalente. Elle hésite, elle a oublié
pourquoi elle est venue là. Dans la salle Michèle, Sarah et Toto jouent au Scrabble. Robert , à côté du
petit groupe discute avec Sarah. Bernadette zappe sans arrêt devant la télé.

ROBERT
Il n'a pas pu s'envoler... il y a le minibus qui va partir...( puis à l’adresse de
Toto ) Claude...
Michèle retourne vers la table de jeu prendre son manteau et son sac les deux autres se
lèvent. Toto et Michèle sortent.

ROBERT
( à Claire ) Eh ben dites donc, vous voilà, vous. C'est une bonne journée, je
vous ai retrouvée et j'ai retrouvé votre carnet.

Il lui tend le carnet qu'elle prend, confuse.

ROBERT
... d’un autre côté, , je n'ai toujours pas retrouvé mes clefs et on vient de
perdre le plateau tournant pour le Scrabble... ( fataliste) Les vases
communiquants !

Nguyen sifflotant " Titine " passe derrière avec Daniel toujours en pyjama qu’il fait entrer
dans la salle.

NGUYEN
( à Daniel ) Mets toi devant la télé je vais chercher ton plateau repas ( à
Claire ) Vous, vous n’êtes pas fâchée avec papa Bong, vous mangez à la
cantine ?

CLAIRE
Je... je ne sais pas. Oui.

28. EXT NUIT

La lune fine comme un ongle flotte dans le ciel noir. On entend Claire et Nathalie, dans la
voiture.

NATHALIE
(Off ) Mais tu ne racontes rien... hein ? Elle a l'air bien la psychologue. Pas
comme l'autre, l'horreur qui s'occupait de maman... comment elle s'appelait,
déjà... tu sais... même maman la trouvait sournoise...

CLAIRE
Madame Bertrand...

NATHALIE
Voilà... ah dis donc, tu as vraiment la mémoire des noms toi...

29. CHAMBRE CLAIRE INT NUIT

Sur le visage levé de Claire on entend sa réponse.
CLAIRE
Ce n'est pas... ça que j'oublie.

Assise sur son lit, elle ouvre son carnet et note sur la page de garde : " se souvenir des belles
choses ".

30. MINIBUS " LES ÉCUREUILS " INT JOUR

Le minibus roule vers l’institution. On perçoit les conversations du matin. ( voix Marie :
"pas un mot ?" Nguyen : "non mais je comprend tout" "et le cambodgien?" "rien... ma sœur
parle un peu" en même temps voix Toto, voix Isabelle 2)

31. COULOIR " LES ÉCUREUILS " PUIS CAFET’ INT JOUR
Genres: ["Drame","Psychologique"]

Summary Après que Philippe arrête de jouer de la musique, la Belle-mère essaie de convaincre son mari de l'emmener à leur voiture, mais elle crie au visage de Philippe et tente de le griffer. Elle l'accuse de ne pas se soucier de ses enfants décédés et de ne pas ressentir de remords. La Belle-mère devient hystérique et s'effondre par terre pendant que Licht appelle Nguyen. La femme de Philippe, Claire, regarde, choquée et confuse. Le beau-père emmène sa femme à la voiture et ils s'en vont.
Strengths
  • Profondeur émotionnelle
  • Développement des personnages
  • Tension dramatique
Weaknesses
  • Complexité narrative
  • Nombre important de personnages

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions et révélations, offrant une profondeur psychologique aux personnages et avançant l'intrigue de manière significative.


Story Content

Concept: 7

La scène explore les thèmes de la mémoire, de la famille, de la perte et de la rédemption, offrant une réflexion profonde sur la condition humaine.

Plot: 8

Le développement de l'intrigue est complexe et captivant, avec des révélations clés et des confrontations émotionnelles qui maintiennent l'intérêt du spectateur.

Originality: 7

La scène présente des situations familiales intenses et des interactions émotionnelles authentiques, ce qui lui confère un certain degré d'originalité. Les actions et dialogues des personnages se démarquent par leur réalisme et leur profondeur.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont profondément développés, avec des interactions complexes et des évolutions émotionnelles qui les rendent authentiques et captivants.

Character Changes: 8

Plusieurs personnages subissent des évolutions émotionnelles et psychologiques significatives au cours de la scène, révélant de nouvelles facettes de leur personnalité.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de gérer les conflits familiaux et les émotions intenses qui en découlent. Cela reflète son besoin de trouver un équilibre entre ses relations familiales et ses propres sentiments.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste dans cette scène est de gérer les interactions et les conflits au sein de l'institution. Cela reflète les défis immédiats auxquels il est confronté dans cet environnement particulier.


Scene Elements

Conflict Level: 7

Les conflits émotionnels et personnels entre les personnages créent une tension palpable, renforçant l'intensité de la scène.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est suffisamment forte pour créer des tensions et des conflits entre les personnages, tout en laissant planer un certain suspense quant à l'issue des situations présentées.

High Stakes: 7

Les enjeux émotionnels et relationnels sont élevés dans la scène, avec des révélations et des confrontations qui pourraient avoir un impact majeur sur les personnages.

Story Forward: 8

La scène fait progresser l'intrigue en révélant des informations clés et en développant les relations entre les personnages, créant ainsi une dynamique narrative captivante.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible en raison des réactions inattendues des personnages et des retournements de situation qui ajoutent de la tension et du suspense à l'intrigue.

Philosophical Conflict: 6

Le conflit philosophique dans cette scène réside dans la question de la responsabilité familiale et de la mémoire. Il met en lumière les valeurs et croyances des personnages concernant le devoir envers les proches et le poids du passé.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée d'émotions intenses, de désespoir et de compassion, touchant profondément le spectateur et le plongeant dans l'univers des personnages.

Dialogue: 7

Les dialogues sont réalistes et chargés d'émotions, contribuant à la profondeur des personnages et à la tension dramatique de la scène.

Engagement: 8

Cette scène est engageante car elle suscite l'émotion et l'intérêt du spectateur à travers des interactions intenses et des révélations sur les personnages. Les rebondissements inattendus maintiennent l'attention.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des transitions fluides entre les différents moments et une progression narrative qui maintient l'intérêt du spectateur. Les dialogues et actions sont cadencés de manière efficace.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux standards du genre, avec une présentation claire des actions, dialogues et descriptions. Elle facilite la lecture et la compréhension de l'intrigue.

Structure: 9

La structure de la scène est bien équilibrée, avec une progression narrative fluide et des transitions cohérentes entre les différents moments. Elle respecte les attentes du genre et maintient l'intérêt du spectateur.


Critique
  • La scène est très intense et émotionnelle, avec la belle-mère accusant Philippe de ne pas se soucier de ses enfants décédés. Cela crée une atmosphère chargée de tension et de drame.
  • Les dialogues entre la belle-mère et Philippe sont poignants et révèlent des émotions profondes. Cela ajoute de la complexité aux personnages et à la situation.
  • La scène est bien construite pour susciter des émotions fortes chez le spectateur, notamment avec l'hystérie de la belle-mère et la réaction de Claire face à la situation.
  • L'utilisation des actions physiques, comme la tentative de griffure de la belle-mère, renforce le côté dramatique de la scène et crée une tension palpable.
  • La scène se termine de manière abrupte, laissant le spectateur sur un moment intense et poignant.
Suggestions
  • Veillez à maintenir la cohérence émotionnelle et la tension dramatique tout au long de la scène pour captiver l'audience.
  • Pensez à ajouter des éléments visuels ou des descriptions pour renforcer l'impact émotionnel de la scène.
  • Explorez davantage les réactions et les pensées intérieures des personnages pour approfondir leur développement émotionnel.
  • Assurez-vous de bien équilibrer les dialogues intenses avec des moments de silence ou de contemplation pour permettre à l'audience de digérer les émotions.
  • Considérez l'ajout de flashbacks ou de souvenirs pour enrichir la compréhension des relations entre les personnages et renforcer l'émotion de la scène.



Scene 12 -  Confrontation dans la cafétéria
Le petit groupe se dirige vers la cafétéria. Claire embrasse la salle du regard. Les mêmes que
la veille. Elle s’assied et observe Philippe servir. Comme s’il sentait ce regard, lui ne lève pas les yeux
vers Claire. Malo et Finkel, plongés dans une nouvelle partie d’échecs ne bougent pas d’un cil. La tête
obstinément baissée, Philippe se dirige soudain vers la table de Claire. Là il plante son regard dans le
sien.

PHILIPPE
( froid ) Vous voulez savoir si c’est vrai ?

CLAIRE
... comm... pardon ?...

PHILIPPE
( plus agressif ) Vous voulez savoir si... si c’est vrai ?

Les gens commencent lentement à se retourner.

CLAIRE
Je ne compr...

PHILIPPE
( très agressif ) Si si vous comprenez très bien. Vous voulez savoir pour
hier. Vous voulez savoir si la femme qui hurlait a dit la vérité. Est-ce que je
les ai tués ? Est-ce que je suis un monstre ? Hein ? Ça, ça vous chiffonne, ça
vous intéresse drôlement ça... Oui je suis un monstre, si je n’ai plus un ami ça
doit être à cause de ça... Eh ! C’est un assassin le mec là qui a l’air sympa
pourtant...
Claire s’est levée, tremblante, elle commence à se diriger vers la sortie. Nguyen s’approche.
Corinne sort en boitant.


PHILIPPE
Faites gaffe... des fois que je me mette à tuer tout le monde

NGUYEN
( le maîtrisant ) Allez Philippe... viens... Philippe arrête !

Philippe a saisi Claire par le bras. Elle est terrorisée. Elle crie. Nguyen retient Philippe qui,
maintenant hurle. Claire sort de la cafétéria pendant les hurlements de Philippe.

PHILIPPE
Je le sais, parce qu’on me l’a dit. On m’a dit : " tu as tué ta femme et ton fils
dans un accident de voiture. " Mais on m’en veut, parce que je n'ai pas de
remords... rien... parce que je ne me souviens de rien. Que dalle. Je m’en
tape. Ca me laisse indifférent. Tu comprends, ça ? In- différent.

Claire court dans le couloir. Isabelle vient à sa rencontre. Licht la croise. Il y a de l'agitation
dans le couloir. Quelques patients viennent regarder la scène.

LICHT
Ça va Claire ? Isabelle, vous appelez Robert et vous restez avec elle.

Il se dirige vers la cafétéria. Pendant ce temps, Philippe continue à hurler. Claire se bouche
les oreilles.

PHILIPPE
Ils sont furax parce que je n’ai pas de peine. Je m'en fous... je m'en fous...
Ça les rend dingues que je ne souffre pas. Ils veulent que j’aie mal, vous
comprenez ?

32. BUREAU LICHT INT JOUR

La voix de Philippe résonne encore sur le visage de Marie qui regarde le plafond, pensive.

MARIE
C’est bien... enfin je crois que c’est bien. C'est quelque chose. Il a réagi fort.
Mais il a réagi. C’est une émotion. ( elle regarde Christian ) Non ? Le
début du début d’un souvenir...

Derrière lui, par la fenêtre, Licht observe Philippe en train de faire sa gym avec les autres
patients et quelques soignants.
LICHT
C’est impressionnant comme il est redevenu calme...

Marie reste songeuse. Puis se lève, va vers la porte, sort. Avant de refermer la porte, elle
passe la tête.

MARIE
( triste mais souriante ) Ah... euh... aujourd’hui, c’était mon anniversaire.
C’est pas grave... je n’aime pas les cérémonies.

Elle referme la porte. Christian Licht reste anéanti.

LICHT
Merde !

33. COULOIR INT JOUR

Le panneau du couloir indiquant les rendez-vous, est couvert de flèches, de ratures. En fait il
est illisible. Dans le grand couloir vide, Robert téléphone depuis un poste mural.
Il tâte ses poches en chercha nt visiblement quelque chose.

ROBERT
Non, je n'en ai pas sur moi... mais vas-y... il est difficile à retenir ?... ah oui,
quand même... bon alors... 05 56 34 72.... 36 ?... Oui ça devrait aller... 05
56 34 72 36... oui... à plus tard.

Il raccroche et part en courant dans le couloir où il répète à voix haute

ROBERT
05 56 34 72 36... 05 56 34 72 36... 05 56 34 72 36...

Bruno vient à sa rencontre.

BRUNO
Ah ben j'ai une bonne nouvelle... tu sais tes...

Mais Robert lui fait des signes désespérés de la fermer tout en continuant son curieux
monologue

ROBERT
05 56 34 72 36... 05 56 34 72 36...

BRUNO
Mais qu'est-ce que tu fab...

Mêmes gestes de Robert qui lui fait signe de lui passer un stylo et du papier.

BRUNO
( lui tendant un stylo ) j'ai pas de papier...

ROBERT
05 56 34 72 36... ( il note dans sa main ) 05... 56 34... 72... 36 ! Ouf.
Qu'est-ce que tu voulais me dire ?
Genres: ["Drame","Psychologique"]

Summary Claire et son groupe se rendent à la cafétéria. Claire regarde autour d'elle et voit les mêmes personnes qu'hier. Philippe sert à manger sans regarder Claire. Malo et Finkel jouent aux échecs et ne remarquent pas Claire. Philippe s'approche soudainement de la table de Claire et lui demande si elle veut savoir si la femme qui criait hier disait la vérité. Claire commence à se lever et à partir, et Nguyen essaie de calmer Philippe. Philippe attrape Claire par le bras et elle crie. Nguyen retient Philippe et Claire s'enfuit de la cafétéria. Philippe continue à crier, disant qu'il a tué sa femme et son fils dans un accident de voiture mais qu'il ne s'en souvient pas. Claire court dans le couloir, et Licht et Isabelle viennent l'aider. Licht se rend à la cafétéria pour s'occuper de Philippe. Dans le bureau de Licht, Marie dit que la réaction de Philippe est une bonne chose car cela montre qu'il commence à se souvenir. Licht regarde par la fenêtre et voit Philippe faire des exercices avec d'autres patients. Marie s'en va, et Licht se rend compte que c'était son anniversaire et se sent mal de ne pas s'en souvenir. Dans le couloir, Robert essaie de se souvenir d'un numéro de téléphone et Bruno essaie de lui parler. Robert ignore Bruno et continue à se répéter le numéro de téléphone.
Strengths
  • Intensité émotionnelle
  • Complexité des personnages
  • Révélations impactantes
Weaknesses
  • Peut être difficile à suivre en raison de la complexité des interactions

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est intense, émotionnellement chargée et révèle des aspects importants des personnages. Elle maintient l'intérêt du spectateur et crée une atmosphère captivante.


Story Content

Concept: 7

La scène met en avant la complexité des relations entre les personnages, leurs émotions et leurs secrets. Elle explore la psychologie des personnages de manière profonde.

Plot: 8

Le développement du plot est significatif, avec des révélations importantes et des conflits émotionnels. La scène fait avancer l'histoire de manière significative.

Originality: 9

La scène présente des situations et des dialogues originaux, mettant en scène des personnages complexes et perturbés. Les interactions entre les personnages sont authentiques et captivantes.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont profonds, complexes et réagissent de manière authentique aux événements. Leurs interactions révèlent des facettes intéressantes de leur personnalité.

Character Changes: 8

Certains personnages subissent des changements émotionnels importants au cours de la scène, révélant de nouvelles facettes de leur personnalité et de leurs motivations.

Internal Goal: 8

Le but interne de la protagoniste, Claire, dans cette scène est de comprendre la vérité sur les événements passés impliquant Philippe. Elle est confrontée à la peur et à l'incertitude quant à la nature de la situation.

External Goal: 7

Le but externe de Claire est de s'échapper de la confrontation avec Philippe, qui devient de plus en plus agressif. Elle cherche à se protéger et à trouver de l'aide.


Scene Elements

Conflict Level: 9

Le niveau de conflit est élevé, avec des confrontations émotionnelles intenses entre les personnages. Les tensions et les émotions exacerbées contribuent à maintenir l'intérêt du spectateur.

Opposition: 9

L'opposition dans la scène est forte, avec des obstacles difficiles à surmonter pour les personnages, ce qui maintient l'incertitude et la tension.

High Stakes: 8

Les enjeux sont élevés dans la scène, avec des révélations potentiellement dévastatrices pour les personnages. Les tensions émotionnelles et les confrontations ajoutent de la gravité à la situation.

Story Forward: 8

La scène fait avancer l'histoire de manière significative en révélant des informations clés et en créant de nouveaux enjeux pour les personnages. Elle maintient un rythme narratif captivant.

Unpredictability: 8

La scène est imprévisible en raison des réactions inattendues des personnages et des retournements de situation qui maintiennent l'intérêt du spectateur.

Philosophical Conflict: 9

Le conflit philosophique présent dans cette scène est celui de la culpabilité et de l'absence de remords. Philippe exprime son indifférence face à des actes passés, ce qui remet en question les normes morales et éthiques.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène a un impact émotionnel puissant, avec des moments de peur, de colère et de tristesse. Les révélations et les confrontations émotionnelles touchent profondément le spectateur.

Dialogue: 7

Les dialogues sont intenses et révèlent les émotions des personnages. Ils contribuent à créer une atmosphère chargée et captivante.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle maintient un haut niveau de tension et de suspense tout au long de l'interaction entre les personnages.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, en alternant entre des moments de tension extrême et des instants de calme relatif pour créer un effet dramatique efficace.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux standards du genre, facilitant la lecture et la compréhension des actions et des dialogues.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre dramatique, en créant une progression narrative fluide et captivante.


Critique
  • La scène est très intense et chargée en émotions, ce qui crée une atmosphère tendue et dramatique.
  • La confrontation entre Philippe et Claire est bien écrite, mais il pourrait être bénéfique d'ajouter plus de contexte sur la relation entre les deux personnages pour renforcer l'impact émotionnel de la scène.
  • Les réactions des autres personnages, comme Nguyen et Corinne, ajoutent de la tension à la scène et renforcent le sentiment de chaos et de peur.
  • La montée en puissance de la colère de Philippe et la terreur de Claire sont bien dépeintes, mais il pourrait être utile d'explorer davantage les motivations et les pensées des personnages pour ajouter de la profondeur à la scène.
  • La fin de la scène, avec l'intervention de Licht et la révélation de Philippe sur son passé, laisse le spectateur sur un cliffhanger captivant.
Suggestions
  • Ajouter des flashbacks ou des dialogues supplémentaires pour mieux comprendre le passé de Philippe et la relation entre lui et Claire.
  • Explorer davantage les réactions des autres personnages à la confrontation entre Philippe et Claire pour ajouter de la complexité à la scène.
  • Introduire des éléments visuels ou des gestes symboliques pour renforcer l'impact émotionnel de la scène, comme des regards significatifs ou des mouvements brusques.
  • Considérer l'ajout de monologues intérieurs pour permettre aux spectateurs de mieux comprendre les pensées et les émotions des personnages pendant la confrontation.
  • Penser à inclure des moments de calme ou de silence pour créer des contrastes et accentuer l'intensité des moments de tension.



Scene 13 -  Interactions à l'hôpital
BRUNO
Heu... tu sais le... ( il s'interrompt, cherche ) Putain... je ne sais plus... c'est
pas vrai...

Robert attend face à lui

ROBERT
Bon j'y vais ou bien...

BRUNO
( écœuré ) Pff... vas-y c'est foutu maintenant. T'es chiant !

Robert s'éloigne.

ROBERT
( dans le fond du couloir ) Ça y est, j'ai le numéro du mec pour tes
barrettes de mémoire.

Divers patients sortent de la salle de Marie. Nguyen arrive à leur rencontre. Monsieur
Malovitch réconforte monsieur Finkel.

MALO
( en yiddish ) Je suis sûr que c’est elle ( en français ) Pourquoi tu ne veux
pas demander à Sarah ?

Finkel hausse les épaules.
CECILE
( à Nguyen, en rouspétant ) Mais c'est que je n'ai pas du tout sommeil,
moi...

NGUYEN
Vous n'allez pas dormir, vous allez en psychomotricité.
CECILE
Ah ben ça, c'est une bonne nouvelle. Parce que dites donc, avant, hein, on
s'arrachait les yeux...

Nguyen appelle Michèle, restée à l'intérieur. Pendant ce temps sortent Zizou, Sarah, Philippe
et Bernadette. Claire est un peu à l’écart.

ZIZOU
( à Sarah ) Et l'autre lui dit : " eh ben voilà, ça commence !"

Aucune réaction de Sarah qui se retourne vers Philippe.

SARAH
Et votre femme, ça va mieux ?

PHILIPPE
Non, pas tellement. Elle est toujours morte.

Michèle sort enfin.

NGUYEN
Je vous emmène chez Guilloux avec Cécile.

Michèle dévisage Nguyen, puis :

MICHELE
On se connaît, hein, vous... vos yeux... un peu...

Claire est restée devant la porte, immobile.

NGUYEN
Claire... Claire ( elle le regarde ) On y va...

MICHELE
( triomphante ) Monsieur Nguyen !

Claire le suit. Isabelle 2 passe avec Toto. Elle est furieuse. Elle s'adresse à Marie.
ISABELLE 2
Tu comprends quelque chose, toi, au panneau... moi rien.

Petit Robert arrive avec Daniel, hilare et toujours en pyjama. Ils entrent dans la salle et
Robert ressort.

ISABELLE 2
Ils me changent de salle pour une réunion qui doit durer une demi-heure, soi-
disant, ça fait une heure qu'ils sont là dedans...

MARIE
Ecoute, ce sont les gens qui font vivre l’institution... On ne peut pas les
virer...

ISABELLE 2
D'accord. Mais je vais où moi ?

MARIE
Va chez Christian.

ISABELLE 2
Non merci. Tu as vu l'état de son bureau ?

MARIE
Oui enfin... Et la salle du fond ?

ISABELLE 2
Ben non, il y a la nouvelle orthophoniste. Elle vient deux jours par semaine
maintenant. C'est chiant.

Toto approuve. Marie a un geste d'impuissance et ferme la porte.

34 BUREAU MARIE INT JOUR

Daniel est assis très sage. Marie vient s'asseoir sur la table comme à son habitude.

MARIE
( aimable ) Vous vous sentez bien dans ce pyjama, non ?

DANIEL
( aimable ) Je t'encule.

Un temps. Marie reste impassible.

MARIE
Alors, on va essayer de travailler un peu, juste tous les deux, d'accord ?

DANIEL
( acquiesçant ) Je t'encule.

MARIE
( toujours calme ) Vous me l'avez déjà dit, Daniel, j'ai compris. On peut
passer à autre chose ?

DANIEL
( approuvant ) Je t'encule.

Marie pose son menton dans la main, et observe ainsi longuement Daniel, sage comme un
bon élève.

MARIE
( imperturbable ) Vous préférez aller voir Guilloux, Daniel ?

DANIEL
( accommodant ) Je t'encule.

MARIE
Bon, allez !

Marie appuie sur l'interphone. La voix de Corinne à peine audible : " oui ?"
MARIE
Corinne, est-ce que vous voyez Robert ou Nguyen ?

CORINNE
( off ) Ben... oui, il y a Robert.

MARIE
Vous me l'envoyez s'il vous plaît. ( à Daniel sans le regarder ) C'est idiot.
C'est contre vous que vous vous battez.

DANIEL
(embêté ) Je t'encule.

35. COULOIR SALLE DU FOND INT JOUR
Genres: ["Drama","Psychological"]

Summary La scène se déroule dans un hôpital où plusieurs patients interagissent entre eux et avec le personnel. Plusieurs conversations ont lieu simultanément alors que les patients entrent et sortent des chambres.
Strengths
  • Intense emotional impact
  • Complex character interactions
  • Revealing dialogues
Weaknesses
  • Potential confusion due to the number of characters and subplots

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions, révélations et conflits, ce qui la rend captivante et intense pour le spectateur.


Story Content

Concept: 7

La scène explore les thèmes de la mémoire, de la réhabilitation, des relations familiales complexes et des troubles psychologiques.

Plot: 8

Le développement du scénario est complexe et plein de rebondissements, avec de nombreuses interactions entre les personnages.

Originality: 9

La scène présente des interactions et des dialogues uniques qui capturent de manière authentique les défis et les tensions de la vie quotidienne dans un environnement médical. Les actions des personnages et leurs réactions sont originales et réalistes.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont profonds, avec des émotions complexes et des relations interpersonnelles tendues, ce qui les rend très intéressants.

Character Changes: 8

Certains personnages commencent à révéler des changements émotionnels et psychologiques importants, notamment Philippe et Claire.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de maintenir son calme et sa patience face à la provocation constante de Daniel. Cela reflète son besoin de contrôler ses émotions et de gérer les situations difficiles avec sang-froid.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste dans cette scène est de gérer les patients et le personnel de l'institution de manière efficace malgré les nombreux défis et problèmes qui surviennent. Cela reflète les circonstances immédiates et les obstacles auxquels il est confronté.


Scene Elements

Conflict Level: 9

Le niveau de conflit est élevé, avec des tensions palpables entre les personnages et des révélations qui provoquent des confrontations émotionnelles.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est suffisamment forte pour créer des obstacles significatifs pour le protagoniste, mais elle reste gérable. Les interactions conflictuelles entre les personnages ajoutent de la complexité et de l'intérêt à la scène.

High Stakes: 8

Les enjeux sont élevés, avec des révélations personnelles et des confrontations qui pourraient avoir un impact majeur sur les personnages et leur évolution.

Story Forward: 8

La scène fait progresser l'histoire en introduisant de nouveaux éléments, en développant les relations entre les personnages et en révélant des informations clés.

Unpredictability: 8

Cette scène est imprévisible en raison des réactions inattendues des personnages, des retournements de situation soudains et des dialogues surprenants. Cela maintient l'attention du public et crée un sentiment de suspense.

Philosophical Conflict: 6

Il y a un conflit philosophique entre la patience et la frustration, la compassion et l'irritation, qui se manifeste à travers les interactions des personnages. Cela met en lumière les croyances et les valeurs du protagoniste face aux défis quotidiens de son travail.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée en émotions fortes, suscitant des réactions intenses chez les personnages et les spectateurs.

Dialogue: 7

Les dialogues sont intenses et révélateurs, contribuant à l'atmosphère chargée de la scène.

Engagement: 9

Cette scène est engageante en raison de ses dialogues percutants, de ses interactions dynamiques entre les personnages et de la tension constante qui maintient l'intérêt du spectateur. Les rebondissements inattendus ajoutent également à l'engagement global.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des moments de tension et de calme qui contribuent à l'efficacité de la narration. Les interactions rapides entre les personnages maintiennent l'élan de la scène.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux attentes du genre, avec des descriptions claires des actions et des dialogues des personnages. Cela facilite la compréhension et la visualisation de l'action.

Structure: 7

La structure de la scène suit les attentes du genre en présentant des interactions rapides entre les personnages et en développant progressivement les tensions et les conflits. Cependant, certains aspects pourraient être plus clairement définis pour améliorer la lisibilité.


Critique
  • La scène manque de clarté dans la transition entre les différents dialogues et interactions des personnages, ce qui peut rendre la lecture confuse pour le spectateur.
  • Certains dialogues semblent répétitifs et manquent de progression, ce qui peut nuire à l'intérêt et à la dynamique de la scène.
  • Les interactions entre les personnages manquent parfois de profondeur émotionnelle, ce qui peut rendre les relations entre eux moins convaincantes.
  • Il y a un manque de description des décors et des actions physiques des personnages, ce qui pourrait rendre la scène plus immersive et visuellement captivante.
  • Certains dialogues pourraient être plus percutants et contribuer davantage à l'évolution des personnages et de l'intrigue.
Suggestions
  • Clarifier les transitions entre les dialogues et les interactions pour faciliter la compréhension du spectateur.
  • Travailler sur la progression des dialogues pour maintenir l'intérêt et la dynamique de la scène.
  • Approfondir les émotions des personnages pour rendre leurs relations plus authentiques et captivantes.
  • Inclure des descriptions détaillées des décors et des actions physiques pour enrichir l'aspect visuel de la scène.
  • Rendre les dialogues plus percutants et significatifs pour renforcer le développement des personnages et de l'intrigue.



Scene 14 -  Les interactions de Licht et autres
De la salle squattée d'Isabelle 2 sortent Licht et trois bienfaiteurs de l'institution. Ils se saluent
tous. ( " on s'appelle", " j'en parlerai au président " etc. ) Un autre groupe, Philippe, Zizou et
Claire ( toujours à l’écart ), sort de chez la " nouvelle ". Bastien les accompagne vers la cantine. En
passant devant une fenêtre, Claire entend chanter " Au Clair de la lune " d'une façon curieuse. Elle
regarde, et voit Toto et Isabelle 2, dans le parc. Les yeux de Toto sont rivés sur la bouche d'Isabelle.
Il essaie éperdument d'articuler les paroles de la chanson.

36. BUREAU MARIE INT JOUR

Après avoir frappé à la porte, Robert entre.
ROBERT
C'est pour Daniel ? Je l'emmène où, au foot ?

MARIE
Je crois que c'est une bonne idée.

ROBERT
D'accord. ( A Daniel ) On y va, ?

DANIEL
C'est parti mon kiki...

MARIE
( à Daniel ) A tout à l'heure, Daniel.

DANIEL
( approuvant) Je t'encule.

37. COULOIR INT JOUR

Robert et Daniel sortent du bureau en laissant la porte ouverte. Ils croisent les bienfaiteurs
qui, alors qu'ils passent devant le bureau de Marie entendent :

MARIE
Eh ben voilà, tout ça est très sympa, " je t'encule, je t'encule et je t'encule ".

Elle ferme violemment la porte d'un coup de pied. Sans marquer de réaction particulière, les
trois hommes après avoir jeté un œil en direction de la porte de Marie, passent leur chemin.
Philippe, revenu sur ses pas hèle Christian Licht au bout du couloir . Il se retourne, et
s'approche .

LICHT
Tu veux qu’on parle un peu de ce qu...

PHILIPPE
Chhhhht...C'est pour ce soir.

LICHT
( surpris et baissant la voix ) Ah bon ? Ah oui ? Ah non mais attends, il
faut me le dire ça...

PHILIPPE
Oui eh ben justement je suis en train de te le dire.
LICHT
( amusé ) Oui enfin c'est une façon de parler... non, c'est parce qu'il faut que
je vide mon coffre, moi. Il livre à quelle heure exactement Stéphane ?

Philippe réfléchit.

PHILIPPE
Vers... vers... heu...

LICHT
Tu ne l'as pas noté sur ton carnet ?
PHILIPPE
Deux secondes. Ça va me revenir...

Isabelle 2 arrive toujours suivie de Toto.

ISABELLE 2
Ah... Christian, je peux te parler ? J'ai un problème...

PHILIPPE
( qui se souvient ) ... 8 heures et demie.

LICHT
( à Isabelle 2 ) On se voit tout à l'heure à la cantine.

ISABELLE 2
Pourquoi là maintenant tu ne peux pas ?

LICHT
On se voit tout à l'heure à la cantine.

ISABELLE 2
Je voulais juste te demander...

LICHT
( ferme ) Tout-à-l'heure...

Isabelle 2 repart, contrariée, avec Toto. Licht se tourne vers Philippe.

LICHT
( à moitié convaincant ) Je suis le chef quand même, merde.

38. CANTINE INT JOUR
La cantine est presque pleine. Licht et Isabelle 2 discutent à voix basse de problèmes
logistiques. Zizou et Philippe sont attablés ensemble. Claire est assise seule à une table. Stéphane pose
un dessert devant Cécile.

CECILE
On commence par le dessert, aujourd'hui ?

STEPHANE
Mais non, vous avez déjà mangé votre plat.

CECILE
Hier ?

STEPHANE
Non, tout à l'heure...

CECILE
Quelle heure ? J'étais à la cantine avec le petit Bastien à 7h et demi. Et là
maintenant il n'est que 7h et quart, ah !

STEPHANE
Mais non... aujourd'hui il n'a pas encore été 7h et
demi... hier peut-être...

CECILE
Ah bon... ( elle va pour manger, s'arrête, et dans un sursaut de lucidité )
mais comment peut-être ? Hier il a forcément été 7h et demi, pas "peut-
être".

STEPHANE
( dépassé ) Mangez tranquillement. tout va bien.

CECILE
( inquiète ) tout va bien ? ( puis convaincue ) tout va bien... tout va bien.

Stéphane passe à côté de Licht qui a suivi la conversation..

STEPHANE
C'est dur, hein ? Des fois on se demande si ils ne seraient pas mieux de "
l'autre côté "

LICHT
Tu sais ce qu'on dit : " un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
"
Genres: ["Drame","Com\u00e9die"]

Summary Licht et trois bienfaiteurs quittent le squat d'Isabelle 2. Un autre groupe comprenant Philippe, Zizou et Claire quittent le nouveau bâtiment lorsque Claire entend quelqu'un chanter "Au Clair de la lune" étrangement. Elle regarde et voit Toto et Isabelle 2 dans le parc, où Toto essaie de former les mots de la chanson. Robert emmène Daniel jouer au football après avoir vu Marie. Les bienfaiteurs entendent Marie faire des commentaires inappropriés alors que Robert et Daniel quittent son bureau, mais ils ne réagissent pas. Philippe dit à Licht qu'il lui parlera plus tard de quelque chose. Isabelle 2 essaie de parler à Licht, mais il lui dit d'attendre plus tard. Licht dit à Philippe que la livraison sera à 8h30. Licht et Isabelle 2 discutent logistique à la cafétéria. Cécile est confuse quant à l'heure et si elle a déjà mangé, et Licht et Stéphane commentent à quel point la vieillesse peut être difficile.
Strengths
  • Dialogues riches et révélateurs
  • Tensions émotionnelles palpables
  • Complexité des personnages
Weaknesses
  • Complexité excessive pour certains spectateurs
  • Multiplicité des personnages peut être déroutante

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en rebondissements, en révélations et en émotions fortes, ce qui la rend captivante pour le spectateur.


Story Content

Concept: 7

Le concept de la scène, qui met en lumière les relations complexes entre les personnages et les révélations sur leur passé, est bien développé et captivant.

Plot: 8

Le développement du scénario est dense et plein de rebondissements, ce qui maintient l'intérêt du spectateur tout au long de la scène.

Originality: 9

La scène présente des situations et des interactions uniques qui révèlent les personnalités des personnages de manière authentique. Les dialogues et les actions sont imprévisibles et captivants, offrant une perspective fraîche sur les relations humaines et les dynamiques de groupe.


Character Development

Characters: 8

Les personnages sont complexes, avec des motivations et des émotions profondes, ce qui les rend intéressants et crédibles.

Character Changes: 7

Certains personnages commencent à révéler des aspects cachés de leur personnalité, ce qui indique un potentiel changement à venir.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de trouver sa place et de gérer les relations sociales compliquées qui l'entourent. Claire cherche à comprendre les interactions entre les autres personnages et à naviguer dans les subtilités des relations humaines.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste dans cette scène est de s'intégrer dans le groupe et de résoudre les problèmes logistiques qui se présentent. Il doit également gérer les attentes des autres personnages et maintenir son autorité.


Scene Elements

Conflict Level: 8

Les tensions et les conflits entre les personnages sont palpables, ajoutant de la profondeur à la scène et créant un fort impact émotionnel.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est suffisamment forte pour créer des obstacles significatifs pour les personnages, mais elle reste surmontable. Les tensions et les conflits entre les personnages ajoutent de la complexité à la scène et maintiennent l'incertitude quant à l'issue des événements.

High Stakes: 7

Les enjeux émotionnels et relationnels sont élevés dans cette scène, ce qui crée une tension palpable et maintient l'intérêt du spectateur.

Story Forward: 8

La scène fait avancer l'intrigue principale en introduisant de nouveaux éléments et en approfondissant les relations entre les personnages.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible en raison des réactions inattendues des personnages et des retournements de situation inattendus. Les dialogues et les actions des personnages surprennent le spectateur, ajoutant de la tension et de l'excitation à la scène.

Philosophical Conflict: 6

Le conflit philosophique présent dans cette scène est celui entre l'autorité et l'empathie. Certains personnages privilégient la rigueur et le contrôle, tandis que d'autres montrent de la compassion et de la compréhension. Ce conflit met en lumière les différentes approches des relations humaines.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée en émotions, allant de la confusion à la colère en passant par la tristesse, ce qui la rend intense et mémorable.

Dialogue: 9

Les dialogues sont riches, variés et révélateurs des personnalités des personnages, ce qui contribue à la profondeur de la scène.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle présente des interactions dynamiques entre les personnages, des dialogues percutants et des rebondissements inattendus. Les tensions et les conflits sous-jacents maintiennent l'intérêt du spectateur tout au long de la scène.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des transitions fluides entre les différents lieux et des moments de tension bien dosés. Les dialogues et les actions s'enchaînent de manière naturelle, maintenant l'intérêt du spectateur tout en développant l'intrigue.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène respecte les conventions du genre en termes de présentation des dialogues, des descriptions et des indications de mise en scène. Les éléments visuels et sonores sont clairement indiqués, facilitant la compréhension et l'immersion du lecteur.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre en termes de progression narrative et de développement des personnages. Les transitions entre les différents lieux et les interactions entre les personnages sont fluides et bien rythmées.


Critique
  • La scène présente une série d'interactions entre les personnages sans réel développement ou résolution des conflits. Il y a un manque de progression narrative et d'impact émotionnel dans la scène.
  • Les dialogues manquent de profondeur et de subtilité, ce qui rend les interactions entre les personnages peu convaincantes.
  • L'atmosphère de la scène est un peu confuse en raison du grand nombre de personnages et de conversations simultanées, ce qui peut rendre la lecture difficile pour le spectateur.
Suggestions
  • Ajouter des enjeux plus clairs ou des conflits plus intenses entre les personnages pour rendre la scène plus captivante.
  • Approfondir les dialogues pour refléter les émotions et les motivations des personnages de manière plus authentique.
  • Réorganiser la scène pour donner plus de clarté et de structure à l'interaction des personnages, en évitant les conversations trop dispersées.



Scene 15 -  Révélations et Discussions
Isabelle 2 écoute Toto qui tente de lui expliquer quelque chose.
Zizou est en train d'achever un croquis de papa Bong. Tout le monde regarde par dessus
l'épaule de Zizou. On appelle Bong pour qu'il se voit. En protestant qu'il n'a " pas que ça à foutre" il
vient quand même.

BONG
( choqué de ce qu'il voit ) C'est moi, ça ? ça va pas, non ? On dirait un
vieux japonais.

Philippe regarde Claire. Bong retourne vers son comptoir. Isabelle 2 toujours en discussion
avec Toto arrête le vieux vietnamien.

ISABELLE 2
Qu'est-ce qu'il essaie de me dire ?

TOTO
To to to to to to to to etc.

BONG
( fort accent ) Il dit qu'il faut pas qu'il rentre trop tard ce soir, parce que... (
il se tourne vers Toto )


TOTO
To to to to

BONG
... ils ont du monde à dîner.( il repart ) Allez, vous êtes bien gentils, hein,
mais j'ai du taff.

Claire mange lentement.

PHILIPPE
( se retournant vers Claire ) Vous avez vu la lune hier soir ? On aurait dit
un ( il cherche ) un filet d'or.

Claire reste muette, les yeux baissés....

PHILIPPE
( se retournant vers Claire ) Pardon.
Claire ne réagit pas, ne bouge pas.

PHILIPPE
( son regard vrillé dans le sien ) Eh... mademoiselle... pardon.

CLAIRE
( elle murmure ) C’est pas grave... C’est déjà... oublié.

Un temps. Gêne. Sourires.

PHILIPPE
Vous avez vu... la lune, hier soir ?

CLAIRE
Oui...

PHILIPPE
Et ce soir, elle aura dispersé... disparu.

A la table des deux joueurs d'échec, Finkel déplace une pièce puis

FINKEL
La lune est une menteuse.

Claire se retourne vers lui. Puis à Philippe.

CLAIRE
C’est vrai. C’est le... contraire. Ce soir elle... euh... sera plus épaisse.

PHILIPPE
...

CLAIRE
C'est mon père... qui m'a appris ça, avant de se faire la ...malle.

Elle prend le crayon de Zizou et ouvre son carnet. Elle entreprend de dessiner ce qu'elle
explique.

CLAIRE
Quand la lune dit qu'elle croît, c'est à dire quand elle
f... fasse... euh... forme un "C", ( elle dessine ) c'est qu'elle dé...croît. Et
lorsqu'elle dit qu'elle décroît, c'est-à-dire qu'elle... euh... forme un "D" (
dessin ) c'est qu'elle croît. Voilà pourquoi la lune est une... euh... menteuse.
Elle ébauche un sourire, gênée d’avoir parlé si longtemps.
C’est à ce moment que Philippe tombe très amoureux.
Licht se retourne vers le couple.

fondu enchaîné sur

39. CANTINE INT JOUR

Le même lieu presque vide. Corinne, en larmes, finit de débarrasser. Stéphane, en cuisine
chante en s’accompagnant de percussions à la cuiller. Corinne s’assied finalement à une table. Petit
Robert passe dans le couloir. Il revient sur ses pas, il a vu le désarroi de la jeune femme.

ROBERT
Ouh la la ! Corinne, qu’est-ce qui se passe ma belle ?

Bien sûr, à ces mots, les pleurs de Corinne redoublent. Robert vient s’asseoir près d’elle.
Elle se détourne, s’essuie les yeux. Puis avec la respiration suffocante des enfants tristes :

CORINNE
C’est pas grave, ça va passer...

ROBERT
Quelqu’un t’as mal parlé ?

CORINNE
N... non...

ROBERT
Arrête de bosser deux secondes. Tu es fatiguée...

CORINNE
Non. Je préfère bosser. Comme ça je ne pense pas.

ROBERT
Tu ne penses pas à quoi ?

Les pleurs reprennent de plus belle.

CORINNE
Je ne l’ai jamais raconté à personne. Il faut me promettre de ne pas le
raconter... tu promets ?

ROBERT
Bien sûr je promets.
CORINNE
( gênée, elle se retourne dos à Robert ) J’étais petite... je devais avoir 8 ou
9 ans. Mon oncle vivait avec nous.
Robert se lève pour fermer la porte de la cantine. A ce moment passe Bernadette en train de
divaguer, seule. Intrigué, Robert la suit, puis la hèle dans le couloir. Corinne, qui tourne le dos à la
porte et à Robert, ne s’aperçoit pas qu’il est parti. Elle continue :
CORINNE
C’est le frère de ma mère. Et il me disait toujours que j’étais jolie comme
une petite poupée. Il m’achetait des tricots de corps et des culottes pour
mon anniversaire. Mon père disait que c’était un vieux cochon en rigolant.
Ça faisait rire tout le monde. Moi aussi, je trouvais ça rigolo. Et puis mon
père est parti pour un travail, sur un cargo, et certains jours, je me retrouvais
toute seule à la maison avec mon oncle. Je ne sais plus. Je crois que ma
maman sortait voir quelqu’un. Un soir, il m’a demandé si j’aimais bien les
" papouilles ". Il était complètement saoul.( elle renifle ) et je n’ai pas aimé
comment il a dit ça. Et je suis partie dans ma chambre. Il m’a suivie en disant
que je n’étais pas du tout gentille. J’ai fermé ma porte à clef... ça l’a rendu
fou furieux. Il a donné des gros coups de pied dedans. ( elle revit la scène )
Et la porte s’est ouverte, et j’ai eu très très peur. Il a commencé à ouvrir son
pantalon et il disait qu’il allait m’apprendre à le respecter... Et j’ai eu très très
très peur... j’ai ouvert la fenêtre. Je lui ai dit que ma mère serait très en
colère contre lui et qu’il n’avance pas ou je saute. Il a dit que je serais bien
con de sauter pour ça... ( un temps ) ...Je suis restée 6 mois à l’hôpital à
cause de ma hanche qui s’est mal cassée. On m’a opérée plusieurs fois.
Un jour, j’ai commencé à raconter à ma mère. Elle a dit : tais toi. Tu ne
dois jamais raconter ça ni à ton père, ni à personne. Elle dit qu'il faut que
j'oublie... mais je ne peux pas... t’as vu comment je boîte... comment je peux
oublier ? hein ?

A ce moment Robert rentre dans la cantine. Il se rassied sans bruit derrière Corinne.

CORINNE
J’y pense... j’y pense tous les jours. Je n’arrive pas à oublier. ( elle renifle.
Puis se retourne vers Robert, les
yeux pleins de larmes ) Tu ne diras rien à personne, hein ? Tu me jures ?

Robert, coincé, approuve mollement.

CORINNE
( reconnaissante ) Merci.

Stéphane ponctue involontairement la scène avec un dernier roulement de cuillers.
40. EXT NUIT

La lune au croissant plus épais que la veille apparaît entre deux nuages. Nathalie commence
à parler.

NATHALIE
... et Jean-Jacques m’a dit : aucun problème...

41. APPARTEMENT POUSSIN INT NUIT

Dans la grande cuisine, Nathalie et Claire sont en train de manger.

NATHALIE
( suite )...demain, j’en parle à Valérie, tu sais, la toubib...la femme de son
ami Henri, le type qui a le Complexe de la viande.

CLAIRE
( perdue ) ... il a... le complexe... de la viande?

NATHALIE
( agacée ) Oui... le grand Complexe... la Halle de la boucherie sur les
quais... Claire... tu passes devant tous les jours... donc, elle connaît une très
bonne orthophoniste à l’hôpital machin, là, derrière la gare, ce qui sera
quand même plus pratique. Hein ? t’es pas d’accord ? Parce que pour le
moment, pardon Claire mais c’est épuisant... presque deux heures de trajet
par jour... hein ? Alors la fatigue, la perte de temps... non, c’est idiot. ( elle
mange ) Alors comme ça, dimanche, on ne se voit pas ? Ils viennent te
chercher où je t'emmène ? C'est dommage, on aurait pu aller voir un bon film
toutes les deux... il y a une belle rétrospective Godard au... parce que ce
Musée, tu le connais par cœur, franchement... enfin...(parlant de ce qu’elles
mangent ) C’est pas mauvais, ça, hein ? Tu sais que c'est rigolo c’est une
recette de madame... tu sais, là, en face...

CLAIRE
Rodriguez.

Claire a dit ça sans lever le nez de son assiette. Elle regarde sa sœur.

CLAIRE
Je n’ai pas... ( elle s’interrompt ) je n’ai... pas...

NATHALIE
T’as pas quoi ?
CLAIRE
( après avoir cherché ) Je n’ai pas... envie de " muner ".

Elle se lève lentement.

NATHALIE
Envie de QUOI ?

Mais Claire est déjà partie. Nathalie la regarde s’éloigner, préoccupée.

42. MAGASIN D’ANTIQUITES INT NUIT

Claire déambule au milieu des objets hétéroclites et vieillots de la grande salle du bas. Elle
n’a pas allumé, et seule la lumière du réverbère de la rue éclaire sa silhouette. La voix de Nathalie, la
fait se retourner.

NATHALIE
Qu’est-ce que tu fais ?

CLAIRE
On est en retard ?

NATHALIE
Comment ça ?
Genres: ["Drame","Psychologique"]

Summary Dans cette scène, Isabelle 2 écoute Toto essayer d'expliquer quelque chose pendant que Zizou termine un croquis de Papa Bong. Bong est choqué par le croquis et commente, ce qui mène à une discussion sur les phases de la lune. Claire partage une histoire personnelle et émotionnelle avec Robert dans la cantine, révélant une expérience traumatisante de son enfance. La scène se poursuit avec Nathalie et Claire ayant une conversation dans un appartement, discutant des plans pour le lendemain.
Strengths
  • Profondeur des personnages
  • Intensité émotionnelle
  • Révélation de traumatismes passés
Weaknesses
  • Complexité de l'intrigue
  • Nombre important de personnages

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions, en révélations et en interactions complexes, ce qui la rend captivante et intense.


Story Content

Concept: 8

Le concept de révéler un traumatisme passé et d'explorer les relations entre les personnages est bien développé et captivant.

Plot: 7

Le développement du plot est intéressant avec la révélation du traumatisme de Corinne et les interactions entre les personnages.

Originality: 9

La scène présente des situations et des dialogues authentiques qui explorent des thèmes sensibles et complexes de manière subtile. Les actions des personnages et leurs réactions sont crédibles et émotionnellement riches.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont complexes, avec des histoires profondes et des émotions intenses. Leur interaction ajoute de la profondeur à la scène.

Character Changes: 8

Corinne révèle un traumatisme passé, ce qui la fait évoluer émotionnellement. Les interactions entre les personnages montrent également des changements subtils.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de surmonter un traumatisme passé et de trouver le courage de partager son histoire douloureuse avec quelqu'un d'autre.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste est de gérer ses relations familiales et de trouver un équilibre entre ses propres besoins et ceux des autres.


Scene Elements

Conflict Level: 7

Le conflit interne de Corinne et les tensions entre les personnages créent une atmosphère chargée en émotions.

Opposition: 8

L'opposition dans la scène est forte, avec des obstacles émotionnels et des révélations choquantes qui défient les personnages et les poussent à affronter leurs peurs et leurs traumatismes.

High Stakes: 7

Les enjeux émotionnels sont élevés, avec la révélation d'un traumatisme passé et les tensions entre les personnages.

Story Forward: 7

La scène apporte des révélations importantes sur les personnages et fait avancer l'histoire en explorant les traumatismes passés.

Unpredictability: 7

La scène est imprévisible en raison des révélations inattendues et des émotions complexes des personnages. Les retournements de situation et les révélations surprenantes ajoutent de la profondeur à l'intrigue.

Philosophical Conflict: 9

Le conflit philosophique présent dans cette scène est celui de la vérité et du silence, de la douleur et du pardon. Il met en lumière les conséquences de garder des secrets et de ne pas affronter les traumatismes du passé.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée en émotions fortes, de la tristesse à la peur en passant par la confusion, ce qui la rend très impactante.

Dialogue: 8

Les dialogues sont réalistes, émotionnels et révèlent des aspects importants des personnages et de l'histoire.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle explore des thèmes profonds et des émotions authentiques à travers des interactions humaines réalistes. Les dialogues captivants et les révélations émotionnelles maintiennent l'intérêt du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des moments d'intensité émotionnelle et des pauses réfléchies pour permettre aux spectateurs de digérer les révélations et les interactions des personnages.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux attentes du genre, avec des descriptions claires et des transitions fluides entre les actions et les dialogues.

Structure: 8

La structure de la scène suit un format narratif cohérent, en alternant entre différents personnages et lieux pour développer l'intrigue et les relations.


Critique
  • La scène présente une série de dialogues et interactions entre les personnages, mais il y a un manque de clarté dans la progression de l'intrigue ou des émotions des personnages.
  • Certains dialogues semblent un peu artificiels ou forcés, ce qui peut nuire à l'authenticité des interactions.
  • Il y a un manque de descriptions visuelles ou d'actions physiques qui pourraient enrichir la scène et la rendre plus immersive pour le lecteur ou le spectateur.
  • La transition entre les différentes parties de la scène pourrait être plus fluide pour éviter toute confusion ou brusquerie.
  • Certains moments de tension ou d'émotion pourraient être davantage développés pour renforcer l'impact émotionnel de la scène.
Suggestions
  • Ajouter des descriptions visuelles pour ancrer les dialogues et interactions dans un contexte plus concret.
  • Travailler sur la fluidité de la transition entre les différentes parties de la scène pour assurer une progression naturelle.
  • Veiller à ce que les dialogues sonnent authentiques et naturels, en évitant les phrases trop artificielles.
  • Explorer davantage les émotions et les motivations des personnages pour enrichir la profondeur de la scène.
  • Introduire des actions physiques ou des réactions non verbales pour dynamiser la scène et ajouter des dimensions supplémentaires aux personnages.



Scene 16 -  Rencontres et souvenirs
CLAIRE
( s’énervant ) Il arrive à quelle heure le minibus ?

NATHALIE
Mais... demain matin. Il fait nuit. On va dormir maintenant.

CLAIRE
( haussant les épaules ) Ben oui... je le sais.

Elle tourne les talons et en s’éloignant :

CLAIRE
Je veux rester aux " ÉCUREUILS ".

43. CHAMBRE PHILIPPE INT NUIT

Philippe tire un carton de sous son lit. Il en sort quatre grands crus et quatre verres qu’il pose
sur sa table. Puis il sort encore de sous le lit le plateau tournant de la salle de jeux qu’il pose également
sur la table. Il s’assied. Les bouteilles ont été débouchées et rebouchées. Philippe a préparé un bloc
de post-it et des petites étiquettes d’écolier portant le nom de chaque vin. Il ouvre une bouteille, emplit
un verre qu’il pose sur le plateau après avoir collé dessus la petite étiquette du vin. Il recommence
avec la seconde bouteille, etc. Les quatre verres, chacun étiqueté du nom d’un vin différent, se
trouvent maintenant sur le plateau.
Il prend la bouteille d’eau qui se trouve sur sa table, boit à même le goulot, se rince la
bouche et avale. Il se bande les yeux avec une serviette et fait tourner le plateau. Il change les verres
de place, fait tourner encore son plateau. Enfin, il goûte un des vins. Il en détaille les caractéristiques à
voix haute. Il inscrit sur un post-it le nom supposé du crû, le colle sur le verre. Procède de même avec
les autres verres.
Il retire enfin son bandeau, vérifie les résultats des tests. Il s’est trompé trois fois.
Il reste assis, songeur.

44. PARC EXT JOUR

C’est l’heure des visites. La petite fille de Cécile sort la guitare de son étui.

CECILE
Tu ne joues plus de clarinette ?

Sur un banc voisin, Malo et Finkel ont la visite de leurs deux vieux amis avec lesquels ils
conversent en yiddish et se retournent fréquemment vers Sarah, sa mère et sa fille. Derrière la petite
fille a commencé à jouer un air de guitare.

PAUL
( en yiddish, désignant la mère de Sarah ) C’est elle... c’est la femme de
Gertner. C’est Stella. Hein, Paul ?

FINKEL
( en yiddish ) Je ne suis pas sûr. Elle est très différente. Ça fait 55 ans !

MALO
( en yiddish ) Tu es très différent aussi. Je suis sûr que c’est elle.

Les trois hommes se lèvent et s’approchent du banc où sont assises les trois femmes.
Hésitants, ils arrivent près de la mère.

FINKEL
( tout doucement ) Stella Gertner?

Lentement la vieille femme se retourne. Elle se lève, et dévisage les hommes, incrédule.

STELLA
Leo...
Au thème de guitare que joue la petite fille se joignent d’autres instruments, et sur la musique,
Finkel dénoue le foulard qu'il a autour du cou. Il le tend vers Stella. C'est une Stella jeune qui le prend
en souriant, les yeux baissés, intimidée par sa tête récemment rasée. Elle présente sa nuque à Finkel et
les deux extrémités du foulard afin qu'il les noue. Elle retrouve, ravie la féminité de ses dix-huit ans.
Elle regarde Finkel lui aussi jeune et rasé. La main du vieux Malovitch vient sur l'épaule de Paul jeune.
Ils s'étreignent en riant. Ils ont vingt ans. Stella et Finkel jeunes dansent en se regardant au fond des
yeux. Ils passent de l'âge d'alors à l'âge d'aujourd'hui, de façon fondue et confondue. Puis on glisse à
nouveau sur la petite fille et Cécile.

CECILE
C’est bien ma chérie. Mais j’aimais aussi quand tu jouais de la clarinette.

PETITE FILLE
( regardant son père, indécise ) Mais, mamie je n’ai jamais joué de la
clarinette.

CECILE
Tu me fais marcher. ( au père ) Elle est taquine !

La petite fille regarde son père qui lui fait signe de ne pas insister. Marie traverse le parc, un
énorme bouquet de fleurs dans les bras. Corinne sort avec Robert de la cabane de Bruno. Ils passent
devant Claire, assise sur un banc, le regard perdu vers le ciel. Philippe, depuis la fenêtre de la
cafétéria, regarde Claire, longuement.

45. MINIBUS INT JOUR

... qui regarde Nathalie sur le pas de la porte du magasin depuis l’intérieur du bus qui
redémarre. Elle se retourne vers les passagers : Zizou, Sarah, Daniel en costume, Toto et sa mère,
Marie, Bastien qui conduit, et Philippe qui lui sourit.

ZIZOU
( à Daniel ) Dis donc, t’es ( il siffle d’admiration ) aujourd’hui. T’as pas
mis ton pyjama ?

DANIEL
Il est en dessous.

46. MUSEE DES BEAUX ARTS INT JOUR SALLE 1

Un guide fait visiter trop vite les salles du Musée. Daniel fait quelques commentaires
grossiers. Il a aussi des bouffées hilarantes.
Claire est à la traîne. Elle prend le temps de regarder, elle savoure. Elle se fait lâcher par le
groupe et se retrouve presque seule dans la salle.
Le groupe continue vers les sculptures. On entend Zizou : « eh ben voilà, ça commence ! »

47. MUSEE DES BEAUX ARTS INT JOUR SALLE 2

Philippe a vu le retard de Claire. Bastien également.

PHILIPPE
( à Bastien ) Je vais la ch... chercher.

Il retourne sur ses pas.

48. MUSEE DES BEAUX ARTS INT JOUR SALLE 1
Genres: ["Drame","Psychologique"]

Summary Philippe prépare un test de dégustation de vin à l'aveugle dans sa chambre. Au parc, Finkel reconnaît Stella Gertner et ils se remémorent leur jeunesse. Le groupe monte dans le minibus, avec Daniel et Zizou plaisantant sur la tenue de Daniel. Claire prend du retard lors de la visite du musée, et Philippe part à sa recherche.
Strengths
  • Richesse émotionnelle
  • Complexité des personnages
  • Intensité des dialogues
Weaknesses
  • Peut être difficile à suivre en raison du nombre de personnages et de dialogues

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions, en tension et en révélations personnelles, ce qui la rend captivante et intense pour le spectateur.


Story Content

Concept: 7

Le concept de la scène, qui met en avant les interactions complexes entre les personnages dans un environnement hospitalier, est bien développé et captivant.

Plot: 7

Le développement du plot à travers les interactions des personnages et les révélations personnelles est bien construit et maintient l'intérêt du spectateur.

Originality: 9

La scène présente des situations et des interactions uniques, notamment la dégustation de vin de Philippe et la révélation de l'identité de Stella. Les dialogues sont authentiques et réalistes, ajoutant de la profondeur aux personnages.


Character Development

Characters: 8

Les personnages sont complexes, émotionnels et réalistes, ce qui les rend captivants et crédibles dans cet environnement hospitalier.

Character Changes: 7

Certains personnages révèlent des aspects plus profonds et émotionnels d'eux-mêmes, montrant des changements subtils dans leur comportement et leurs interactions.

Internal Goal: 8

Le but interne de Claire dans cette scène est de profiter pleinement de sa visite au musée, malgré le rythme rapide imposé par le guide. Cela reflète son besoin de prendre le temps d'apprécier les choses et de se connecter avec l'art.

External Goal: 7

Le but externe de Claire dans cette scène est de rester avec le groupe et de ne pas se retrouver seule. Cela reflète le défi de rester connecté aux autres malgré les distractions et les différences de rythme.


Scene Elements

Conflict Level: 6

Le niveau de conflit est présent principalement à travers les tensions émotionnelles et les révélations personnelles des personnages.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est suffisamment forte pour créer des tensions et des conflits entre les personnages, tout en laissant planer un certain mystère sur l'issue des événements. Les obstacles rencontrés par les personnages ajoutent de la complexité à l'intrigue.

High Stakes: 6

Les enjeux émotionnels sont élevés, notamment à travers les révélations personnelles et les tensions entre les personnages.

Story Forward: 7

La scène fait avancer l'histoire en révélant des éléments clés sur les personnages et en approfondissant les relations entre eux.

Unpredictability: 8

Cette scène est imprévisible en raison des révélations inattendues sur l'identité de Stella et des interactions complexes entre les personnages. Les retournements de situation ajoutent de la tension et de l'intérêt à la scène.

Philosophical Conflict: 9

Le conflit philosophique dans cette scène réside dans la tension entre la rapidité imposée par le guide et le désir de Claire de prendre son temps pour apprécier l'art. Cela met en lumière la valeur de la contemplation et de la connexion personnelle avec l'art par rapport à la consommation rapide de l'information.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée en émotions fortes, en révélations personnelles et en tensions, ce qui la rend très impactante pour le spectateur.

Dialogue: 7

Les dialogues sont riches en émotions, révélations et tensions, contribuant à l'intensité de la scène.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle mélange habilement des moments émotionnels intenses avec des interactions légères et humoristiques. Les rebondissements inattendus maintiennent l'intérêt du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des moments de calme et de tension qui se succèdent de manière équilibrée. Les actions des personnages et les dialogues contribuent à maintenir l'intérêt du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux attentes du genre, avec des descriptions claires et des indications de lieu et de temps précises. Les actions des personnages sont bien détaillées, facilitant la visualisation de la scène.

Structure: 8

La structure de la scène suit un rythme fluide et cohérent, en alternant entre les différents personnages et lieux. Les transitions sont bien gérées, contribuant à la progression narrative.


Critique
  • La scène commence de manière abrupte sans une transition fluide depuis la scène précédente, ce qui peut perturber le spectateur.
  • Il y a un manque de description des émotions et des réactions des personnages, ce qui rend la scène moins immersive et captivante.
  • Le dialogue entre Claire et Nathalie manque de profondeur et de naturel, ce qui nuit à l'authenticité de la relation entre les personnages.
  • La transition vers les actions de Philippe dans sa chambre manque de cohérence et de lien avec le reste de la scène, ce qui peut créer de la confusion pour le spectateur.
  • Les actions de Philippe dans sa chambre ne sont pas clairement liées au reste de la scène, ce qui peut entraîner une perte de concentration et d'intérêt de la part du spectateur.
Suggestions
  • Ajouter une transition plus fluide depuis la scène précédente pour faciliter la compréhension et l'immersion du spectateur.
  • Développer les descriptions des émotions et des réactions des personnages pour rendre la scène plus vivante et captivante.
  • Travailler sur le dialogue entre Claire et Nathalie pour le rendre plus authentique et approfondi, reflétant mieux leur relation.
  • Assurer que les actions de Philippe dans sa chambre sont mieux intégrées au reste de la scène pour maintenir la cohérence et l'intérêt du spectateur.
  • Veiller à ce que les actions des personnages soient logiques et cohérentes tout au long de la scène pour éviter toute confusion ou perte d'intérêt.



Scene 17 -  Le Baiser de l'Ange de l'Oubli
Claire est assise, seule face à " l’Ange déchu " d’Odilon Redon. Elle a quelques tics. Philippe
s’assied à côté d’elle sans bruit, et regarde aussi le tableau. La voix du guide s’éloigne. Ils sont seuls
au monde. Ils parlent sans se regarder.

PHILIPPE
( lentement ) Tu connais l’histoire de l’Ange de l’Oubli ?

CLAIRE
Non...
PHILIPPE
Quand un bébé vient au monde, il connaît toute l’histoire de l’homme depuis
la nuit des temps. Il est le gardien de la mémoire de l’humanité. Il sait tout, il
connaît tout. Tout : depuis la découverte du feu, jusqu’aux produits light, les
bonnes choses et les mauvaises, les invasions, les guerres, la poésie, les
souffrances, la famine, l’amour, j’ai envie de t’embrasser, les inventions, tout
ce qui fait l’Homme.

CLAIRE
( elle le regarde ) Quoi ?!

PHILIPPE
Hein ?

CLAIRE
Qu’est-ce que vous avez dit ?

PHILIPPE
( Il cherche ) ... heu... tout ce qui fait l’Homme.?

CLAIRE
Non... avant. Vous avez dit quoi ?
PHILIPPE
Je ne me souviens pas...

CLAIRE
Oh, pardon j’ai cru... rien, pardon.

PHILIPPE
Ce n’est pas grave. Donc le bébé sait tout, j’ai très envie de t’embrasser, et
là, il...

CLAIRE
Mais là, vous l’avez re...dit... que vous avez... ( elle se trouble )

PHILIPPE
... envie de t’embrasser ? Oui très envie...

Un temps. Gêne.

CLAIRE
Et... l’histoire de l’ange ?
PHILIPPE
... comment... Ah oui, l’histoire... Donc le bébé sait tout et au moment où il
va parler, l’ange de l’oubli arrive et pose son index sur la bouche du
nouveau-né en disant " chhhhhht " et le petit oublie tout et doit tout
réapprendre. Voilà. Et la preuve que c’est vrai ( il caresse le sillon situé
entre le nez et la lèvre supérieure de Claire ) c’est cette petite trace là,
laissée par le doigt de l’ange.

Philippe s’approche, son doigt suit le contour de la bouche de Claire. Il l’embrasse
doucement. Lentement. Elle reste interdite quelques secondes avant de s’abandonner à la douceur de
l’instant. Ils interrompent leur étreinte.

PHILIPPE
( dans un souffle ) C’est mon premier baiser.

49. CUISINE APPARTEMENT POUSSIN INT JOUR

La cuisine est vide. Des voix irritées parviennent d’une autre pièce. Sur la gazinière, le
contenu de la casserole commence lentement à brûler.

NATHALIE
( off) ... c’est ridicule... il n’y a aucune raison que tu passes ta vie là-bas...
CLAIRE
( off ) mais tu pourras venir me d... de... me voir quand tu v...

NATHALIE
( off ) C’est non... pour simplifier les choses, je te propose de te faire
soigner à Bordeaux et toi tu compliques tout en me sortant je ne sais pas
quelle idiotie... hein... c’est quoi cette lubie?

Claire essaie d’entrer dans la discussion, mais Nathalie ne laisse aucune chance à sa sœur,
qui bute sur les mots.

CLAIRE
( off ) Pour les... les... jours... mais tu... le dimanche...

NATHALIE
( off, en même temps ) On va en parler, hein, au professeur machin...

Claire entre dans la cuisine, attirée par l’odeur de brûlé. Elle regarde la casserole qui fume,
sans réaction.

NATHALIE
( suite off ) ...et on verra bien ce qu’il va dire. Tu imagines des choses à
cause de la maladie de maman... alors que tu es quasiment guérie... alors je
vois vraiment pas pourquoi tu irais t’enfermer là-bas avec des vrais
malades... parce que, excuse moi mais, hein, j’en ai vu... ( elle chuchote
comme si on pouvait l’entendre ) ils ne vont pas bien du tout. ( un temps
) Mais... qu'est-ce que ça sent ?

50. CAFETERIA " LES ECUREUILS " INT JOUR

Claire et Nathalie sont au comptoir, Philippe les sert. Aucun des trois ne parle. Nathalie,
préoccupée, observe un groupe en train de discuter fort. Tout le monde ( Zizou, Bruno, Nguyen,
Bastien, Isabelle 2, Corinne et Bong ) parle plus ou moins en même temps. Ils sont à la recherche du
nom d'un acteur américain.
Philippe ne quitte pas Claire des yeux, tandis qu’elle même a le regard baissé, noyé dans
son expresso.

STÉPHANE
...John Wayne ! ( rires )

NGUYEN
N’importe quoi... John Wayne...

STÉPHANE
Eh ben ! Il est très connu, et très viril...

ISABELLE 2
On a dit que c’était un petit...

Claire lève les yeux vers Philippe. Tous deux se regardent.
Genres: ["Drame","Romance"]

Summary Claire et Philippe sont seuls dans un musée, discutant de l'histoire de l'Ange de l'Oubli. Philippe avoue son désir d'embrasser Claire, ce qui mène à leur premier baiser. La scène se déplace ensuite dans la cuisine de Claire où elle se dispute avec sa sœur Nathalie au sujet de son plan de traitement. La cuisine prend feu pendant leur dispute. La scène se termine dans une cafétéria où Claire, Nathalie et Philippe restent silencieux pendant que d'autres débattent d'un acteur américain.
Strengths
  • Dialogue émouvant
  • Chimie entre les personnages
  • Atmosphère intime
Weaknesses
  • Manque d'avancement de l'intrigue principale

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est émouvante, poétique et crée une connexion profonde entre les personnages. Le dialogue est poignant et la tension émotionnelle est palpable.


Story Content

Concept: 8

Le concept de l'ange de l'oubli est original et symbolique, ajoutant une dimension poétique à la scène.

Plot: 7

La scène ne fait pas avancer directement l'intrigue principale, mais approfondit la relation entre Claire et Philippe.

Originality: 9

La scène présente des situations et des dialogues originaux qui explorent des thèmes profonds tels que la mémoire, l'oubli et la rédemption. Les actions des personnages et les interactions sont authentiques et captivantes.


Character Development

Characters: 9

Les personnages de Claire et Philippe sont bien développés et leur interaction est authentique et émouvante.

Character Changes: 7

Claire et Philippe montrent une évolution dans leur relation, passant d'une conversation timide à un premier baiser.

Internal Goal: 8

Le but interne de la protagoniste dans cette scène est de surmonter sa timidité et ses peurs pour s'ouvrir à une nouvelle expérience émotionnelle. Elle cherche à se connecter avec Philippe et à explorer ses propres sentiments.

External Goal: 7

Le but externe de la protagoniste dans cette scène est de gérer les tensions familiales et les décisions médicales concernant sa santé. Elle doit trouver un équilibre entre les attentes de sa sœur et ses propres besoins.


Scene Elements

Conflict Level: 3

Le conflit est principalement interne, lié aux émotions et aux sentiments des personnages.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est présente à travers les tensions familiales et les dilemmes personnels des personnages. Les obstacles sont subtils mais significatifs, créant une dynamique narrative intéressante.

High Stakes: 4

Les enjeux émotionnels sont élevés pour les personnages, mais il n'y a pas de menace physique ou de danger immédiat.

Story Forward: 5

La scène ne fait pas avancer directement l'intrigue principale, mais approfondit la relation entre les personnages.

Unpredictability: 8

Cette scène est imprévisible car elle mélange des moments intimes et des tensions familiales, créant une dynamique narrative riche en rebondissements émotionnels. Les interactions entre les personnages sont surprenantes et captivantes.

Philosophical Conflict: 9

Le conflit philosophique dans cette scène réside dans la question de la mémoire, de l'oubli et de la renaissance. Il met en lumière la dualité entre la connaissance passée et la possibilité de recommencer à zéro.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée en émotions, créant une atmosphère intime et poignante.

Dialogue: 9

Le dialogue est riche en émotions, poétique et révèle les sentiments profonds des personnages.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle captive l'attention du spectateur grâce à ses dialogues subtils, ses émotions intenses et ses rebondissements inattendus. Les personnages sont complexes et intrigants.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien maîtrisé, avec des moments de tension et de calme qui contribuent à l'atmosphère émotionnelle. Les transitions entre les dialogues et les actions sont fluides et captivantes.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux standards du genre, avec des indications claires pour les dialogues, les actions et les descriptions visuelles. Elle facilite la lecture et la compréhension de l'action.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre dramatique en créant une tension croissante, en introduisant des conflits et en développant les relations entre les personnages de manière organique.


Critique
  • La scène entre Claire et Philippe au musée est chargée d'émotions et de tension, mais il y a quelques moments de maladresse dans le dialogue qui pourraient être améliorés pour renforcer l'impact émotionnel de la scène.
  • Les interactions entre Claire et Philippe sont intenses et révélatrices, mais il pourrait y avoir plus de subtilité dans la façon dont ils communiquent leurs sentiments l'un envers l'autre.
  • La transition abrupte vers la cuisine avec Nathalie crée une rupture dans le rythme de la scène et pourrait être mieux intégrée pour maintenir la cohérence émotionnelle.
  • Le contraste entre la romance de Claire et Philippe et le conflit avec Nathalie dans la cuisine est intéressant, mais il pourrait être plus fluide pour renforcer la tension dramatique de la scène.
  • La dynamique silencieuse entre Claire, Nathalie et Philippe à la cafétéria est bien construite, mais il pourrait y avoir plus de subtilité dans les regards et les gestes pour renforcer la complexité des relations.
Suggestions
  • Travailler sur la fluidité du dialogue entre Claire et Philippe pour renforcer l'intensité émotionnelle de la scène.
  • Ajouter des subtilités dans les interactions entre les personnages pour créer une tension dramatique plus profonde.
  • Intégrer de manière plus fluide la transition vers la cuisine avec Nathalie pour maintenir la cohérence émotionnelle de la scène.
  • Renforcer le contraste entre la romance et le conflit en ajustant le rythme et la dynamique des interactions.
  • Explorer davantage les regards et les gestes des personnages à la cafétéria pour enrichir la complexité des relations.



Scene 18 -  Impatience et Discussions
ZIZOU
Et puis même... pas dans un film d’Hitchcock !

Philippe essuie le comptoir. Sa main s'approche de celle de Claire.
Nathalie immobile, est toujours tournée vers le groupe en pleine discussion. La main de
Philippe s'approche de celle de Claire posée sur le comptoir.

STÉPHANE
Mickey Rooney ?

NGUYEN
Pas si petit...

ISABELLE 2
Je ne vois pas du tout...

ZIZOU
Un p’tit trapu dans les années 50...

BRUNO
Je suis sûr que ça commence par un " g " son nom...

ZIZOU
Cary Grant !

Le petit doigt de Philippe vient caresser celui de Claire puis l'enserre. Nathalie se retourne
brusquement vers sa sœur qui retire rapidement sa main.

NATHALIE
Dis donc, j'espère que ça ne va pas être trop long. ( elle soupire )

Tout d'un coup Bruno se lève, fou de rage. Quelques rires fusent malgré tout.

BRUNO
Merde, vous faites chier... ( il amorce une sortie )

ISABELLE 2
On ne trouve pas, ce n’est pas si grave...
BRUNO
Si c’est grave !... ( il s’arrête net , se retourne ) Je l’ai... oh putain c’est
pas vrai, je l’ai ! C’est James Cagney !

Un temps. Petite déception dans le groupe.

ZIZOU
( bas, à Isabelle 2 ) Ça commence pas par un " g " Cagney... ( Isabelle 2
lui fait signe de la fermer)

Enervée, Nathalie regarde sa montre et soupire à nouveau. Claire et Philippe se regardent.

NATHALIE
Non, ce n'est pas possible, je vais voir ce qui se passe.

Elle sort de la cafétéria.

51. BUREAU LICHT INT JOUR

Assis face à Licht, monsieur Finkel et monsieur Malovitch écoutent attentivement.

LICHT
Est-ce que vous me comprenez ?

MALO
Bien sûr. Mais j’ai toujours payé régulièrement pour moi et mon ami...

LICHT
Vous savez que ce n’est pas un problème d’argent... je vous l’ai déjà dit...
même si c'est plutôt dur en ce moment. Si vous, monsieur Finkel, vous avez
effectivement besoin de notre structure, vous monsieur Malovitch vous êtes
en trop bonne santé pour justifier votre séjour ici... je sais ce qui vous
rapproche...je connais votre amitié...

MALOVITCH
Nous sommes plus que des amis...

Finkel relève la manche de sa chemise et montre ses numéros tatoués sur l’avant-bras.

MALOVITCH
...Il y a des souvenirs qui ne s'effacent pas...

LICHT
Non non non non non. Pas à moi. Non. Monsieur Malovitch, j’ai besoin de
chambres. S’il vous plaît, venez la journée simplement rendre visite à Léo
tant qu’il doit suivre son programme de rééducation.

MALO
Mais je FAIS partie de son programme !

Licht à un geste de découragement. On frappe à la porte.

LICHT
( fatigué ) Oui...

La porte s’ouvre sur Bastien. Derrière lui Claire et Nathalie attendent dans le couloir.


BASTIEN
( passe la tête et chuchote ) je suis tanné, ça fait vingt minutes que madame
Poussin veut entrer. T’avais pas rendez-vous ?...

LICHT
Oh... je les avais complètement oubliées. ( A Finkel et Malo ) On reparle
de tout ça plus tard.

Les deux hommes se lèvent et sortent. Bastien s’approche du bureau et, discrètement...

BASTIEN
Dis moi Christian, t’as-tu signé mon rapport de stage? Tu m’avais dis que tu
le ferais la semaine passée. Pis là il y a l’Université de Montréal qui réclame
mon mémoire...

LICHT
Je suis désolé... en ce moment je suis... ( geste signifiant " débordé " ) tu
emmènes Finkel et Malo en psychomotricité... ( vers la porte entrouverte)
Claire ! Nathalie ! Entrez...

Bastien fait entrer les deux femmes et sort. Licht, épuisé se frotte les yeux.

LICHT
Asseyez-vous...

NATHALIE
Vous avez l’air fatigué...

LICHT
C’est l’intendance qui m’épuise... c’est lourd à gérer cet endroit... problèmes
d’équipements, de subventions de chambre... c’est pas mon truc... enfin...

NATHALIE
Vous avez des problèmes de chambres ? Ah ben on ne tombe pas bien
alors. Parce que justement Claire avait quelque chose à vous demander. Je
vous le dis tout de suite : je ne suis pas d’accord.

Licht se tourne vers Claire, interrogatif.

CLAIRE
( difficilement ) heu... heu... voilà... j...je voul... voudrais... heu... pour loger
ici...

LICHT
Vous voulez dormir aux " ÉCUREUILS " ?

Nathalie, un petit sourire entendu aux lèvres, cherche sur le visage de Licht une complicité
qu’il lui refuse.
Genres: ["Drame","Psychologique"]

Summary Dans cette scène, le groupe de personnages participe à une discussion pour deviner le nom d'un acteur célèbre. Pendant ce temps, Nathalie devient impatiente et quitte la cafétéria pour voir ce qui se passe. La scène se poursuit ensuite avec une réunion dans un bureau où Licht discute des arrangements de chambre avec Finkel et Malovitch.
Strengths
  • Intensité émotionnelle
  • Révélations personnelles
  • Tensions interpersonnelles
Weaknesses
  • Peut-être trop de dialogues simultanés

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions, en révélations et en conflits, ce qui maintient l'intérêt du spectateur.


Story Content

Concept: 7

La scène explore les relations entre les personnages, les tensions internes et externes, ainsi que les révélations personnelles.

Plot: 8

Le développement du plot est significatif avec les révélations de Claire et les tensions entre les personnages.

Originality: 9

La scène présente des interactions subtiles entre les personnages et aborde des thèmes de connexion émotionnelle de manière authentique. Les dialogues et les actions des personnages se sentent réalistes et uniques.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont complexes, avec des motivations claires et des interactions intenses.

Character Changes: 8

Claire révèle un traumatisme de son enfance, montrant une vulnérabilité et une ouverture nouvelles.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de trouver un moyen de se rapprocher de Claire malgré les obstacles et les distractions extérieures. Cela reflète son besoin de connexion et d'intimité émotionnelle.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste dans cette scène est de participer à la discussion sur les acteurs des années 50, montrant son désir de s'intégrer au groupe et de se sentir accepté.


Scene Elements

Conflict Level: 9

Le conflit est présent à différents niveaux : interne, familial et social, ce qui crée une atmosphère tendue.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est suffisamment forte pour créer des obstacles significatifs pour les personnages, comme la réticence de Nathalie et la confusion autour de l'acteur recherché.

High Stakes: 7

Les enjeux émotionnels et relationnels sont élevés, notamment avec les révélations de Claire et les tensions entre les personnages.

Story Forward: 8

La scène fait avancer l'histoire en révélant des éléments clés et en approfondissant les relations entre les personnages.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible en raison des réactions inattendues des personnages, comme le retournement soudain de Nathalie et la révélation sur l'acteur recherché.

Philosophical Conflict: 6

Le conflit philosophique dans cette scène pourrait être la question de l'identité et de la reconnaissance, symbolisée par la recherche du bon acteur. Cela met en lumière les valeurs de connaissance et de mémoire.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée d'émotions fortes, de révélations personnelles et de tensions, ce qui touche le spectateur.

Dialogue: 8

Les dialogues sont réalistes, chargés d'émotions et contribuent à la tension de la scène.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle présente des interactions dynamiques entre les personnages, des rebondissements inattendus et des enjeux émotionnels qui captivent l'attention du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des moments de tension et de calme qui contribuent à maintenir l'intérêt du spectateur et à développer les personnages de manière organique.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux attentes du genre, avec des descriptions visuelles claires et des dialogues bien formatés qui facilitent la lecture et la compréhension.

Structure: 8

La structure de la scène suit un format narratif cohérent, en alternant entre les interactions dans la cafétéria et la réunion dans le bureau, ce qui maintient l'intérêt du spectateur.


Critique
  • La scène manque de tension et de dynamisme, elle semble statique et peu engageante pour le spectateur.
  • Le dialogue entre les personnages manque de profondeur et d'émotion, ce qui rend les interactions peu convaincantes.
  • Le passage de la discussion sur l'acteur célèbre à l'arrivée de Nathalie dans le bureau de Licht manque de transition fluide et naturelle.
  • Les réactions des personnages face aux révélations de Malovitch et Finkel manquent de subtilité et de réalisme.
  • L'interaction entre Bastien et Licht sur le rapport de stage semble déconnectée du reste de la scène et n'apporte pas grand-chose à l'intrigue.
Suggestions
  • Introduire davantage de conflits et de rebondissements pour maintenir l'intérêt du spectateur tout au long de la scène.
  • Approfondir les émotions des personnages et rendre les dialogues plus authentiques pour renforcer l'impact des interactions.
  • Travailler sur la transition entre les différents moments de la scène pour assurer une fluidité narrative.
  • Revoir les réactions des personnages pour les rendre plus naturelles et crédibles dans les situations présentées.
  • Intégrer des éléments pertinents à l'intrigue principale pour que chaque interaction contribue à faire avancer l'histoire de manière significative.



Scene 19 -  L'ajustement de Claire
CLAIRE
( baissant les yeux ) Oui.

LICHT
Pourquoi ?

CLAIRE
Je... heu... ne... vais pas bien.

LICHT
Pourquoi pensez vous ça ?

CLAIRE
J’oublie plus... qu... qu’avant. ( elle a des tics de la bouche )

NATHALIE
Moi qui vit avec, ça ne m’a pas vraiment sauté aux yeux.

LICHT
( qui ne l’écoute pas ) Claire, sans regarder votre carnet... vous notez bien
tout dans votre carnet ? ( elle acquiesce ) vous vous souvenez de ce que
vous avez fait hier ?

CLAIRE
( paniquée ) Hier ? ( elle cherche, le souvenir revient, délicieux ) euh...
oui ( elle baisse les yeux )

NATHALIE
Tu es allée au Musée. ( à Licht ) Elle est allée au Musée avec la sortie
organisée.

Licht regarde Claire. Il reste perplexe.


52. CHAMBRE AILE DES FEMMES LES " ECUREUILS "

Une lumière orange éclaire soudain la pièce quand Delphine ouvre le store. Claire est un
instant éblouie.

DELPHINE
Elle est drôlement lumineuse. Le soleil se couche juste là derrière le terrain
de foot. Comme voisine, vous avez Cécile d’un côté, et pis de l’autre côté il
n’y a personne... Bruno n'a pas fini la plomberie.

Claire regarde par la fenêtre, ses tics ne l’ont pas quittée. Delphine continue.

DELPHINE
Si vous voulez, je peux vous aider à ranger vos affaires. C’est la valise que
votre sœur a apportée ? Il n’y en a pas une autre ?

CLAIRE
Je... ne sais pas...

DELPHINE
( qui commence à déballer les affaires ) Il y a Bastien qui vous a fait votre
emploi du temps pour toute la semaine. Et il est remis à jour le dimanche.
Sinon... quoi d’autre... ah oui... les serviettes et la literie sont fournies bien
sûr. Le linge sale c’est vous qui devez vous en occuper. Je ne sais pas...
" ils " disent que c’est bon pour leurs patients... alors ! En tout cas si vous
avez un problème, il y a toujours quelqu’un de garde, ou moi, ou Corinne.
Alors je vous remets une clef, nous on a un double, vous voyez le porte clefs
c’est une carte avec des ronds violets, comme ceux qui mènent à votre
chambre dans le couloir. Bon, voilà... Pour téléphoner il y a un poste mural
dans le couloir, les portables ça passe pas ici...
( elle a fini de ranger ) quand vous serez prête je vous emmène à la cantine
avec les autres. Je viens dans un quart d’heure, ça va ?

53. COULOIR AILE DES FEMMES INT. NUIT
Claire en chemise de nuit est au téléphone. Elle est nerveuse.

CLAIRE
N... non... pas demain.. ce... heu... ce n’est pas... la peine. Il... heu... faut
que je... m’habille... que je m’habi... habitue... à être autonome... heu... viens
samedi... moi aussi...

Elle raccroche et retourne vers sa chambre. Elle ferme la porte.

54. COULOIR AILE DES FEMMES INT JOUR

Une main frappe à la porte de Claire. On entend la voix de

CORINNE
Bonjour Claire, il est 7 h et demi. Courage... debout...

Corinne s’éloigne dans le couloir et frappe à la porte voisine. Puis ouvre la porte et passe la
tête.

CORINNE
Bonjour Cécile, il est 7 h et demi.

CECILE
( off ) ... du matin ?

CORINNE
Oui... Allez... debout. Je reviens vous aider pour la douche. Je vous la fait
couler... hein ?

Elle ressort et boitille jusqu’à la porte suivante.

55. COULOIR AILE DES HOMMES INT JOUR

Une main frappe à la porte puis l’ouvre. La tête de Bastien passe dans la chambre.

BASTIEN
Salut Daniel. Il est 7 h et demi. Je te fais couler ta douche. Essaie de
t’habiller aujourd’hui. Pis mets ton pyjama dans la panière.

Une bordée d’injures accueille le jeune québecquois. Dans le couloir la porte voisine s’ouvre
sur Philippe en pyjama, qui s’étire.
PHILIPPE
C’est bien... il ne perd pas de temps.

Dans le couloir Bastien continue à frapper aux portes

BASTIEN
( off ) Bonjour Leo, il est 7 h et demi...

56. CHAMBRE CLAIRE INT JOUR

Claire assise sur son lit a du mal à émerger. Elle entend Corinne.

CORINNE
( off ) Bonjour Bernadette, il est 7 h et demi. L’heure de se lever. Vous avez
bien dormi ?

BERNADETTE
( off ) jali po rufide di proviendre... je patalale portilleurs.

CORINNE
( off ) Bon... Je vous allume la douche... pensez à mettre votre linge dans la
panière...

57. CANTINE INT JOUR

Les hommes sont installés. Philippe, attablé avec Finkel et Malovitch à une table, se retourne
fréquemment vers la porte. Finkel lui explique la phrase mnémotechnique qui permet de se souvenir
des douze apôtres. Plus loin, Bruno a une discussion politique avec Robert. On entend Bong qui
discute avec Bastien de la réintégration de Daniel à la cantine.

BONG
( à Bastien, off ) Qu’est-ce que tu veux... il pue, il m’insulte... si... il m’a
traité de " nyakwé " et de " tong "... alors ça va bien. Il donne des coups de
pieds dans ma Volkswagen, je l’ai vu... Et puis c’est dégoûtant ce vieux
pyjama... c’est pas un bordel ici.

BRUNO
( à Robert ) ... Quand maintenant tu dis "Vichy " à un Français, il pense
pastilles ou bouteilles d’eau...

Le visage de Philippe inquiet, regarde toujours vers la porte.

FINKEL
( à Philippe ) Sitôt en pyjama Jean Bart jeta le filin C'est facile : " sitôt
en pyjama..." ça fait : Si-mon, tho-mas, an- dré, Pi-erre, alors " si-tôt en
Py... ja-ma", ça fait Ja-cques le majeur et Jacques le mineur, ma-thieu etc.
Et comme ça tu te souviens des douze apôtres... tu verras, il n'y a pas un
catho qui les connaît tous... ( il rit )

Soudain Zizou tout excité s’approche de la table de Bruno, et, triomphant

ZIZOU
Dana Andrews !

Bruno, Robert et une partie des gens présents, relèvent la tête.

BRUNO
Quoi Dana Andrews ?

ZIZOU
C’était pas James Cagney... tu sais, qu’on cherchait dans le film de machin,
c’était Dana Andrews...

BRUNO
( indifférent ) Ah bon... peut-être... ( il reprend immédiatement sa
discussion avec Robert ) Oui... parce que tu comprends, faut pas non plus
oublié ce qu'ils nous ont fait...

Philippe se retourne à nouveau. Le temps s’arrête.
Le visage de Claire apparaît dans la porte. Elle sourit.

58. BUREAU LICHT INT JOUR

Le visage de Philippe, concentré sur le choix de ses mots.

PHILIPPE
La première fois, c’était au Musée. On s’est embrassés. C’était très doux...
mais je n’étais pas vraiment sûr que ce soit ça... pas sûr du tout... ensuite,
hier soir, à la cantine, elle m’a pris la main... on est restés comme ça... on se
regardait... mais ce n’était pas vraiment ça non plus... pourtant j’ai pensé « je
crois que c’est ça » mais, ça fait tellement longtemps que ça ne m'est pas
arrivé... et ce matin, quand elle est entrée pour le petit déjeuner, je ne sais
pas... elle m’a souri... juste souri et... et là, je me suis dit : il n’y a pas de
doute, je bande.

59. CHAMBRE CLAIRE INT NUIT
La lune en phase décroissante. Un beau " C " doré dans le ciel. Claire rêveuse entend un
moteur de voiture. Par la fenêtre elle voit arriver la BMW de Licht. Philippe s’approche de la voiture.
Il porte une caisse. Les deux hommes sortent du champ de vision de Claire. Elle reste pensive.

60. 61. 62. COULOIR IMAGINAIRE

Les pieds de Claire courent sur diverses surfaces symbolisant différents endroits du lieu (
parquet, lino, herbe, gravillons, carrelage) à la fin les pieds ralentissent et se hissent sur leur pointe.
Genres: ["Drame","Psychologique"]

Summary La scène se déroule dans l'aile des femmes d'un établissement où Claire s'installe. Delphine aide Claire à déballer et lui donne des informations sur l'établissement. Claire a du mal à s'adapter à sa nouvelle routine et à son indépendance. La scène passe à la routine matinale des résidents des ailes des femmes et des hommes, avec Corinne et Bastien qui les réveillent et les aident à se préparer. La scène se termine avec Claire hésitant à rejoindre les autres pour le petit-déjeuner.
Strengths
  • Profondeur émotionnelle des personnages
  • Dialogues révélateurs
  • Exploration des souvenirs et des émotions refoulées
Weaknesses
  • Manque de clarté sur l'intrigue principale
  • Conflit externe moins développé

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions, révélations et conflits internes, captivant l'attention du spectateur.


Story Content

Concept: 8

La scène met en avant les souvenirs, les émotions refoulées et les interactions complexes entre les personnages, offrant une profondeur psychologique.

Plot: 7

Le développement des personnages et des relations est significatif, mais l'intrigue principale avance de manière plus subtile.

Originality: 9

La scène présente des situations et des interactions authentiques qui reflètent la réalité des établissements de soins psychiatriques. Les dialogues et les actions des personnages sont crédibles et révélateurs de leurs caractères.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont complexes, avec des émotions profondes et des interactions nuancées, ce qui les rend captivants.

Character Changes: 8

Les personnages, en particulier Claire et Philippe, évoluent émotionnellement et révèlent des facettes cachées d'eux-mêmes.

Internal Goal: 8

Le but interne de Claire dans cette scène est de s'adapter à sa nouvelle vie en institution et de retrouver une certaine autonomie malgré ses troubles de mémoire. Cela reflète son besoin de se sentir capable et indépendante malgré sa condition.

External Goal: 7

Le but externe de Claire est de s'intégrer à sa nouvelle environnement et de suivre les règles et routines imposées par l'institution. Elle doit également composer avec les interactions sociales et les attentes du personnel soignant.


Scene Elements

Conflict Level: 7

Les conflits internes et émotionnels des personnages sont intenses, mais le conflit externe est moins saillant dans cette scène.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est présente à travers les défis internes et externes auxquels les personnages sont confrontés, tels que la lutte de Claire pour son autonomie et son adaptation à l'institution.

High Stakes: 6

Les enjeux émotionnels sont élevés pour les personnages, mais les enjeux externes sont moins prononcés dans cette scène.

Story Forward: 7

La scène approfondit les personnages et leurs relations, mais l'avancée de l'intrigue principale est plus subtile.

Unpredictability: 7

La scène est imprévisible car elle introduit des éléments inattendus, tels que les révélations sur la mémoire de Claire et les interactions sociales entre les patients. Ces moments inattendus maintiennent l'intérêt du spectateur.

Philosophical Conflict: 6

Le conflit philosophique présent dans cette scène est celui entre l'autonomie et la dépendance. Claire doit trouver un équilibre entre sa volonté d'être autonome et les contraintes de sa condition médicale qui la rendent dépendante des autres.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée d'émotions intenses, de révélations personnelles et de moments poignants, captivant le spectateur.

Dialogue: 8

Les dialogues sont révélateurs, chargés d'émotions et contribuent à approfondir la psychologie des personnages.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle présente des interactions dynamiques entre les personnages, des révélations sur leur caractère et des enjeux émotionnels importants. Les dialogues et les actions maintiennent l'intérêt du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des transitions fluides entre les différentes parties et une progression narrative cohérente. Les moments de tension et de calme sont équilibrés pour maintenir l'intérêt du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux standards du genre, avec des indications claires pour les dialogues, les actions des personnages et les descriptions de l'environnement. La présentation visuelle est efficace.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre en présentant des interactions entre les personnages, des dialogues significatifs et des descriptions détaillées de l'environnement. Les transitions entre les différentes parties de la scène sont fluides.


Critique
  • La scène manque de clarté dans la transition entre les différentes actions et lieux, ce qui peut rendre la lecture confuse pour le spectateur.
  • Les dialogues entre les personnages manquent de profondeur et de subtilité, ce qui peut affecter l'authenticité des interactions.
  • Certains éléments visuels et émotionnels pourraient être renforcés pour créer une atmosphère plus immersive et captivante.
  • Le développement des personnages et de leurs relations pourrait être approfondi pour ajouter de la complexité et de l'intérêt à la scène.
  • Il y a un manque de tension dramatique ou de conflit significatif dans la scène, ce qui peut rendre l'ensemble moins engageant pour le spectateur.
Suggestions
  • Clarifier les transitions entre les actions et les lieux pour faciliter la compréhension du spectateur.
  • Travailler sur les dialogues pour les rendre plus authentiques et approfondis, reflétant les émotions et les relations des personnages.
  • Ajouter des éléments visuels et émotionnels plus forts pour renforcer l'immersion du spectateur dans la scène.
  • Approfondir le développement des personnages et de leurs relations pour ajouter de la profondeur et de l'intérêt à l'ensemble.
  • Introduire un élément de tension dramatique ou de conflit significatif pour maintenir l'attention du spectateur et rendre la scène plus captivante.



Scene 20 -  Rencontre romantique sous la pluie
63. CAFETERIA INT. NUIT

La tête de Claire apparaît dans la petite vitre de la porte. Licht et Philippe face à face,
attablés autour de plusieurs bouteilles de vin. Philippe a les yeux bandés d’un foulard. Claire est
stupéfaite. Puis comprend lentement cette curieuse mise en scène, même si elle voit sans entendre. Le
test à l’aveugle a commencé. Elle sourit et repart. Philippe dénoue son foulard.

PHILIPPE
Alors ?

LICHT
Ce n’est pas mal du tout... 2 sur 4...


PHILIPPE
( il fait la moue ) Ouais... Le hasard aussi peut donner ce résultat... c'est le
château Talbot... c’est con...

LICHT
Les caisses de tes parents... on ne les ouvre pas ?

PHILIPPE
Ce sont des traîtres. Tant qu'il me restera des côtes de Blaye de l'ancienne
propriété, je ne toucherai pas leur production californienne...

Licht fait une tartine de terrine à Philippe.

LICHT
Il y en a du bon.... ( il donne la tartine à Philippe qui mord dedans puis
hoche la tête ) quoi ? Elle n’est pas bien ma terrine ?

PHILIPPE
Je ne sais pas comment te dire... j’éprouve un sentiment très... puissant pour
Claire... je sens que c’est réciproque... bien sûr on n’a pas... enfin on ne
s’est pas... on se tient la main, on s’embrasse. Et j’ai très envie d’elle, je sais
que je peux maintenant... et... comment dire... je ne me souviens pas du tout
d’avoir jamais... forcément j’ai dû... je veux dire... j’ai été marié, j’ai eu un
enfant... mais je ne sais pas si je saurais... tu comprends ?Je suis redevenu...
comment dire, puceau .

LICHT
Je comprends, oui... Mais je pense que ce dont tu parles va revenir tout seul.
( il sourit ) pardon de la comparaison mais je crois que c’est comme le
vélo... ça ne s’oublie pas !


PHILIPPE
Ah... ( il hésite ) alors justement... heu... est-ce que tu pourrais m’aider à
trouver un endroit pour... euh... faire du vélo ?

64. PARC EXT JOUR

Zizou , accompagné de Bastien, est déprimé, au bord des larmes.
ZIZOU
Putain... jamais... pas une seule visite, c’est dur...

BASTIEN
Ben on n’a qu’à dire que je te rend visite, moi !

ZIZOU
Pardon... j’ai pas envie de déconner...

Un petit garçon est en train de faire un tour de cartes à monsieur Finkel. Le garçon fait
remettre dans le jeu la carte que Finkel avait tirée. Le garçon bat les cartes, sort lentement une carte
du paquet et annonce sûr de lui :

GARÇON
C'est le roi de cœur !

Regard absent de Finkel qui ne s’en souvient absolument pas et qui, par ailleurs, s’en fout.
Déception du garçon.

On entend la voix Nathalie

NATHALIE
Donc, si je comprends bien, tu comptes passer le restant de tes jours dans
cette institution ? C’est ça ? C’est ton choix ? je veux bien. Je te trouve
simplement un peu jeune pour t’enfermer dans une maison de... parce que...
hein... ( elle fait des signes de la tête en direction de divers patients ) Ou
je ne sais pas moi... il y a une raison que j’ignore... ( elle regarde Claire qui
regarde Philippe occupé plus loin à ramasser des feuilles mortes ) Il y a
une raison que j’ignore ?

CLAIRE
( perdue ) Comment ?

NATHALIE
... non, je dis... que je trouve aberrant qu’une personne en parfaite santé,
parce que c’est le cas ( à ce moment là Claire se lève et part vers
Philippe. Nathalie continue avant de s’en apercevoir ) Tu n’as pas
grand-chose à... ( elle voit Claire s’en aller ) ... Claire ?

On reste un moment sur le visage atterré de Nathalie. Claire s'approche de Philippe qui se
retourne. Il sourit.

PHILIPPE
Ta sœur est partie ?

CLAIRE
Non... c’est... m... heu... moi qui... ( elle fait le signe de se tailler et rit ) je
peux... t’aider... ( elle désigne les feuilles et commence à ramasser )

La voiture de Nathalie passe dans l’allée et sort. On entend un roulement de tonnerre. La
pluie commence brusquement à tomber dru. Tout le monde se met à courir pour se mettre à l’abri :
Zizou, Daniel, Bastien, Nguyen et Guilloux, le ballon de foot dans les mains passent devant Delphine
qui se précipite vers Michèle et Bernadette. Monsieur Finkel est entraîné à l'intérieur par son petit fils (
du tour de cartes). Sarah, sa fille, sa mère ainsi que maman Cécile et sa famille se précipitent vers le
bâtiment. Les gens crient, s’interpellent. Un éclair luit, suivi d’un fracas assourdissant. Claire éclate de
rire. Instinctivement, Philippe court s’abriter sous l’auvent du cabanon de Bruno et appelle Claire.

CLAIRE
Attends... c’est ... beau...

Elle déborde de joie, trempée jusqu’aux os. Philippe la regarde, bouleversé, fou d’amour.

PHILIPPE
( criant ) Claire ! Claire !

CLAIRE
( hilare ) Non...

PHILIPPE
...C’est bien où tu es ?
Philippe se précipite vers elle. Il l’enlace et l’embrasse. Puis ils se regardent longtemps. Elle
commence à retirer lentement la veste de Philippe. Un éclair déchire le ciel, suivi d’un violent coup de
tonnerre. Il se fige. Claire lui sourit, rassurante.

PHILIPPE
Je ne sais pas si je vais me souvenir... Je ne me souviens pas d’avoir touché
une femme. Depuis... depuis toujours... J’ai l’impression que tu es la
première. Ma première femme. Ma nouvelle première. Je ne suis pas sûr
de... ( il rit ) je ne vais pas me souvenir...

CLAIRE
Tu inventeras...

Elle commence à le déshabiller. Il est nerveux. Ils se regardent, ils s’observent. Et le petit
ballet des vêtements est rythmé par des regards de crainte et des expressions de doute. Ils sont
maintenant seuls sous la pluie au milieu du parc.

CLAIRE
Laisse faire...

PHILIPPE
Je...je...ne...sais plus...

CLAIRE
Ssssshhhhhh...

Ils sont nus. Philippe lève les yeux et la regarde, inquiet. Elle prend sa main et la lui pose sur
son sein. Ils s’allongent sur le sol. On sent qu’elle le caresse. Il reste interdit. Il suit tous les
mouvements de Claire. Elle sourit heureuse.

CLAIRE
C’est bon ?

Philippe acquiesce doucement. Il pleure. Elle l’embrasse. Elle est sur lui. Elle prend les
initiatives. Philippe ne la quitte pas des yeux, reconnaissant, ému... ils font l’amour. Philippe, envahi de
plaisir, ferme les yeux...
Genres: ["Drame","Romance"]

Summary Dans cette scène, Claire voit Philippe et Licht faire un test de dégustation de vin à l'aveugle à la cafétéria. Philippe exprime ses sentiments pour Claire à Licht, avouant qu'il se sent comme un vierge à nouveau. Claire aide Philippe avec des tâches extérieures lors d'un orage soudain, ce qui mène à une rencontre romantique entre eux. La scène se déroule dans la cafétéria puis dans le parc pendant l'orage. Le conflit surgit lorsque Nathalie remet en question la décision de Claire de rester dans l'institution, mais il n'est pas entièrement résolu dans cette scène. Le ton émotionnel de cette scène est un mélange de surprise, de romance et d'incertitude. Les éléments visuels importants incluent l'orage soudain, les gens courant pour se mettre à l'abri, et la rencontre romantique entre Philippe et Claire sous la pluie. La scène se termine avec Philippe et Claire s'engageant dans une rencontre romantique sous la pluie, Philippe exprimant son incertitude et ses émotions.
Strengths
  • Intensité émotionnelle
  • Développement des personnages
  • Symbolisme efficace
Weaknesses
  • Peut être perçu comme trop intense pour certains spectateurs

Ratings
Overall

Overall: 9

La scène est intense, émotionnellement chargée et apporte un tournant significatif dans la relation entre les personnages.


Story Content

Concept: 8

L'utilisation de la pluie comme élément symbolique renforce l'intimité et la vulnérabilité des personnages.

Plot: 8

Le développement de la relation entre Claire et Philippe est crucial pour l'intrigue globale.

Originality: 9

La scène présente des situations et des dialogues authentiques qui explorent de manière originale les thèmes de l'intimité, de la mémoire et de la redécouverte de soi à travers l'amour.


Character Development

Characters: 9

Les personnages de Claire et Philippe montrent une profondeur émotionnelle et une évolution significative dans cette scène.

Character Changes: 9

Philippe montre une évolution émotionnelle et une ouverture à l'amour et à la rédemption.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de retrouver une connexion émotionnelle et physique avec Claire, de surmonter ses doutes et ses peurs liés à l'intimité et à la sexualité.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste dans cette scène est de trouver un endroit pour faire du vélo, ce qui reflète un besoin de liberté et de légèreté face à des situations plus complexes.


Scene Elements

Conflict Level: 7

Le conflit interne de Philippe concernant sa mémoire et ses émotions crée une tension émotionnelle.

Opposition: 6

L'opposition dans la scène est présente mais relativement faible, laissant place à des moments d'intimité et de connexion émotionnelle entre les personnages.

High Stakes: 8

Les enjeux émotionnels et relationnels sont élevés pour les personnages impliqués.

Story Forward: 8

La scène fait avancer la relation entre les personnages principaux et ajoute une nouvelle dimension à l'intrigue.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible car elle explore des émotions et des réactions humaines complexes, laissant planer un certain suspense quant à l'évolution des relations entre les personnages.

Philosophical Conflict: 7

Le conflit philosophique dans cette scène réside dans la question de la mémoire, de l'expérience et de la redécouverte de soi à travers l'intimité. Il met en lumière les notions de passé, de présent et de transformation personnelle.


Audience Engagement

Emotional Impact: 10

La scène est hautement émotionnelle, touchante et captivante pour le spectateur.

Dialogue: 8

Les dialogues entre Claire et Philippe sont sincères, révélateurs et contribuent à l'intensité émotionnelle de la scène.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle mêle habilement suspense, émotion et sensualité, captivant l'attention du spectateur et le plongeant au cœur des enjeux des personnages.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien maîtrisé, alternant entre moments de tension, de réflexion et de passion, ce qui contribue à maintenir l'intérêt du spectateur et à renforcer l'impact émotionnel.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux standards du genre, avec une présentation claire des dialogues, des actions et des descriptions, facilitant la lecture et la compréhension.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre en alternant entre dialogues intimes, moments de tension et révélations émotionnelles, ce qui contribue à maintenir l'intérêt du spectateur.


Critique
  • La scène présente une transition abrupte entre la discussion intime sur le test à l'aveugle des vins et la scène sensuelle entre Claire et Philippe sous la pluie. Cette transition pourrait être plus fluide pour maintenir la cohérence émotionnelle.
  • Les dialogues entre Philippe et Licht sur le vin et la terrine apportent une touche réaliste et humaine à leurs personnages, mais la transition vers la discussion sur les sentiments de Philippe pour Claire est un peu brusque.
  • La scène comporte des éléments visuels forts, comme la pluie soudaine et la sensualité de la scène entre Claire et Philippe, mais l'émotion et la tension pourraient être mieux développées pour renforcer l'impact de la scène.
  • La réaction de Nathalie à la décision de Claire de rester dans l'institution et sa conversation avec elle pourraient être plus approfondies pour ajouter des nuances à leur relation et explorer les motivations de Claire.
  • La scène se termine de manière poignante avec Philippe et Claire partageant un moment intime sous la pluie, mais il pourrait y avoir une exploration plus approfondie des émotions et des pensées des personnages pour renforcer la connexion émotionnelle avec le public.
Suggestions
  • Travailler sur la transition entre les différentes parties de la scène pour assurer une progression naturelle de l'intrigue et des émotions.
  • Développer davantage les dialogues pour approfondir les sentiments des personnages et renforcer leur développement émotionnel.
  • Explorer plus en profondeur les réactions et les motivations des personnages pour ajouter de la complexité et de la profondeur à la scène.
  • Renforcer l'impact émotionnel en mettant l'accent sur les expressions faciales, les gestes et les réactions des personnages pendant les moments clés de la scène.
  • Veiller à ce que la sensualité de la scène entre Claire et Philippe soit traitée avec sensibilité et respect, en mettant l'accent sur le consentement et les émotions des personnages.



Scene 21 -  La Confrontation
65. PARC EXT. JOUR

L’orage et la pluie cessent doucement dans le parc.
66. BUREAU LICHT INT JOUR

Très agitée dans le bureau, Nathalie est hors d'elle.
NATHALIE
... et je ne comprends pas qu’on ne m’ait rien dit au téléphone quand j’ai
appelé hier... alors si c’est pour que je vienne moi-même surveiller ma sœur
ici... hein... je peux le faire à la maison... on est dans une institution de... de...
( elle fait des gestes explicites ) hein ? Quand même, alors comment est-ce
que vous pouvez " perdre " quelqu’un... hein ? Vous perdez ma sœur une
demi journée, et personne ne me dit rien, c’est fou... qui soigne qui ? on se
demande...

LICHT
( éreinté ) Claire s’est " absentée " une heure...

NATHALIE
Est-ce que vous vous rendez compte que je peux vous attaquer pour ça... je
retrouve ma sœur clouée au lit parce qu’elle est restée sous la pluie une demi
journée...

LICHT
Une heure

NATHALIE
Alors si je veux je vous fais un procès... et je le gagne.

LICHT
( fataliste ) Faites un procès...

NATHALIE
Comment ?

LICHT
Faites un procès...

NATHALIE
Non... mais non, je ne suis pas comme ça... je disais juste si je voulais faire
un procès, je pourrais... c’est tout. Je trouve tout ça... ( geste de lassitude,
les larmes lui montent aux yeux ) et puis... ( elle cache ses yeux avec ses
mains) je suis tellement fatiguée en ce moment...
Licht soupire, impuissant. Nathalie tourne les talons et sort précipitamment. L’interphone
sonne. Licht appuie sur le bouton. Un grésillement atroce retentit. Licht abandonne l’interphone et
reste assis, songeur. On frappe

LICHT
Oui...
DELPHINE
( passe la tête par la porte ) je fais entrer tout le monde ?

LICHT
Qui c’est tout le monde ?

DELPHINE
Ben je ne sais pas moi... tout le monde... C’est l’heure de la réunion...

LICHT
La réunion ?( semblant se réveiller ) Ah oui... la réunion... faites les
entrer...

67. BUREAU LICHT INT JOUR

Licht, une fesse sur son bureau, écoute les rapports des différents soignants. ( Nguyen,
Robert, Guilloux, Marie, Isabelle 2 )

ISABELLE 2
Oui, c’est très net. Par rapport à la première séance qui date maintenant (
elle feuillette son agenda ) de... un mois, Claire a vraiment perdu en
fluidité. Elle bute de plus en plus sur des mots simples... Elle a une petite
tendance au Jabberwok... c’est pas énorme...

Tout le monde la regarde, sans comprendre.

ISABELLE 2
( qui s’en aperçoit ) Oui... enfin une tendance au jargon, et aux
néologismes.

NGUYEN
( bas, à Marie ) Le Jabberwok ? C’est quoi, le Jabberwok ?


ISABELLE 2
Des néologismes. Tu ne connais pas le poème de Lewis Carroll avec des
mots inventés... dans «A travers le miroir... " Il était grilheure, les slictueux
toves gyraient sur l’alloinde et vriblaient. "

GUILLOUX
Tu es sûre que ce n’est pas de Bernadette ?

ISABELLE 2
Dans ce bouquin il y a une des plus belles métaphores sur l'amnésie. Alice se
perd dans un bois où on oublie tout dès qu'on y entre. Jusqu'à son nom. Elle
rencontre un faon, ( Guilloux fait semblant de ronfler ) ça va, je la fais
courte, ... et ils deviennent amis. Alice a une amnésie totale, elle ne sait même
plus son nom... jusqu'à ce qu'elle sorte du bois avec le faon. Là ils retrouvent
tous les deux la mémoire, et le faon se souvenant qu'il a peur des hommes
prend la fuite.

Un long temps. Personne ne sait trop quoi dire. Robert rompt le silence.

ROBERT
Moralité : ne faites jamais copain-copain avec un faon.

Deux trois rires ( Guilloux et Nguyen). Isabelle 2 abandonne.

ROBERT
Pour revenir aux choses sérieuses... on est d'accord, personne n'a vu mes
clefs de bagnole.

NGUYEN
( bondissant )Ah ouais... ( tout le monde le regarde ) Bruno m’a dit de te
dire que tes clefs elles sont chez Poncet !

LICHT
( Tapant du poing sur le bureau ) Vous faites chier, merde... ( tout le
monde reste abasourdi ) On peut avoir une réunion normale de temps en
temps ?

Marie pose sa main sur celle de Christian.


ISABELLE 2
( consultant fébrilement ses notes ) disons que...euh... Claire... enfin tout
paraît plus laborieux pour elle.

MARIE
Mais tu n’as pas la sensation que c’est juste de la distraction ? Elle est
amoureuse... ça lui prend toute la tête... je trouve qu’elle fait de gros
progrès, moi, sur la mémoire rétrograde...
Genres: ["Drame","Psychologique"]

Summary Nathalie confronte Licht à propos de l'absence de Claire pendant une demi-journée. Elle menace de poursuivre en justice, mais recule, arguant qu'elle est trop fatiguée. Delphine interrompt pour annoncer une réunion. Licht et le personnel discutent de l'état de Claire, notant son déclin de fluidité et son utilisation de néologismes.
Strengths
  • Dialogues intenses
  • Profondeur des personnages
  • Émotions fortes
Weaknesses
  • Peut-être trop de personnages à suivre

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est intense et émotionnellement chargée, offrant une profondeur psychologique aux personnages et faisant avancer l'intrigue de manière significative.


Story Content

Concept: 7

La scène explore les relations complexes entre les personnages, mettant en avant leurs émotions et leurs conflits internes.

Plot: 8

Le dialogue et les interactions entre les personnages contribuent à faire avancer l'intrigue principale, révélant des éléments clés de l'histoire.

Originality: 9

La scène présente des situations uniques liées à la gestion des soins et des relations familiales, avec des dialogues authentiques qui reflètent les émotions des personnages.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont profonds et complexes, avec des émotions et des motivations bien définies. Leurs interactions ajoutent de la profondeur à l'histoire.

Character Changes: 7

Certains personnages montrent des signes de changement émotionnel et psychologique au cours de la scène, ce qui ajoute de la profondeur à leur développement.

Internal Goal: 8

Le but interne de la protagoniste dans cette scène est de se faire entendre et de défendre sa sœur. Cela reflète son besoin de protection et de justice pour sa famille.

External Goal: 7

Le but externe de la protagoniste est de demander des explications sur la situation de sa sœur dans l'institution. Cela reflète le défi immédiat auquel elle est confrontée en tant que protectrice de sa famille.


Scene Elements

Conflict Level: 8

Les conflits personnels et émotionnels entre les personnages sont intenses et contribuent à maintenir un niveau élevé de tension tout au long de la scène.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est suffisamment forte pour créer des conflits et des tensions, tout en laissant planer un certain suspense sur l'issue des situations.

High Stakes: 7

Les enjeux personnels et émotionnels des personnages sont élevés, ce qui crée une tension palpable et maintient l'intérêt du spectateur.

Story Forward: 8

La scène fait progresser l'intrigue principale en révélant des informations clés sur les personnages et en introduisant de nouveaux éléments narratifs.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible en raison des réactions inattendues des personnages et des retournements de situation qui maintiennent l'intérêt du spectateur.

Philosophical Conflict: 6

Le conflit philosophique réside dans la gestion des soins et de la communication au sein de l'institution. Nathalie remet en question les valeurs de responsabilité et de transparence, tandis que Licht semble résigné à la situation.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée d'émotions fortes, allant de la frustration à la tristesse, ce qui crée une atmosphère intense et captivante pour le spectateur.

Dialogue: 8

Les dialogues sont intenses, révélateurs et contribuent à développer les relations entre les personnages.

Engagement: 9

Cette scène est engageante en raison de son intensité émotionnelle, de ses dialogues percutants et de ses rebondissements inattendus.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des moments de tension et de calme qui contribuent à maintenir l'intérêt du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux standards du genre, avec une présentation claire des dialogues et des indications scéniques.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre du drame, avec une progression narrative fluide et des transitions efficaces entre les dialogues et les actions.


Critique
  • Nathalie est très agitée et en colère dans cette scène, ce qui crée une tension palpable. Cependant, la réaction de Licht est plutôt passive et fataliste, ce qui diminue l'impact de la confrontation. Il pourrait y avoir plus de dynamisme dans l'échange pour renforcer l'intensité émotionnelle.
  • Le dialogue entre Nathalie et Licht est un peu répétitif, avec Nathalie menaçant de poursuivre en justice mais finalement reculant. Cette répétition peut être écourtée pour maintenir l'attention du public.
  • La transition abrupte vers la réunion dans le bureau de Licht peut sembler un peu brusque. Une meilleure transition ou une continuité plus fluide entre les scènes pourrait améliorer la cohérence du récit.
  • Les discussions pendant la réunion manquent de clarté et de direction. Les interventions des différents soignants semblent décousues et il est difficile de suivre le fil de la conversation. Une meilleure structuration des échanges pourrait rendre la scène plus engageante pour le public.
  • La référence au poème de Lewis Carroll et à l'amnésie apportent une touche intéressante à la scène, mais la transition vers l'anecdote sur les clés de voiture de Robert semble un peu abrupte. Une meilleure intégration de ces éléments pourrait renforcer la cohérence du dialogue.
Suggestions
  • Intensifier le conflit entre Nathalie et Licht en donnant à Licht une réaction plus forte et plus proactive face aux accusations de Nathalie.
  • Réduire la répétition dans le dialogue entre Nathalie et Licht pour maintenir un rythme plus dynamique.
  • Travailler sur une transition plus fluide entre la confrontation de Nathalie et Licht et la réunion dans le bureau de Licht.
  • Structurer davantage les échanges pendant la réunion pour clarifier les interventions des différents soignants et rendre la conversation plus cohérente.
  • Intégrer de manière plus fluide les références littéraires et les anecdotes pour assurer une transition harmonieuse entre les différents éléments de la scène.



Scene 22 -  Le Choix de Licht
GUILLOUX
Depuis que Philippe lui a appris a nager dans le parc ?

MARIE
Qui est-ce qui a appris à l’autre ?

ROBERT
( qui se lève ) Bon... On va à la taverne ou chez Poncet ?

Les gens commencent à se lever. Licht reste sombre.

ISABELLE
Chez Poncet... c'est bien mieux...

ROBERT
( à Licht ) Patron ?

Licht, fermé, fait signe qu'il ne sort pas.

MARIE
Il n’a toujours aucune visite Zinedine ?

NGUYEN
Non... eh, j’en ai une vachement bien... il y a un type qui dit à son copain :
moi c’est super j’ai plus du tout de problèmes de mémoire, j’ai des nouvelle
pilules formidables. Et l’autre il lui fait : ah oui ? et c’est quoi le nom de tes
pilules ? alors le type fait : ...heu... attends... heu... c’est quoi déjà le nom du
mec tout maigre sur la croix ? l’autre il dit : ben Jésus. « ah oui... et c’est quoi
déjà le nom de sa mère à Jésus ? » ben... Marie ! « ah ouais! il se tourne et il
crie : « Marie, c’est quoi le nom de mes pilules ? »

Éclats de rire. Licht, toujours préoccupé, n'a pas souri. Malaise. Les gens commencent à
sortir.

ROBERT
( bas à Isabelle 2 ) Dis donc je ne sais pas ce que vous avez comme
contentieux, mais le professeur machin, là, le gros chauve du CHU il m’a dit
que t’étais une nympho frustrée.

ISABELLE 2
( outrée ) QUOI ?!

ROBERT
( qui sort du bureau ) C’est un connard de toute façon... oublie !

ISABELLE 2
( le suit ) Comment ça oublie ! T’es bête ou quoi ?( off ) Fallait pas m’en
parler si tu ne voulais pas que j’y pense. Evidemment que je ne vais pas
oublier... si je le vois, je lui crache à la gueule...

Ils sortent les uns après les autres. Marie, la dernière, ferme la porte sur eux et se retourne
vers Christian Licht.

MARIE
On va chez moi, après ?... Qu'est-ce que tu as ?

LICHT
La fille Poussin... je crois que... elle est malade.

MARIE
Elle tousse beaucoup ?

LICHT
Non. Malade... malade.

MARIE
( interloquée ) Tu vas faire faire des nouveaux tests ?

LICHT
( un moment absent ) Hein ? ... euh... non non.

MARIE
( choquée )Quoi non, non ?
LICHT
Je sais ce qu'elle a... Alzheimer forme autosomale dominante... sa mère en
est morte. C'est héréditaire.

MARIE
Attends, attends... heu... elle a 32 ans... tu dois être sûr

LICHT
D'accord. Et je fais quoi ? Je lui donne des médicaments qui ne servent à
rien ? Je la laisse dans un environnement médical pour les quelques mois de
conscience qu'elle a devant elle ? Perdue dans les couloirs de l'institution ?

MARIE
Tu ne peux pas la lâcher comme ça dans la nature...

LICHT
Ils s'aiment. Ils se font du bien...
MARIE
( elle s'assied et soupire )dis donc ! ( ils restent un moment en silence,
sur eux . Puis )c'est la première fois que tu agis comme ça.

LICHT
C'est la première fois que je dois choisir entre une thérapie foutue d'avance
et une histoire d'amour. (Marie le regarde incrédule) Quoi ? c’est pas le
bon choix ? Tu as la réponse toi ?

MARIE
Non... tu sais bien que non. Non je trouve que c’est une décision, très, euh...
( elle souffle, visiblement remuée)

LICHT
Viens faire un calin...

Ils s'enlacent.

68. COULOIR AILE DES FEMMES INT NUIT

Cécile sort de sa chambre, s'engage dans le couloir sombre et s'arrête, perdue. Elle croise
Philippe qui marche silencieusement.

PHILIPPE
( chuchotant ) Mais qu'est-ce que vous faites là... allez vous recoucher c'est
l'heure de dormir.

Elle repart vers sa chambre puis, dans un éclair de lucidité

CECILE
Mais... et vous d'abord, qu’est-ce que vous faites dans l'aile des femmes ?

PHILIPPE
( sans se démonter ) Je viens régler la télévision.

Satisfaite de la réponse Cécile murmure un " ah bon " convaincu et retourne se coucher.
Philippe va gratter à la chambre de Claire.

69. BUREAU MARIE INT JOUR

La scène est muette. Marie explique quelque chose aux patients. Claire regarde
fréquemment Philippe, qui lui sourit.
70. SUPPRIMEE
Genres: ["Drame","Romance","Com\u00e9die"]

Summary Le scène se déroule dans un bureau d'hôpital. Le personnel se prépare à partir pour la journée. Marie interroge Licht au sujet de Zinedine, mais Nguyen l'interrompt avec une blague. Après le départ de tout le monde, Marie propose à Licht d'aller chez elle. Licht refuse, disant qu'il s'inquiète pour Poussin. Marie est choquée lorsque Licht révèle que Poussin a la maladie d'Alzheimer. Licht explique qu'il ne veut pas la mettre dans un établissement médical et souhaite qu'elle profite du temps qu'il lui reste avec son amoureux. Marie est en conflit avec la décision de Licht. Dans le couloir, Cecile se promène confuse. Philippe la trouve et lui dit de retourner se coucher. Il se rend ensuite dans la chambre de Claire.
Strengths
  • Profondeur émotionnelle
  • Complexité des personnages
  • Exploration des dilemmes moraux
Weaknesses
  • Possibilité de confusion pour le spectateur
  • Dialogues parfois surchargés

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions et en conflits internes, offrant une profondeur psychologique intéressante. Cependant, elle peut sembler un peu chargée en termes de rebondissements.


Story Content

Concept: 7

Le concept de l'amour face à la maladie et aux dilemmes éthiques est bien développé, offrant une réflexion intéressante sur les choix difficiles à faire.

Plot: 8

Le scénario est dense et complexe, avec de multiples intrigues entrelacées qui maintiennent l'intérêt du spectateur. Cependant, il peut sembler un peu confus par moments.

Originality: 9

La scène présente des situations et des dialogues uniques qui explorent des thèmes de santé, d'amour et de dilemmes moraux. Les actions et les réactions des personnages semblent authentiques et réalistes.


Character Development

Characters: 8

Les personnages sont bien développés et présentent des nuances intéressantes, offrant des interactions riches et complexes. Leurs émotions et dilemmes ajoutent de la profondeur à la scène.

Character Changes: 7

Certains personnages montrent des signes de changement et d'évolution, notamment Philippe et Claire, qui sont confrontés à des révélations et des dilemmes personnels.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de prendre une décision difficile entre une thérapie médicale et une histoire d'amour. Cela reflète ses luttes intérieures entre la logique médicale et les émotions humaines.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste est de gérer la santé d'un personnage malade et de décider du traitement à suivre. Cela reflète les défis immédiats auxquels il est confronté en tant que professionnel de la santé.


Scene Elements

Conflict Level: 8

Le niveau de conflit est élevé, avec des tensions émotionnelles et morales palpables entre les personnages, ajoutant de la complexité à la scène.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est présente à travers les dilemmes moraux auxquels le protagoniste est confronté, créant une tension narrative et un intérêt pour l'issue de ses décisions.

High Stakes: 8

Les enjeux sont élevés, avec des décisions cruciales à prendre pour les personnages, notamment en ce qui concerne la santé mentale et les relations interpersonnelles.

Story Forward: 8

La scène fait progresser l'intrigue principale tout en introduisant de nouveaux éléments et en approfondissant les relations entre les personnages, contribuant à la complexité de l'histoire.

Unpredictability: 7

La scène est imprévisible en raison des révélations inattendues sur la santé d'un personnage et des choix moraux auxquels le protagoniste est confronté. Cela crée une tension narrative.

Philosophical Conflict: 9

Il y a un conflit philosophique entre la logique médicale et l'empathie humaine. Le protagoniste doit choisir entre suivre un traitement médical standard ou privilégier une approche plus humaine et affective.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée en émotions, offrant des moments poignants et intenses qui captivent le spectateur et le touchent profondément.

Dialogue: 7

Les dialogues sont réalistes et reflètent les tensions et les émotions des personnages. Cependant, par moments, ils peuvent sembler un peu surchargés.

Engagement: 9

Cette scène est engageante en raison de ses dialogues captivants, de ses révélations émotionnelles et de ses dilemmes moraux. Les interactions entre les personnages maintiennent l'intérêt du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des moments de tension et de calme qui contribuent à son efficacité narrative. Les transitions entre les différents personnages et lieux sont fluides.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux attentes du genre, avec des indications claires sur les actions des personnages et les dialogues. Les transitions entre les différents lieux et personnages sont fluides.

Structure: 8

La structure de la scène suit un format narratif cohérent, en alternant entre les interactions des personnages et les moments de révélation émotionnelle. Elle maintient un bon équilibre entre les dialogues et les actions.


Critique
  • La scène manque de clarté dans la transition entre les différentes interactions des personnages. Il est difficile de suivre le fil de la conversation et des actions.
  • Certains dialogues semblent déconnectés et manquent de cohérence, ce qui peut perturber la compréhension de l'intrigue et des relations entre les personnages.
  • Le ton de la scène est inégal, passant d'une légèreté apparente à des révélations graves sans une transition fluide.
  • Les interactions entre les personnages manquent parfois de profondeur émotionnelle, ce qui peut rendre les relations moins crédibles et engageantes pour le spectateur.
  • La scène aurait bénéficié d'une meilleure mise en scène pour renforcer l'impact des révélations sur la maladie de Claire et les dilemmes moraux auxquels Licht est confronté.
Suggestions
  • Clarifier les transitions entre les différentes interactions des personnages pour faciliter la compréhension du spectateur.
  • Revoir et peaufiner les dialogues pour assurer une cohérence et une fluidité dans les échanges entre les personnages.
  • Travailler sur la progression du ton de la scène pour créer une atmosphère plus cohérente et immersive.
  • Approfondir les émotions et les motivations des personnages pour rendre leurs interactions plus authentiques et captivantes.
  • Envisager une mise en scène plus dynamique et expressive pour renforcer l'impact des révélations et des dilemmes moraux abordés dans la scène.



Scene 23 -  Intimité et Réflexion
Scène muette. Claire et Philippe sont attablés ensemble. Ils rient. On voit Finkel et Malo
jouer aux échecs en mangeant.

71. COULOIR PORTE CHAMBRE CLAIRE INT NUIT

La main de Philippe gratte à la porte.

72. PARC EXT JOUR

Scène muette. C'est l'heure des visites. Nathalie parle parle parle à Claire qui regarde
Philippe en train d'aider Bruno à couper le rosier.

73. CIEL CHAMBRE CLAIRE INT NUIT.

La lune forme un " C " tout mince dans le ciel. On entend frapper à une porte. Puis la voix de
Philippe

( off ) Salut moineau...

CLAIRE
( off ) Entre...

74. CHAMBRE CLAIRE INT NUIT

Dans le petit lit Claire et Philippe se séparent. Il tient la tête de Claire sur son épaule et la
caresse. Leurs yeux se ferment. Claire articule doucement.

CLAIRE
T’en... t’en... t’endors... pas...

PHILIPPE
( murmure )il n’y a pas de danger...

75. CHAMBRE CLAIRE INT JOUR

Des coups frappés derrière la porte de Claire, puis Corinne ouvre la porte en parlant.

CORINNE
Bonjour Claire, il est... ( Elle se fige ) ...oh ! pardon !

Elle referme délicatement la porte.
76. BUREAU LICHT INT JOUR

Licht et Claire se regardent sans bouger. Ils sont assis l'un en face de l'autre.

LICHT
Et puis vous serez mieux dans un lit plus grand...

CLAIRE
J...je suis trop...malid...malade pour habiter seule... avec Philippe.

LICHT
Ça vous paraît si difficile ?

CLAIRE
Vous...savez qu... qu... que c'est autre charm... chose... que la foudre
( Christian Licht la regarde interloqué ) hein ? j'ai la m... maladie de ma
mère, hein ? ( elle s'énerve ) Oui ?

Un temps

LICHT
Pourquoi vous voulez savoir ?

CLAIRE
Mais... pour lutter.

LICHT
Il faudrait que je fasse faire un prélèvement sanguin... Vous y tenez vraiment
?

CLAIRE
Oui. Pour savoir... parce que c'est comme... ma mère...

LICHT
Pour vivre il ne faut pas tout savoir...

CLAIRE
Mais... qu'... euh... qu'est-ce que vous leur dites ... aux autres... d'habitude...

LICHT
Il n'y a pas d'habitude. C'est lié à la personne que j'ai
en face de moi. Si je soignais une jambe cassée, je ne serais pas obligé de
m'occuper de la personne... je pourrais la laisser de côté et réparer sa
jambe. Lui dire : je ne veux pas te connaître, c'est ta jambe cassée qui
m'intéresse. Je la répare, et salut. Et je réparerais n'importe quelle autre
jambe de la même façon. Ici on essaie de réparer des identités. Les
personnes sont liées étroitement à leur maladie... Il y a autant de maladies
que de patients... et dans certains cas savoir ne sert pas beaucoup... Claire,
vous l'aimez beaucoup ? alors ne pensez qu'à ça... à l'aimer.

CLAIRE
( elle parle avec une grande difficulté ) Mais... est-ce que c'est... po...
possible que je... j'aie la même maladie ?

LICHT
( il inspire profondément puis ) C'est possible...

CLAIRE
Merci.

Elle se lève, chancelante, va vers la porte. Elle se retourne et, après une hésitation

CLAIRE
C'est notre secou... secret alors... il ne f... faut pas dire à Philippe.

LICHT
( lentement ) C'est notre secret.

CLAIRE
Monsieur ?... je vais... tout... ou... blier, n'est-ce pas ?

Christian Licht la regarde, incapable de répondre.

77. PARC "LES ECUREUILS" EXT JOUR

Dehors Philippe ramasse des feuilles mortes. Claire sort du bâtiment principal en courant.
Elle le rejoint.

PHILIPPE
Tu étais où ?

CLAIRE
Je suis là.

Ils se regardent, se sourient. Claire observe intensément Philippe, elle lui touche délicatement
le visage, suivant le contour de l'ovale.

CLAIRE
( un sourire triste aux lèvres ) Tu es beau. Mon beau homme.

78. BORDEAUX CHAMBRE CLAIRE INT JOUR

NATHALIE
Son appartement à lui, au docteur...?

Nathalie, désemparée regarde Claire s'affairer. Claire ferme une grosse valise. Sur son lit des
piles de vêtements. Claire sort de la chambre.

CLAIRE
( off ) Il démé... nage... je sens que... c’est important pour... ma guilléra...
guérison... ( elle entre avec un grand sac poubelle dans lequel elle range
les vêtements) Philippe... me donne de l’air... J’ai besoin de... restaurer.
Genres: ["Drame","Romance"]

Summary La scène décrit diverses interactions entre Claire, Philippe, Nathalie, Bruno, Finkel, Malo, Corinne et Licht dans différents endroits tels qu'une chambre, un couloir, un parc et un bureau. Claire et Philippe partagent des moments intimes, tandis que Claire a également une conversation avec Licht à propos de sa maladie. Claire et Philippe partagent un moment tendre au lit, Nathalie aide Claire à faire ses bagages, Corinne interrompt un moment privé entre Claire et Philippe, et Claire a une discussion sérieuse avec Licht à propos de sa maladie. Cette scène se déroule dans divers endroits, y compris une chambre, un couloir, un parc et un bureau, à la fois de jour et de nuit. Le conflit principal de cette scène tourne autour de la maladie de Claire et de sa conversation avec Licht à ce sujet. Le conflit n'est pas entièrement résolu car Claire reste incertaine quant à sa condition. Le ton émotionnel de cette scène est intime, sérieux et réfléchi. Les dialogues clés incluent Claire exprimant ses craintes concernant sa maladie à Licht et cherchant des réponses, tandis que Licht essaie de la rassurer et lui conseille de se concentrer sur l'amour. Les éléments visuels significatifs incluent Claire et Philippe partageant un moment tendre au lit, Nathalie aidant Claire à faire ses bagages, et Claire ayant une conversation sérieuse avec Licht à propos de sa maladie. La scène se termine avec Claire exprimant son besoin d'espace et de rétablissement, indiquant un sentiment d'introspection et de soin de soi.
Strengths
  • Exploration émotionnelle des personnages
  • Révélation de la maladie de Claire
  • Relation naissante entre Claire et Philippe
Weaknesses
  • Manque de progression claire de l'intrigue principale
  • Manque de conflit externe majeur

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est chargée d'émotions intenses et révèle des éléments clés sur les personnages, ce qui la rend captivante.


Story Content

Concept: 8

La révélation de la maladie de Claire et la relation naissante entre Claire et Philippe sont des concepts forts et bien développés.

Plot: 7

Le développement de l'intrigue est intéressant, mais la révélation de la maladie de Claire prend le pas sur l'avancement de l'histoire principale.

Originality: 9

La scène présente des situations uniques telles que la révélation de la maladie et les dilemmes moraux des personnages. Les actions et dialogues des personnages semblent authentiques et réalistes, ajoutant à l'originalité de la scène.


Character Development

Characters: 9

Les personnages de Claire et Philippe sont profondément explorés, révélant des aspects émotionnels et relationnels complexes.

Character Changes: 8

Claire révèle sa maladie et Philippe exprime ses sentiments, montrant une évolution émotionnelle significative.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de lutter contre sa maladie et de trouver des réponses sur son état de santé. Cela reflète ses besoins de compréhension, de soutien et de guérison.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste dans cette scène est de gérer sa relation avec Philippe et de prendre des décisions concernant son traitement médical. Cela reflète les défis immédiats auxquels elle est confrontée en termes de santé et de relations personnelles.


Scene Elements

Conflict Level: 6

La tension émotionnelle entre les personnages crée un conflit interne, mais il n'y a pas de conflit externe majeur dans cette scène.

Opposition: 8

L'opposition dans la scène est forte, avec des conflits émotionnels et moraux qui mettent les personnages en désaccord et créent des tensions dramatiques.

High Stakes: 6

Les enjeux émotionnels sont élevés pour les personnages, mais il n'y a pas de danger physique ou de conflit majeur dans cette scène.

Story Forward: 7

La révélation de la maladie de Claire fait avancer l'intrigue, mais la relation entre Claire et Philippe prend le pas sur l'avancement de l'histoire principale.

Unpredictability: 8

Cette scène est imprévisible en raison des révélations inattendues sur la maladie de Claire et des choix moraux auxquels les personnages sont confrontés, laissant le spectateur incertain de l'issue.

Philosophical Conflict: 9

Le conflit philosophique dans cette scène réside dans la question de la connaissance de la maladie et de la manière de la traiter. Claire cherche à comprendre sa condition, tandis que Licht soulève des questions sur l'importance de tout savoir pour vivre pleinement.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée d'émotions intenses, notamment la révélation de la maladie de Claire et la relation naissante entre Claire et Philippe.

Dialogue: 8

Les dialogues sont intimes, révélateurs et chargés d'émotions, contribuant à la profondeur des personnages.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle révèle des informations cruciales sur les personnages, crée une tension émotionnelle et maintient l'intérêt du spectateur tout au long des interactions complexes.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, en alternant entre des moments intenses de dialogue et des pauses réfléchies, ce qui contribue à maintenir l'attention du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène respecte les conventions du genre, avec des indications claires sur les lieux, les actions des personnages et les dialogues.

Structure: 8

La structure de la scène suit un format narratif cohérent, en enchaînant les interactions entre les personnages de manière fluide et logique.


Critique
  • La scène entre Claire et Philippe manque de dynamisme et d'émotion. Les dialogues sont assez plats et manquent de profondeur pour exprimer les enjeux émotionnels des personnages.
  • Il y a un manque de tension dramatique dans la scène, ce qui rend l'interaction entre Claire et Philippe moins captivante pour le spectateur.
  • Les actions des personnages pourraient être plus significatives pour renforcer l'émotion et l'impact de la scène. Par exemple, des gestes plus expressifs ou des regards plus intenses pourraient ajouter de la profondeur à leur relation.
Suggestions
  • Ajouter des dialogues plus percutants et émotionnels entre Claire et Philippe pour intensifier leur relation et les enjeux de la scène.
  • Inclure des actions physiques ou des expressions faciales plus intenses pour renforcer l'émotion et la tension entre les personnages.
  • Explorer davantage les sentiments et les pensées des personnages pour rendre la scène plus immersive et captivante pour le spectateur.



Scene 24 -  Décisions et Disturbations
NATHALIE
( elle la reprend ) De respirer... ( Nathalie est stupéfaite ) On est en plein
délire! On ne part pas vivre comme ça du jour au lendemain avec un homme
qu’on connaît depuis... quoi ? hein ? Un mois ? Vous allez habiter tous les
deux... et voilà! Tout va bien... il n’y a aucun problème... vous vivrez
comment ? de quoi ? Il y a des responsabilités auxquelles vous devrez faire
face... et lui-même d’après ce que j’ai compris n’est pas complètement...
hein... non mais parce que faut le dire... excuse-moi, mais je trouve ce
professeur... heu... machin...

CLAIRE
Licht

NATHALIE
... un peu léger. Et sur le plan responsabilités... pardon... mais refiler son
appartement comme ça à deux de ses patients... de toute façon j’appelle le
docteur Marzinsky, et on verra bien ce qu’il dira.

CLAIRE
D’accord.

NATHALIE
Très bien, alors je l’appelle.

CLAIRE
Non... d’accord... il a dit d’accord... quand le docteur Licht l’a appelé.

Soudain le ciel tombe sur la tête de Nathalie. Elle est livide et vacille. Un long temps. Elle va
s’asseoir sur le lit.
NATHALIE
( abattue ) Alors... tout est parfait. Si tout le monde trouve ça bien. Tout est
parfait. Si tout le monde dit d'accord, je n'ai qu'à faire comme tout le monde.

79. BUREAU LICHT INT JOUR

LICHT
...Et le patron, Bernard, m’a dit qu’il était plus que content de t’avoir...
Voilà. Ça va aller ?

PHILIPPE
On verra... Tiens c'est...

Philippe tend une boîte en bois à Christian Licht.

PHILIPPE
C'est un vieux truc, que j'ai retrouvé.

C’est un Château Pétrus 1961. Licht regarde, abasourdi.

PHILIPPE
Je les ai toutes distribuées. C’était la reine de ma cave.


LICHT
Ta cave ?

PHILIPPE
... oui, sous mon lit.

LICHT
Merci, mais... j'ai... je n'ai rien moi à te donner

PHILIPPE
Ne t'inquiète pas, tout le monde le sait que tu es un enfoiré...

Les deux hommes, trop émus pour parler se serrent dans les bras.

80. APPARTEMENT LICHT INT JOUR

La porte palière s’ouvre d’un coup, laissant passer Licht et Philippe et Claire, portant chacun
des sacs et des cartons.
PHILIPPE
Où tu as mis tous tes trucs ?

LICHT
Ben... chez Marie. Mais on va prendre un appartement plus grand. Première
expérience de vie de couple! A 45 balais je ne sais pas si je vais supporter...

Derrière eux Nathalie, deux lampes dans les mains entre à reculons en donnant des ordres à
Stéphane et Bastien.

NATHALIE
Non mais faites attention, c’est un meuble signé... soyez gentils.

STEPHANE
( off ) Mais on est gentils. Enfin moi, je suis gentil. T’es gentil toi ?

BASTIEN
( off ) Ben oui je suis très gentil aussi.

CLAIRE
( regarde ravie l’appartement ) C’est... morvisable !

LICHT
( sans relever ) Je pense... que vous serez bien.

Claire et Philippe se regardent. Bastien et Stéphane entrent dans la pièce avec la commode.
Dehors un long coup de Klaxon retentit.

STEPHANE
( emportant la commode vers le salon ) Merde, fait chier. ( à Philippe)
Tu prends les clefs dans ma poche s’il te plaît?

Philippe regarde Licht. Prend les clefs dans la poche de blouson de Stéphane.

PHILIPPE
( en sortant ) Ça fait un bail que je n’ai pas conduit, moi.

81. MINIBUS INT JOUR

Philippe monte dans le minibus garé en double file. Il se met au volant, démarre le minibus
qui bloquait la rue.
Il entame sa manœuvre. Brusquement deux mains d’enfant viennent lui couvrir les yeux.

VOIX ENFANT
Coucou...
Un bruit de pneus qui crissent. Un choc. Philippe sursaute et crie. Il n’y a personne d’autre
que lui dans le minibus. Il reste assis, choqué tandis que les Klaxons redoublent. Il reprend sa
respiration , déplace le minibus et reste prostré. On frappe à la vitre. Philippe sursaute de nouveau.
Les têtes de Bastien et Stéphane apparaissent, collées au carreau.

82. APPARTEMENT LICHT INT JOUR

Philippe rentre portant quatre chaises, Bastien et Stéphane reviennent avec une table.

STEPHANE
Il reste presque plus rien. Deux voyages...

Philippe est très perturbé par ce qui vient de se passer. Licht s’approche de lui.

LICHT
Ça va ?

PHILIPPE
Comment ?... oui...
Genres: ["Drame","Romance"]

Summary Dans cette scène, Nathalie exprime son choc et son désapprobation face à la décision soudaine de Claire et Licht de vivre ensemble. Elle remet en question leurs responsabilités et le caractère de Licht. Pendant ce temps, Philippe offre à Licht un vin précieux en cadeau, et ils partagent un moment émouvant. La scène se poursuit avec leur emménagement dans un nouvel appartement avec l'aide de Nathalie, Stéphane et Bastien. Philippe vit une expérience perturbante en conduisant un minibus, et la scène se termine avec lui visiblement secoué.
Strengths
  • Intensité émotionnelle
  • Révélations captivantes
  • Confrontations poignantes
Weaknesses
  • Peut-être trop de dialogues à certains moments

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions, révélations et conflits, ce qui la rend captivante et intense pour le spectateur.


Story Content

Concept: 7

Le concept de révéler des secrets et de confronter les personnages est bien exécuté, ajoutant de la profondeur à l'intrigue.

Plot: 8

Le développement de l'intrigue à travers les révélations et les confrontations maintient l'intérêt du spectateur et fait avancer l'histoire de manière significative.

Originality: 9

La scène présente des situations de vie quotidienne avec une touche d'émotion et de tension, ce qui la rend authentique et originale. Les dialogues réalistes contribuent à la crédibilité des personnages.


Character Development

Characters: 8

Les personnages sont confrontés à des situations complexes qui révèlent leurs émotions et leurs relations, les rendant plus profonds et intéressants.

Character Changes: 7

Certains personnages subissent des changements émotionnels et relationnels significatifs au cours de la scène, ce qui les fait évoluer et se développer.

Internal Goal: 8

Le but interne de la protagoniste dans cette scène est de trouver sa place et de se conformer aux attentes des autres. Elle semble être submergée par les décisions prises par les autres et cherche à s'adapter pour éviter les conflits.

External Goal: 9

Le but externe de la protagoniste dans cette scène est de s'installer dans un nouvel appartement avec son partenaire. Elle doit faire face aux défis pratiques de la vie quotidienne et de la cohabitation.


Scene Elements

Conflict Level: 8

Les conflits émotionnels et les révélations provoquent une tension palpable entre les personnages, augmentant le niveau de conflit dans la scène.

Opposition: 8

L'opposition dans la scène est forte, avec des obstacles pratiques et émotionnels qui mettent les personnages à l'épreuve et maintiennent un niveau de tension élevé.

High Stakes: 7

Les enjeux émotionnels et relationnels sont élevés dans la scène, avec des révélations et des confrontations qui pourraient avoir un impact majeur sur les personnages.

Story Forward: 8

La scène fait progresser l'intrigue en révélant des informations clés et en développant les relations entre les personnages, ce qui est essentiel pour la suite de l'histoire.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible en raison des événements inattendus qui perturbent le déroulement de l'histoire, comme l'incident avec le minibus.

Philosophical Conflict: 7

Le conflit philosophique dans cette scène réside dans la question de l'adaptation aux attentes sociales versus l'expression de soi et de ses propres besoins. La protagoniste doit jongler entre se conformer aux normes et rester fidèle à elle-même.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée d'émotions intenses, de révélations poignantes et de confrontations émotionnelles, ce qui la rend très impactante pour le spectateur.

Dialogue: 7

Les dialogues sont chargés d'émotions et de révélations, contribuant à l'intensité des confrontations entre les personnages.

Engagement: 8

Cette scène est engageante en raison des interactions chargées d'émotions, des rebondissements inattendus et des enjeux personnels des personnages.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des moments de tension et de calme qui contribuent à maintenir l'intérêt du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 9

La mise en forme de la scène est conforme aux standards du genre, avec une présentation claire des actions et des dialogues des personnages.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre du drame, avec une progression narrative fluide et des transitions cohérentes entre les différents lieux.


Critique
  • Nathalie exprime ses inquiétudes et son désaccord face à la décision soudaine de Claire et Licht de vivre ensemble sans réfléchir aux responsabilités et aux conséquences. Elle remet en question la légèreté de Licht et sa capacité à assumer ses responsabilités. Cette scène met en lumière les tensions et les préoccupations des personnages, mais pourrait bénéficier d'une exploration plus approfondie des motivations et des émotions de chacun.
  • La scène montre Philippe offrant un cadeau précieux à Licht, un Château Pétrus 1961, ce qui soulève des questions sur la relation entre les deux personnages. Cependant, la réaction de Licht à ce geste et la dynamique entre les deux pourraient être davantage développées pour ajouter de la profondeur à leurs interactions.
  • Le moment où Philippe est perturbé après un incident dans le minibus est intense et intrigant, mais il pourrait être encore plus percutant en explorant davantage les émotions et les pensées de Philippe à ce moment-là. Cela permettrait de renforcer le suspense et l'impact émotionnel de la scène.
Suggestions
  • Approfondir les dialogues pour mieux exprimer les préoccupations et les motivations des personnages, en particulier lors des confrontations entre Nathalie, Claire et Licht.
  • Développer la relation entre Philippe et Licht suite au cadeau offert, en explorant davantage leurs sentiments et leur passé commun.
  • Explorer plus en détail les réactions et les pensées de Philippe après l'incident dans le minibus, pour renforcer l'intensité émotionnelle de la scène.



Scene 25 -  La recherche d'un appartement à Bordeaux
LICHT
Ah... tiens. Il y a Robert qui m’a donné ça pour toi.

Il lui tend un paquet. Philippe le prend, surpris.

PHILIPPE
Pour moi ?

Il entreprend d’ouvrir le paquet cadeau qui enveloppe un dictionnaire « Le petit Robert ».
Dessus il y a une carte : « Pour que tu te souviennes de moi. signé : le ptit Robert, le vrai. » Philippe
sourit.
Claire sort de la chambre, radieuse. Nathalie, hyperactive, s’affaire dans l’appartement.

83. APPART LICHT INT JOUR

Après avoir embrassé Claire et Philippe, tout le monde sort plus ou moins bruyamment. La
porte claque. Le couple se retrouve seul dans le salon soudain terriblement silencieux.

84. CHAMBRE PUIS SALON APPART INT NUIT

Claire et Philippe dorment étroitement enlacés dans leur nouvelle chambre. Philippe se
réveille en sursaut et sort du lit en hurlant.
PHILIPPE
Au secours... au secours... non...

Claire se réveille et reste figée dans le lit.

CLAIRE
( effrayée ) Philippe...

Il se précipite dans le salon toujours hurlant et pleurant à la fois. Il se tient la tête.
PHILIPPE
... Non non... Au secours... oh

Claire est près de lui. Elle le prend dans ses bras. Il résiste.

CLAIRE
Qu’est-ce qui... arrive... sssssshhhhh calme... Ça va.

Les cris de Philippe font place à des lamentations. Il se calme, et geint doucement.

PHILIPPE
J’ai peur.

Elle fait une nouvelle tentative pour le prendre dans ses bras, et, cette fois, il s'abandonne en
pleurant.

85. CUISINE INT JOUR

Claire et Philippe contemplent leur oeuvre : la cuisine recouverte d'annotations de toutes
sortes. Des posts-it des réveils, quelques minuteurs. Ils se regardent mi amusés mi inquiets.

PHILIPPE
Ça va... on va y arriver...

CLAIRE
Oui... on va... y arriver...

86. SALON INT NUIT

Les mains de Claire finissent de nouer un foulard sur les yeux de Philippe. Ce geste est
quasiment le même que celui de la séquence 44 quand Finkel attache son foulard dans la nuque de
Stella.
Philippe, les yeux bandés, est assis devant une table méticuleusement préparée pour un test
à l'aveugle : quatre bouteilles sont débouchées, alignées, autant de verres vides et un verre d'eau. Sous
son bandeau on sent la concentration de Philippe.
PHILIPPE
Je suis prêt.

Claire verse du vin de la première bouteille dans le premier verre et le tend à Philippe qui
déguste. Il fait longuement tourner le vin en bouche, le mâche et finit par l'avaler. Claire est pendue à
ses lèvres.

PHILIPPE
( précis ) ( nom d'un cru bordelais, son producteur son année )

Claire sourit et verse de l'eau dans un verre. Philippe se rince et grimace.

PHILIPPE
Je vais éviter de me rincer la bouche...

Claire verse le deuxième vin. Après lui avoir fait subir le même sort qu'au premier, Philippe
annonce le nom le domaine et la date sans hésiter.


PHILIPPE
D'après Christian mon futur boss a une cave de folie. Quand je pense que je
vais être obligé de tout goûter... quelle horreur...

Claire verse le troisième vin, heureuse. Philippe goûte. Puis tend à nouveau son verre pour
sentir plus longuement l'arôme de ce vin là. Il goûte à nouveau. Claire à l'air embêtée. Philippe hésite.
Il s'énerve.

PHILIPPE
Je le connais... je le connais...

Claire l'apaise en lui caressant le visage. Philippe semble souffrir de ne pas trouver. Claire est
désolée, impuissante. Elle s'approche alors du visage de Philippe, se penche jusqu'à sa bouche, et
l'embrasse doucement, lentement. Philippe, les yeux toujours bandés, se laisse faire. Le baiser
s'interrompt. Philippe semble goûter encore le baiser. Il fait claquer sa langue... Puis, souriant, articule

PHILIPPE
Nez délicat, belle entrée en bouche... Claire Poussin !

87. CUISINE APPART INT JOUR

Sur un plan de Bordeaux collé au mur, Philippe indique avec un stylo rouge l’appartement
dans lequel ils sont.
PHILIPPE
( off ) Alors... " tu es ici " et tu veux aller...

Claire écoute attentivement. Philippe entoure un quartier sur le plan.

PHILIPPE
( continuant )... là, à l’hôpital ......

Dans la cuisine un tableau blanc avec des annotations, et des post-it sur le frigo. Le
téléphone sonne. Claire amorce une sortie.

PHILIPPE
Attends, moineau, on va voir si le machin se déclenche.

Ils restent immobile, à l’écoute. Au bout de la quatrième sonnerie, le répondeur se
déclenche. On entend l’annonce d’accueil.

Voix Philippe : bonjour, vous êtes bien chez...
voix Claire : Claire...
voix Philippe : et Philippe. Nous sommes absents, mais laissez nous
voix Claire ( hésitante ) : un... message...
voix Philippe et voix Claire : merci , au revoir !
Bip.
Voix Nathalie : Bon... vous n’êtes pas là... j’espère que tout va bien...
rappelez moi ( un temps ) ah! C’était Nathalie.. Bip

CLAIRE
Je la rappellerai... après. ( elle note sur son carnet )
Genres: ["Drame","Romance"]

Summary Après une nuit de terreur, Claire met un bandeau sur les yeux de Philippe et le teste sur la dégustation de vin à l'aveugle, puis ils cherchent un appartement à Bordeaux. Philippe fait un cauchemar. Licht offre à Philippe un dictionnaire en cadeau. Philippe a du mal à se souvenir d'un vin lors d'un test de dégustation à l'aveugle, mais après un baiser de Claire, il l'identifie comme étant le sien. Claire réconforte Philippe après son cauchemar, Philippe et Claire travaillent ensemble pour trouver un appartement à Bordeaux, et Licht offre un cadeau d'adieu à Philippe. Cette scène se déroule entre l'appartement de Philippe et Claire à Paris, leur nouvelle chambre à Bordeaux, la cuisine de leur nouvel appartement à Bordeaux et leur salon à Bordeaux. Philippe lutte avec un cauchemar que Claire l'aide à surmonter, et Philippe a du mal à identifier un vin lors d'un test de dégustation à l'aveugle. Le ton de cette scène est généralement léger et affectueux, avec des moments de tension et de peur. Philippe exprime sa peur dans son cauchemar, et Claire le réconforte. Philippe exprime sa frustration de ne pas pouvoir identifier un vin lors du test de dégustation à l'aveugle, mais Claire l'aide avec un baiser. Licht dit au revoir à Philippe et lui offre un dictionnaire en cadeau. Philippe et Claire sont montrés en train de chercher un appartement à Bordeaux. Philippe et Claire s'enlacent dans leur nouvelle chambre à Bordeaux. Philippe a du mal à identifier un vin lors d'un test de dégustation à l'aveugle. La scène se termine avec Philippe et Claire à la recherche d'un appartement à Bordeaux.
Strengths
  • Interactions émotionnelles riches
  • Exploration des thèmes de la mémoire et de l'amour
  • Développement des personnages
Weaknesses
  • Peut-être trop de détails sur les dégustations de vin

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est bien construite, mêlant habilement des éléments émotionnels et inquiétants. Les interactions entre les personnages sont riches en subtilités et en émotions, offrant une profondeur à l'intrigue.


Story Content

Concept: 8

Le concept de la dégustation de vin à l'aveugle comme moyen de révéler des sentiments et des souvenirs est original et bien exécuté. Les cauchemars de Philippe ajoutent une dimension sombre et mystérieuse à la scène.

Plot: 7

Le développement de l'intrigue se concentre sur les relations entre les personnages principaux, en particulier Claire et Philippe. Les cauchemars de Philippe et les dégustations de vin contribuent à approfondir les personnages et à créer une tension émotionnelle.

Originality: 9

La scène présente des situations et des dialogues authentiques qui capturent les nuances des relations humaines. Les actions des personnages et les émotions exprimées sont crédibles et originales.


Character Development

Characters: 9

Les personnages de Claire et Philippe sont complexes et bien développés. Leurs interactions révèlent des couches émotionnelles profondes, renforçant l'engagement du spectateur dans leur histoire.

Character Changes: 7

Philippe montre une vulnérabilité et une ouverture émotionnelle qu'il n'avait pas exprimées auparavant, révélant une évolution de son personnage. Claire démontre sa capacité à apaiser et à soutenir Philippe dans ses moments de détresse.

Internal Goal: 8

L'objectif interne du protagoniste dans cette scène est de surmonter sa peur et son anxiété. Cela reflète son besoin de sécurité et de réconfort, ainsi que ses désirs de se sentir soutenu et compris.

External Goal: 7

L'objectif externe du protagoniste est de réussir un test à l'aveugle sur les vins, ce qui reflète un défi concret et immédiat qu'il doit relever.


Scene Elements

Conflict Level: 6

Le conflit interne de Philippe lié à ses cauchemars et à sa mémoire perdue crée une tension sous-jacente. Les dégustations de vin offrent un contraste apaisant mais soulignent également les luttes émotionnelles du personnage.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est suffisamment forte pour créer des obstacles significatifs pour les personnages, tout en maintenant un niveau de suspense pour le spectateur.

High Stakes: 6

Les enjeux émotionnels sont élevés pour les personnages, en particulier pour Philippe qui doit affronter ses cauchemars et sa mémoire perdue. La relation naissante entre Claire et Philippe est également mise à l'épreuve.

Story Forward: 7

La scène fait progresser l'intrigue en approfondissant la relation entre Claire et Philippe, en révélant des éléments clés de leur passé et en introduisant des éléments de tension liés aux cauchemars de Philippe.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible car elle présente des rebondissements émotionnels inattendus, mettant en lumière les complexités des personnages et de leurs relations.

Philosophical Conflict: 6

Il y a un conflit philosophique entre la peur et le courage, la confiance en soi et le doute. Ce conflit met en lumière les croyances et les valeurs du protagoniste, ainsi que sa lutte intérieure.


Audience Engagement

Emotional Impact: 8

La scène suscite des émotions fortes chez le spectateur, oscillant entre l'amour et la peur. Les moments intimes entre Claire et Philippe contrastent avec les cauchemars de ce dernier, créant une atmosphère émotionnelle intense.

Dialogue: 8

Les dialogues sont authentiques et révèlent les émotions et les pensées des personnages de manière subtile. Les échanges entre Claire et Philippe sont poignants et réalistes.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle explore les émotions et les relations des personnages de manière captivante, créant une tension émotionnelle qui maintient l'intérêt du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec des moments de tension et de calme qui contribuent à sa dynamique et à son efficacité narrative.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux attentes du genre, avec des descriptions claires et des indications de mise en scène précises.

Structure: 8

La structure de la scène suit un schéma narratif cohérent, avec une progression logique des événements et des transitions fluides entre les actions des personnages.


Critique
  • La scène commence de manière intéressante avec le cadeau de Robert à Philippe, mais il manque un peu de contexte pour comprendre pleinement l'importance de ce cadeau.
  • La transition entre les différentes parties de la scène est un peu abrupte, ce qui peut rendre la lecture moins fluide pour le spectateur.
  • La réaction de Philippe au cauchemar manque de profondeur émotionnelle et de développement, ce qui pourrait rendre le moment plus impactant.
  • La séquence du test à l'aveugle du vin est bien construite, mais la résolution où Philippe identifie le vin après le baiser de Claire peut sembler un peu cliché ou trop facile.
  • La conversation sur la localisation de l'appartement sur la carte de Bordeaux pourrait être plus dynamique pour maintenir l'intérêt du spectateur.
Suggestions
  • Ajouter des éléments de contexte pour mieux comprendre l'importance du cadeau de Robert à Philippe.
  • Travailler sur les transitions entre les différentes parties de la scène pour les rendre plus fluides.
  • Approfondir la réaction de Philippe au cauchemar pour ajouter de l'émotion et de la tension à la scène.
  • Revisiter la résolution du test à l'aveugle du vin pour la rendre plus authentique et moins prévisible.
  • Rendre la conversation sur la localisation de l'appartement plus dynamique pour maintenir l'intérêt du spectateur.



Scene 26 -  Les souvenirs sucrés
PHILIPPE
Donc, pour aller à l’hôpital, tu prends le 23. C’est facile, l’arrêt est juste à
côté de la boulangerie. ( il montre sur la carte, Claire note ) Là tu
descends à " Belcier " c’est le 7ème arrêt. Quand tu sors du bus...
Claire ? ( Claire, rêveuse, regarde par la fenêtre ) Claire... ouh ouh, petit
moineau... ( Claire le regarde, perdue. Philippe lui sourit ) tu sais, tu
t’embêteras moins avec un taxi... ( il l’embrasse ) et moi je viens te chercher
comm...

CLAIRE
( se recule, contrariée ) Non... parf... pourquoi ? Je peux p... prendre le
euh... bus.

88. HOPITAL INT JOUR
Claire assise, attend devant le comptoir de la réception de l'hôpital avec trois personnes. Elle
regarde par la fenêtre. Un homme travaille derrière un ordinateur ouvert. Il se relève et vient se planter
devant Claire.

L'INFORMATICIEN
( hurlant ) GROSSE POMME ! ( suit un grand silence. Il insiste)
GROSSE POMME !

Tout le monde reste interdit.

CLAIRE
Je... ne... comprends... pas

L'INFORMATICIEN
( il parle vite et fort ) Mais si ! Monsieur GROSSE POMME ! monsieur
Grüssbaum... ( il se désigne ) Grüssbaum : tu m'appelais grosse pomme ! Je
t'ai fait sauter sur mes genoux... t'es la petite Poussin... Je suis passé au
magasin y'a quoi 5 ans... Juste après que ta maman... hein? La pauvre... mais
t'étais pas là. Moi, depuis je suis monté à Paris... Et puis... et puis je suis
revenu...... voilà voilà... et toi alors comment ça va, t'attends quelqu'un ?

CLAIRE
( lente ) Non... j... je... attends mon tour... je suis en rééducation... de la
mémoire...pour l... j'ai des problèmes de "sérum..." de cer... cerveau.

Une voix appelle depuis le couloir : " monsieur Gaillac, mademoiselle Poussin, et
madame Deylau " Claire, la femme et l'homme se lèvent.

L'INFORMATICIEN
( mal à l'aise ) Ah dis donc dis donc... Ah oui ? Ah la la... bon, ben... ça
m'a fait plaisir... embrasse ta sœur... je retourne à mon ( il désigne
l'ordinateur ) et puis... ben, hein...( il fait un petit signe d'encouragement
et s'en va)

Claire et les deux autres patients se dirigent vers le couloir. Claire s'arrête devant la
réceptionniste, regarde par la grande fenêtre et sourit.

CLAIRE
Vous avez de la... v... chance de " travager " à côté d'une... euh... forêt
aussi... magnifique... quelle belle vue.

Elle repart vers le couloir. La réceptionniste se tourne vers sa fenêtre. On aperçoit le
voisinage peu engageant de dépôts ferroviaires.
89. INT CAVE BISTROT

Philippe en caviste, contrôle le livre de cave. Il émet de temps en temps un sifflement
d’admiration, devant quelques grands millésimes. Il s'éloigne. Sur un mur, la photo de sa femme et de
son fils, vue dans sa chambre aux Écureuils.

90. CUISINE APPART INT SOIR

Sur les murs des post-it où on peut lire : fermer le gaz - et le répondeur ? - portable
Philippe (+ le numéro) Sur le tableau blanc : Sopalin, confiture, je t’aime petit moineau, café etc.
Plusieurs réveils et minuteurs sur une étagère et le plan de travail.
On entend Claire lire à haute voix la recette du quatre-quarts. Devant elle, de la farine, des
œufs, du beurre, du sucre, de l’eau de fleur d’oranger, un bol et une cuiller en bois. Elle contrôle ses
ingrédients, puis relit une partie de la recette, puis re-contrôle ses ingrédients, etc. Les gestes sont
répétés d'une manière systématique et méticuleuse. On devine son anxiété qui monte. Un réveil sonne.
Claire ouvre son carnet où est inscrit : 7 heures, allumer le four. Elle allume le four, et raye
l’annotation. Elle recommence à énumérer sa recette. Elle semble perdue, épuisée. Le téléphone
sonne. Claire regarde les réveils, puis ouvre son carnet avant de réaliser qu’il s’agit du téléphone sans
fil posé près d’elle. Elle répond.

CLAIRE
Oui... Là maintenant ? ( elle s’avance et regarde par la fenêtre ) Ça y est,
je te vi... vois. Ça a... bien "franchonné ". A 7 heures... euh... pile. Tu es...
beau... ( elle rit ) avec ta... ton... ton... tablier.

Dans la rue, Philippe, son portable à la main, fait quelques pas de danse, puis reprend son
téléphone et dit quelque chose.

CLAIRE
Moi... aussi...

91. SALON APPART INT NUIT

Fin d’un repas d’amoureux. Nappe et petites bougies. Claire et Philippe mangent le gâteau.
Claire semble inquiète.

CLAIRE
Tu ne trouves pas... que... il... est... vélâtre ?

PHILIPPE
( sans relever ) Non... pas tellement... tu trouves toi ?

CLAIRE
Ça n'a pas le goût du quatre-quarts... il manque...
Elle se lève et va dans la cuisine. Puis revient, un bol à la main, les larmes aux yeux.

CLAIRE
Le sucre... J’ai oublié ... le sucre.

PHILIPPE
Ce n’est pas grave... Claire

Au moment où Claire, bouleversée, se détourne pour repartir, Philippe lui saisit le bas de la
robe.

PHILIPPE
Hop là, je te tiens.
Genres: ["Drame","Romance"]

Summary Claire prend le bus pour se rendre à l'hôpital pour une séance de rééducation de la mémoire. À l'hôpital, elle rencontre une vieille connaissance, le technicien en informatique, qui l'appelle "Grosse Pomme" et se remémore son enfance. Claire est confuse et submergée par cette rencontre. Plus tard, elle prépare un gâteau quatre-quarts à la maison, mais oublie d'ajouter du sucre. Lorsque Philippe arrive, elle est bouleversée et en larmes. Philippe la réconforte et ils mangent le gâteau ensemble.
Strengths
  • Profondeur émotionnelle des personnages
  • Dialogues réalistes et émouvants
  • Exploration poignante du thème de la mémoire
Weaknesses
  • Peut-être un manque de clarté dans certaines transitions

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions et en tension, offrant une profondeur aux personnages et faisant avancer l'intrigue de manière significative.


Story Content

Concept: 8

Le concept de mémoire, de perte et de reconstruction est bien développé, offrant une perspective intéressante sur la lutte intérieure des personnages.

Plot: 7

Le développement de l'intrigue est solide, avec des éléments de tension et de romance qui captivent l'attention du spectateur.

Originality: 8

La scène présente des situations uniques telles que l'interaction de Claire avec l'informaticien et sa lutte contre l'anxiété. Les dialogues et les actions des personnages semblent authentiques et réalistes, ajoutant de la profondeur à la narration.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont complexes et évoluent de manière réaliste, ajoutant de la profondeur à l'histoire et créant des interactions authentiques.

Character Changes: 8

Les personnages, en particulier Claire, montrent des signes de changement et de croissance émotionnelle au cours de la scène.

Internal Goal: 8

Le but interne de la protagoniste dans cette scène est de gérer son anxiété et ses problèmes de mémoire tout en essayant de maintenir une apparence de normalité. Cela reflète ses besoins de contrôle et de stabilité émotionnelle malgré les difficultés qu'elle rencontre.

External Goal: 7

Le but externe de la protagoniste dans cette scène est de se rendre à l'hôpital pour une rééducation de la mémoire. Cela reflète les défis physiques et émotionnels auxquels elle est confrontée.


Scene Elements

Conflict Level: 7

Le niveau de conflit est modéré, principalement axé sur les luttes internes des personnages et leurs relations naissantes.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est présente à travers les défis émotionnels et les interactions sociales des personnages, créant une tension subtile et un intérêt pour la résolution des conflits internes et externes.

High Stakes: 7

Les enjeux émotionnels sont élevés pour les personnages, notamment pour Claire qui lutte avec sa mémoire et sa nouvelle réalité.

Story Forward: 8

La scène fait progresser l'histoire en introduisant de nouveaux éléments et en approfondissant les relations entre les personnages.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible en raison des interactions inattendues entre les personnages, comme l'informaticien se souvenant de Claire. Cela crée une tension et un intérêt pour la suite de l'histoire.

Philosophical Conflict: 9

Le conflit philosophique présent dans cette scène est celui de la mémoire et de l'identité, illustré par l'interaction de Claire avec l'informaticien qui se souvient d'elle alors qu'elle ne se souvient pas de lui. Ce conflit met en lumière la fragilité de la mémoire et son impact sur la construction de l'identité.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée d'émotions intenses, créant une connexion profonde avec les personnages et leurs parcours.

Dialogue: 8

Les dialogues sont réalistes, émotionnels et révèlent les pensées et les sentiments des personnages de manière convaincante.

Engagement: 9

Cette scène est engageante en raison de ses interactions sociales authentiques, de ses moments de malaise et de son exploration des défis émotionnels des personnages. Les dialogues réalistes et les actions détaillées maintiennent l'intérêt du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, alternant entre des moments de tension émotionnelle et des moments de calme. Cela contribue à maintenir l'intérêt du spectateur et à développer les personnages de manière significative.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est cohérente avec les standards du genre du drame, avec des descriptions détaillées des actions des personnages et des indications claires pour les dialogues. Cela facilite la lecture et la compréhension de la scène.

Structure: 9

La structure de la scène suit les attentes du genre du drame, en alternant entre les interactions sociales, les moments d'introspection et les défis rencontrés par les personnages. Les transitions sont fluides et contribuent à maintenir l'engagement du spectateur.


Critique
  • La scène commence avec une interaction confuse entre Claire et un ancien collègue, l'informaticien, qui l'appelle par un surnom inconnu. Cela crée de la confusion pour le lecteur et manque de clarté dans la communication.
  • La réaction de Claire à l'interaction avec l'informaticien est un peu trop passive et peu réaliste. Elle semble accepter la situation étrange sans poser de questions ou exprimer de l'inquiétude.
  • Le dialogue entre Claire et l'informaticien manque de naturel et de fluidité. Les réponses de Claire sont courtes et peu détaillées, ce qui rend la conversation peu engageante pour le lecteur.
  • La transition vers la réception de l'hôpital manque de fluidité. Il y a un manque de continuité dans l'action, ce qui peut perturber le rythme de la scène.
  • La réaction de Claire à la vue de la forêt par la fenêtre est un peu artificielle et forcée. Il serait bénéfique d'approfondir ses pensées et émotions pour rendre la scène plus authentique.
Suggestions
  • Clarifiez l'interaction entre Claire et l'informaticien en introduisant des explications sur le surnom et le passé commun, pour rendre la scène plus compréhensible.
  • Développez la réaction de Claire à l'appel du surnom et créez un dialogue plus dynamique et réaliste entre les personnages.
  • Enrichissez le dialogue entre Claire et l'informaticien en ajoutant des détails et des nuances pour rendre la conversation plus captivante.
  • Assurez-vous d'avoir une transition fluide entre les différentes parties de la scène pour maintenir le rythme et l'intérêt du lecteur.
  • Approfondissez les pensées et émotions de Claire lorsqu'elle observe la forêt par la fenêtre, pour rendre sa réaction plus authentique et immersive.



Scene 27 -  La crémaillère
Philippe attrape Claire par la taille et l’assied sur ses genoux. Ils se regardent.

PHILIPPE
Il est beau ce gâteau... il est bon, il est spécial. On dira que c'est un... trois-
quarts ( Claire caresse méthodiquement le visage de Philippe qui sourit )
c'est bien moi ?

CLAIRE
Oui. Mon beau homme...

Le téléphone sonne. Claire va répondre dans l’entrée. Philippe reste avec son trois-quarts.

CLAIRE
Oui... Ça va... ne t’... t’inquiète pas... demain ? Ah oui ! Quelle heure ?

Le téléphone sans fil à l’oreille, Claire court chercher son carnet dans la cuisine et retourne
dans l’entrée.

CLAIRE
Midi, d’accord. Je " t'apprends " à la maison... je... " t'apprends " oui,
heu ... je... t’a...ttends... Je t’embrasse. Oui...

Elle raccroche, regarde dans son carnet en revenant vers Philippe.

CLAIRE
Ah, c’est déjà écrit. " Vendredi : cré...maillère " ( elle répète peu
convaincue ) Crémaillère... cré- ma-illère...

PHILIPPE
Qu’est-ce que tu dis, moineau ?

CLAIRE
Hein ?...

92. CHAMBRE APPART INT NUIT

Philippe dort et gémit dans son sommeil. Claire le regarde et lui murmure gentiment :
sssshhhhh. Puis elle se lève et sort de la chambre.

93. SALON INT NUIT

Claire va chercher le dictionnaire. Elle se met sur la table du salon et lit à voix basse la
définition de

CLAIRE
Crémaillère : tige de fer munie de crans qui permettent de la suspendre à
différentes hauteur
dans une cheminée.( elle semble inquiète ) Fig et fam... ( elle relève la tête
songeuse et répète ) " figue et femme" ? ( elle se replonge dans le
dictionnaire ) " pendre la crémaillère " : célébrer par un repas son
installation dans un nouveau logement.

Claire soulagée, sourit en répétant : "crémaillère ".

94. SUPERMARCHE INT JOUR

Beaucoup de bruits, de lumières, de musique, d’annonces, de cris. Claire et Nathalie
poussent chacune un caddie déjà à moitié plein.

NATHALIE
( elle remplit son caddie au fur et à mesure ) ... et puis c’est vrai aussi que
ça serait la première fois en dix ans qu’on partirait tous les deux en
vacances... tu te rends compte... c’est fou! Bon. La fête est un peu gâchée :
sa femme l'accompagne à la gare, on se retrouvera dans le wagon... enfin
faut pas trop demander. Hier j’ai dit à Jean-Jacques : " est-ce que tu as une
idée du temps qu’on passe réellement ensemble ? ". Eh ben j’ai fait le calcul,
hein, grosso modo, tout cumulé, les moitiés de nuit, les demi-journées, les
heures de repas, eh bien tout cumulé, on a passé 17 jours, jour/nuit, hein, 17
jours par an ensemble. Tu t’imagines ? En 3 semaines de vacances je vais le
voir plus que pendant une année entière. Maintenant, il peut choisir ses dates,
comme il a changé de statut...

CLAIRE
( répète pour elle-même ) Il a changé de... " statue "?

NATHALIE
Tiens... l’eau minérale c’est juste au bout là derrière... vas-y, on se retrouve
aux petits gâteaux apéritifs... après l’allée des céréales... ( elle commence à
partir )

CLAIRE
( réticente ) Non, non... je... j’en ai de l’eau...

NATHALIE
Profite que tu es là... t’en prends six... de toute façon on se fait livrer.

Elle tourne les talons, plantant Claire, paniquée. Claire pousse son caddie comme une
Terrienne sur la planète Mars. Tout lui paraît étrange, des panneaux de promotions, aux commentaires
des clients en passant par des adresses e-mail que se communiquent deux surfeurs du web.

SURFEUR 1
www point tarzan at point freebuzz point fr ?

SURFEUR 2
Oui... ou slash slashwww point megamomo point
fr...

SURFEUR 1
Ah oui ?

Claire pousse son caddie et dépasse le rayon des eaux minérales.
Elle cherche en vain et demande à une vendeuse qui la croise

CLAIRE
Le... rallie... le rayon des... de l’eau ...euh...

VENDEUSE
( qui ne s’est pas du tout arrêtée ) C’est juste derrière vous après les
boissons gazeuses.
Claire continue à pousser son caddie, et se perd à nouveau dans les rayons. Elle marche
derrière deux jeunes femmes qui discutent des sucreries de leur enfance. Claire tourne et retourne
dans les allées immenses. Elle commence visiblement à s'inquiéter. Elle regarde autour d'elle. Elle
double les jeunes femmes qui discutent devant elle. On sent qu'elle s'angoisse de plus en plus.
La musique "d'easy listening" continue ainsi que les annonces de promotions diverses. Claire
cherche Nathalie, et commence à l’appeler doucement... Elle respire vite. Elle panique. Elle lâche son
caddie et essaie divers rayons, sans succès. Sur son visage anxieux on entend des pleurs d’enfants :
" maman... maman... " et Claire se retrouve seule face à une petite fille dans une allée déserte. L'enfant
pleure et appelle sa mère. Claire la regarde et la petite fille fait de même. Elles restent ainsi toutes les
deux un long moment.


95. SUPERMARCHE INT JOUR

Claire et l’enfant marchent dans une allée en se tenant la main. Soudain la petite reconnaît la
grosse boule orange du point rencontre. Elle entraîne Claire

PETITE FILLE
C’est là... viens.

Elles arrivent près de la mère qui prend la petite dans ses bras

MERE
Faut plus me faire des frayeurs pareils, hein ? ( à Claire ) merci beaucoup...
je la perds tout le temps...

Nathalie arrive, essoufflée.

NATHALIE
T’étais où ? Je te cherche partout... j'étais morte d'inquiétude. Faut pas me
faire des trouilles pareilles. t'es folle...

MERE
( qui s'éloigne )... merci encore pour la petite !

Et elle s’en va, tandis que Nathalie incrédule regarde Claire.

96. ESCALIERS INT NUIT

Dans la cage d’escalier, on entend des voix , des rires, des pas qui montent. Et des
conversations croisées, dont

ZIZOU
( off )et l'autre lui dit " Marie " et il fait "ah ouais c’est ça merci" et il crie "
Eh, Marie, c’est quoi le nom de mes pilules ?"

Eclat de rire général

ROBERT
( off ) J’ai cherché partout je te dis...
FINKEL
( off ) C’est l’enterrement de qui ?...

TOTO
( apparaissant hilare dans l’escalier) To to to to to !

On voit les convives arriver au palier portant des bouteilles, des gâteaux, des cadeaux. Papa
Bong porte un grand plateau. Les premiers sonnent à la porte qui s’ouvre laissant passer : Bruno, qui
porte une plante en pot, et Bastien, portant un paquet lourd et encombrant, Bernadette, Toto,
Nguyen, Michèle, Finkel avec un petit bouquet, Malovitch avec son plateau d’échec sous le bras,
Stéphane et Isabelle. On entend des embrassades, et la porte palière se ferme.

97. APPART INT NUIT

Tout le monde danse ou presque. L’appartement a été décoré, sur la table/buffet, les verres
commencent à s’amonceler. Nathalie, hyper-active fait des aller-retour de la cuisine au salon avec un
plateau. Philippe et Claire s'affairent également. Claire regarde tout ça avec concentration et
application. On sent qu'elle fait un effort terrible pour paraître "normale" et enjouée. Bong et Isabelle
dansent un rock. On sonne. Tout le monde fait " aaaaahhhhh ", Claire suit le mouvement.
Philippe va ouvrir et laisse entrer Licht Marie et Isabelle 2 avec son mari. Ils portent divers
paquets. Echanges de baisers et de poignées de mains.

MARIE
On est désolés...

LE MARI
( à Philippe ) Bonjour... ( se présentant ) Hervé. C’est ma faute... ils ont
fait un détour pour venir me chercher...

Claire s'approche, mal à l'aise, le mari se retourne vers elle en souriant

HERVE
Vous devez être Claire. Isabelle m'a ...

Mais Claire n'entend pas tous les mots que l'homme prononce, comme si le son était effacé
par endroit. Elle le regarde paniquée. Lui aussi la regarde, attendant visiblement une réponse qui ne
vient pas. Elle est sauvée par un cri de joie

STEPHANE
On peut ouvrir le cadeau maintenant... Le cadeau ! Le cadeau !
Tout le monde scande : " le cadeau " en chœur.

PHILIPPE
Claire ! Claire...
Claire se retourne, reprend pied dans la réalité, sourit et va s’occuper des manteaux des
nouveaux arrivés. Licht la regarde.
Claire se dirige vers la chambre, les manteaux dans les bras, semble hésiter devant les portes
du couloir, puis se décide. Elle ouvre la porte de la salle de bains. Claire reste figée, les larmes aux
yeux. Elle accuse le coup, se tourne vers une autre porte. Elle en tourne lentement la poignée.
Lentement. Elle ouvre, angoissée.

98. CHAMBRE INT NUIT

Dans une semi obscurité, apparaît le visage de Claire par la porte qui s’ouvre. Elle calme sa
respiration : elle a trouvé la chambre. Elle regarde sur le lit une image insolite : sur la pile de manteaux
dorment tête contre tête Finkel et Malovitch, leurs pièces en vrac sur l’échiquier.

99. CUISINE INT NUIT

Licht et Philippe se regardent de travers, avec de curieux mouvements de bouche, tantôt
dubitatifs, tantôt interrogatifs, tantôt déterminés comme des cow-boys prêts à dégainer.
Ils déglutissent ensemble. Philippe interroge Licht du menton. Pour toute réponse, Licht fait
une moue déçue.

PHILIPPE
Trop vieux...

LICHT
Trop vieux... ( il goûte à nouveau ) merde...
Genres: ["Drame","Romance"]

Summary Philippe accueille Claire et ils s'embrassent. Elle retourne dans le salon. Il reste avec son gâteau. Le téléphone sonne et Claire décroche. Elle apprend qu'elle doit assister à une fête. Le couple s'endort et pendant la nuit, Claire sort du lit, anxieuse. Elle recherche la définition de "crémaillère" dans le dictionnaire. Le lendemain, Claire et Nathalie vont à l'épicerie. Claire se perd et devient submergée par les images et les sons. Elle rencontre une enfant perdue et l'aide à retrouver sa mère. Nathalie la retrouve et elles retournent à la fête. Les invités arrivent à l'appartement de Philippe et Claire et font la fête. Licht Marie, Isabelle 2 et son mari arrivent en retard. Claire lutte contre l'anxiété et hallucine brièvement. Philippe et Licht discutent du gâteau.
Strengths
  • Richesse émotionnelle
  • Interactions authentiques entre les personnages
  • Développement des relations interpersonnelles
Weaknesses
  • Faible niveau de conflit
  • Faible avancement de l'intrigue principale

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions et en interactions entre les personnages, ce qui la rend captivante et engageante pour le spectateur.


Story Content

Concept: 7

L'idée de la fête d'installation et des interactions qui s'y déroulent est bien développée et apporte une dynamique intéressante à la scène.

Plot: 7

Bien que la scène ne fasse pas avancer l'intrigue principale de manière significative, elle offre un aperçu des relations entre les personnages et de leurs émotions.

Originality: 7

La scène présente des situations de la vie quotidienne traitées de manière authentique et émotionnelle. Les dialogues et les actions des personnages semblent réalistes et crédibles.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont bien développés et leurs interactions révèlent des aspects intéressants de leur personnalité, en particulier Claire et Philippe.

Character Changes: 6

Claire montre des signes d'adaptation à son nouvel environnement, tandis que Philippe révèle ses sentiments pour elle, marquant un changement émotionnel pour les deux personnages.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de paraître normale et enjouée malgré son malaise et son anxiété. Elle cherche à cacher ses émotions et à s'intégrer dans la situation sociale.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste est de réussir la fête et de gérer les interactions avec les invités. Elle doit également s'occuper des préparatifs et des tâches domestiques.


Scene Elements

Conflict Level: 4

Le niveau de conflit est relativement faible dans cette scène, se concentrant davantage sur les interactions sociales et émotionnelles.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est présente sous forme de défis sociaux et émotionnels pour le protagoniste, ajoutant de la complexité à la situation.

High Stakes: 3

Les enjeux sont relativement faibles dans cette scène, se concentrant davantage sur les interactions sociales et émotionnelles des personnages.

Story Forward: 5

La scène ne fait pas avancer de manière significative l'intrigue principale, mais elle approfondit les relations entre les personnages.

Unpredictability: 6

La scène est prévisible dans une certaine mesure, mais des éléments inattendus comme les réactions émotionnelles des personnages ajoutent de la tension et de l'intérêt.

Philosophical Conflict: 5

Il n'y a pas de conflit philosophique évident dans cette scène, mais on peut voir des thèmes de l'anxiété sociale et de la difficulté à cacher ses émotions.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée en émotions, notamment l'inquiétude de Claire et les interactions chaleureuses entre les personnages.

Dialogue: 8

Les dialogues sont naturels et révèlent les émotions et les relations entre les personnages de manière authentique.

Engagement: 8

Cette scène est engageante car elle met en lumière les émotions et les luttes internes des personnages, tout en présentant des interactions sociales dynamiques.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, avec une progression fluide des actions et des dialogues qui maintient l'intérêt du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux standards du genre, avec une présentation claire des actions, des dialogues et des descriptions.

Structure: 9

La structure de la scène suit les attentes du genre en présentant des interactions sociales, des dialogues significatifs, et une progression narrative cohérente.


Critique
  • La scène présente une transition abrupte entre les moments intimes entre Claire et Philippe et la scène au supermarché, ce qui peut perturber le flux narratif.
  • La confusion et l'anxiété de Claire au supermarché sont bien décrites, mais la scène aurait pu être plus concise pour éviter de perdre l'attention du lecteur.
  • La scène dans le supermarché comporte de nombreux détails et interactions qui pourraient être simplifiés pour maintenir la clarté et l'impact émotionnel.
  • La transition vers la fête à l'appartement est un peu brusque et pourrait être mieux intégrée pour assurer une continuité fluide.
  • Certains dialogues et interactions à la fête pourraient être plus succincts pour éviter de surcharger la scène et maintenir l'attention du lecteur.
Suggestions
  • Pensez à fluidifier la transition entre les différentes parties de la scène pour assurer une progression narrative cohérente.
  • Simplifiez les détails et interactions au supermarché pour maintenir l'attention du lecteur sur l'essentiel de la scène.
  • Intégrez de manière plus naturelle la transition vers la fête à l'appartement pour assurer une continuité narrative harmonieuse.
  • Allégez certains dialogues et interactions à la fête pour éviter une surcharge d'informations et maintenir l'engagement du lecteur.



Scene 28 -  Révélation et Confession
Licht se saisit de la bouteille poussiéreuse de Chateau Nairac.

LICHT
Il va m’entendre ce connard... soi- disant un truc rare !

PHILIPPE
C’est comme ça, ça arrive. ( qui goûte à nouveau )Trop vieux... Un petit
arrière goût... " vélâtre "


LICHT
C’est quoi ?

PHILIPPE
Vermouthé, âpre, fadasse, un peu ...( cherche et tout compte fait se rabat
sur ) " vélâtre "!

LICHT
C’est un terme d’œnologie ?

PHILIPPE
Pas du tout c’est une invention de Claire. ( un temps. malaise ) Elle...
invente pas mal de mots, tu sais ?

Licht et Philippe se regardent un long moment. Philippe, trop ému, baisse soudain les yeux.

100. SALON INT NUIT

Plus tard dans la soirée... Des slows. Sur la commode, une grosse télé toute neuve dont
Bastien et Stéphane sont en train de régler les canaux. Plusieurs couples dansent : Licht et Marie,
Isabelle 2 et son mari. Claire, assise à l'écart échange un bref regard avec Licht. Philippe court dans la
cuisine : il a renversé du vin sur son tee-shirt. Nathalie téléphone depuis son portable. Dans un coin,
avachis dans le même fauteuil, Toto, légèrement éméché regarde la fête.

Claire tourne lentement la tête et aperçoit Bernadette, dans le couloir, plantée devant un
miroir et insultant son reflet avec rage.

BERNADETTE
Saloperie... connasse ( elle se crache dessus) putain va !

101 CUISINE INT NUIT

Philippe frotte son tee-shirt avec une éponge, qu'il jette dans l'évier. Claire fait irruption dans
la pièce. Elle a l'air paniquée et s'agrippe à Philippe. Elle respire vite, semble vouloir parler, mais rien
ne sort de sa bouche.

PHILIPPE
Calme toi... qu'est-ce qui se passe ?... ssshhhh... je suis là... calme... respire.
Voilà... qu'est-ce qui se passe ma princesse ? Là... doucement.


Tandis que Claire essaie toujours déséspérément d'articuler un son, Philippe continue à
l'apaiser par des mots doux. Au bout d'un long temps, Claire, calmée, prononce difficilement

CLAIRE
J...j...je...t... te... t'aime.

Il referme la porte de la cuisine. On les aperçoit enlacés à travers la vitre ondulée.

102. CHAMBRE INT JOUR

Claire s’habille. Elle finit de border le lit, et trouve un curieux petit objet.
CLAIRE
Oh ! ( elle rit )

PHILIPPE
( off depuis la cuisine ) qu'est-ce qu'il y a moineau ?


103. CUISINE INT JOUR

Dans la cuisine, Philippe prépare le petit déjeuner tout en inscrivant sur le tableau blanc
l’emploi du temps de la journée. Il règle diverses minuteries et colle quelques post-it.

CLAIRE
( riant toujours ) Il y a... un... truc... un... un...

PHILIPPE
Un quoi, mon amour ?

CLAIRE
( off ) un... un che…val...dans le lit

Philippe regarde vers la chambre, troublé.

PHILIPPE
Il y a des drôles de trucs dans notre lit dis donc !

CLAIRE
( off et riant ) Mais... c’est révi... véritable.

PHILIPPE
Allez... ma jolie tête de linotte, viens picorer... c’est prêt. On part dans une
demi heure... c’est mieux va... je sais bien que tu peux prendre le bus toute
seule, je te laisse prendre le bus pour aller à l’hôpital, non ? j’ai juste envie
de voyager avec toi. Non et puis, Nathalie va avoir cinquante sacs et quinze
valises... je vais utiliser mes énormes muscles. tu viens, moineau ? c’est plus
que prêt...

Il n’y a aucune réaction de Claire.

PHILIPPE
( s’affairant toujours ) On demande mademoiselle Poussin à la cuisine...
Claire...
Il traverse le salon.

PHILIPPE
Claire ?

Il remarque soudain la porte palière ouverte. Il reste figé.

104. AUTOBUS INT JOUR

Dans le bus qui démarre, Claire sourit, radieuse, étouffant parfois derrière sa main un petit
fou-rire. Elle regarde la ville par la fenêtre. Elle tient son carnet serré dans ses mains. Elle déborde de
bonheur.

105. FAÇADE MAGASIN EXT JOUR

Claire se dirige vers le magasin, quand soudain son sourire s'éteint. Elle voit Nathalie et
Philippe sur le trottoir qui attendent. Claire s’approche, désemparée.

CLAIRE
Mais... pour... quoi... comm...

PHILIPPE
j'ai pris la voiture de Bernard...

Nathalie, dents serrées, entre dans le magasin.

NATHALIE
Je ne pars pas... je ne pars pas !

CLAIRE
Ah ?

PHILIPPE
( la serre contre lui ) Tu ne peux pas t’en aller comme ça...

CLAIRE
Pourquoi ?
Genres: ["Drame","Romance"]

Summary Dans cette scène, Licht et Philippe goûtent une vieille bouteille de vin, avec Philippe la décrivant comme 'vélâtre'. On découvre que Claire a l'habitude d'inventer des mots. La scène se déroule lors d'une fête où différents personnages interagissent. Claire panique dans la cuisine mais parvient enfin à exprimer son amour pour Philippe. La scène se termine avec Claire découvrant un objet curieux dans la chambre.
Strengths
  • Profondeur émotionnelle des personnages
  • Dialogues intimes et révélateurs
  • Développement des relations interpersonnelles
Weaknesses
  • Manque de diversité des décors
  • Concentration excessive sur les interactions émotionnelles

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions et révélations, offrant une profondeur aux personnages et avançant l'intrigue de manière significative.


Story Content

Concept: 7

La scène explore les relations interpersonnelles, les sentiments amoureux et les défis émotionnels auxquels les personnages sont confrontés, offrant une perspective intéressante sur la complexité des interactions humaines.

Plot: 8

La scène fait progresser l'intrigue en révélant des éléments clés sur les personnages et en créant des tensions émotionnelles qui auront un impact sur le développement de l'histoire.

Originality: 9

La scène présente des situations et des dialogues authentiques, mettant en lumière les tensions émotionnelles et les relations humaines de manière réaliste et captivante.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont profondément développés, révélant des aspects de leur personnalité et des émotions complexes qui les rendent authentiques et captivants.

Character Changes: 8

Les personnages, en particulier Claire et Philippe, traversent des moments de révélation et de confession qui les font évoluer émotionnellement, renforçant leur connexion et leur développement.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de gérer ses émotions et ses relations personnelles, notamment avec Claire. Cela reflète son besoin de stabilité émotionnelle et de connexion avec les autres.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste dans cette scène est de gérer une situation imprévue liée à la fête et aux interactions sociales. Cela reflète le défi immédiat auquel il est confronté.


Scene Elements

Conflict Level: 5

Le conflit émotionnel est présent à travers les sentiments d'inquiétude et de confusion des personnages, mais il n'est pas central dans cette scène axée sur les révélations et les interactions intimes.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est suffisamment forte pour créer des obstacles significatifs pour les personnages, tout en laissant planer un certain suspense sur l'issue des événements.

High Stakes: 6

Les enjeux émotionnels sont élevés pour les personnages, notamment en ce qui concerne leurs sentiments d'amour, d'inquiétude et de confusion, mais les enjeux physiques ou externes sont moins présents dans cette scène.

Story Forward: 8

La scène fait avancer l'intrigue en révélant des éléments importants sur les personnages et en créant des tensions émotionnelles qui auront un impact sur la suite de l'histoire.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible en raison des réactions inattendues des personnages et des retournements de situation qui maintiennent l'intérêt du spectateur.

Philosophical Conflict: 6

Le conflit philosophique présent dans cette scène est celui entre l'authenticité des émotions et les masques sociaux que les personnages portent. Cela met en lumière les croyances et les valeurs des personnages en matière de communication et de relation.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée en émotions, offrant des moments intenses de confession, d'amour et d'inquiétude qui touchent profondément le spectateur.

Dialogue: 8

Les dialogues sont intimes, émotionnels et révélateurs, contribuant à la profondeur des personnages et à l'exploration de leurs relations.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle mêle habilement des moments d'intimité émotionnelle, des interactions sociales dynamiques et des rebondissements inattendus.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, alternant entre des moments calmes et des moments plus intenses pour maintenir l'attention du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 9

La mise en forme de la scène est fluide et cohérente, respectant les conventions du genre et facilitant la lecture et la compréhension.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre en alternant entre les interactions sociales, les moments intimes et les rebondissements inattendus.


Critique
  • La scène commence de manière intéressante avec Licht et Philippe dégustant un vieux vin, mais le dialogue manque de profondeur et de subtilité dans la description des saveurs du vin.
  • La transition vers la fête dans le salon est un peu brusque et aurait pu être mieux intégrée pour assurer une continuité fluide.
  • La réaction de Claire dans la cuisine est bien décrite, mais le dialogue entre elle et Philippe aurait pu être plus développé pour mieux refléter l'émotion et la tension de la scène.
  • La découverte de l'objet curieux dans la chambre de Claire est intrigante, mais elle aurait pu être davantage exploitée pour ajouter une dimension mystérieuse à l'intrigue.
  • La scène se termine de manière abrupte avec la disparition de Claire, laissant le spectateur sur sa faim quant à la résolution de la situation.
Suggestions
  • Approfondir le dialogue entre Licht et Philippe lors de la dégustation du vin pour ajouter des nuances et des détails sensoriels.
  • Intégrer de manière plus fluide la transition vers la fête dans le salon en créant un lien narratif plus cohérent.
  • Développer davantage le dialogue entre Claire et Philippe dans la cuisine pour renforcer l'émotion et la tension de la scène.
  • Exploiter davantage le mystère autour de l'objet découvert par Claire dans sa chambre pour susciter l'intérêt du spectateur.
  • Ajouter une conclusion plus satisfaisante à la scène en offrant une résolution ou un rebondissement pour maintenir l'intérêt du public.



Scene 29 -  Conversation tendue et cauchemar inquiétant
PHILIPPE
Parce que j’étais inquiet, je te cherchais, parce que, je t’aime et parce que...
( Philippe aperçoit le regard méfiant de Claire ) et puis parce que le petit
déjeuner va être froid !

Il entre dans le magasin avec Claire toujours soucieuse.
106. MAGASIN INT JOUR

CLAIRE
Mais... je pe... peux prendre... l’hô...pital... toute seule.
NATHALIE
( rectifiant ) L’autobus...

CLAIRE
Oui... je le prends... euh toute seule... pour aller à... l’hôpital...je ne... m’ai...
me suis pas... perdue ( elle a envie de pleurer )

NATHALIE
Non... Claire tu ne peux pas agir comme ça... c’est irresponsable... alors je
préfère ne pas partir... Philippe m’a appelée... mort d’inquiétude... il me dit
Claire a disparu. Comment veux-tu que je parte rassurée ? Tu t’échappes
sans crier gare, voilà... tu disparais dans la nature...

CLAIRE
J’ai juste... pris... le bus...

NATHALIE
( qui ne s’est pas interrompue )...et excusez moi Philippe, mais là
aujourd’hui, je n’ai pas la preuve que je peux totalement compter sur vous.

PHILIPPE
(essayant de calmer les esprits ) Mais... attendez, Claire, a pris le bus toute
seule, elle le fait trois fois par semaine, elle descend au bon arrêt, et
aujourd’hui elle est arrivée jusqu’ici sans se tromper... Non. Allez... ( il
s'impatiente ) Allez ! tout va bien.

On reste sur le visage peu convaincu de Nathalie. Un temps. Les trois se regardent sans rien
dire.

PHILIPPE
Alors... elles sont où les quinze valises ?

107. CHAMBRE INT NUIT

Claire et Philippe se regardent. Ils sont nus sur le lit. Philippe caresse la bouche de Claire

PHILIPPE
Mon amour... mon petit moineau joli... la femme de ma vie...
Claire sourit et ferme les yeux, vaincue par les caresses et le sommeil.

Fondu au noir

Dans la pénombre Philippe dort sur le dos. Un bras de femme tombe mollement sur sa
poitrine. Il ouvre les yeux d’un coup, semble faire le point, lentement. Il se rapproche, tourne sa tête.
Vision d’horreur. A côté de de lui, une femme en sang la tête éclatée, gît, sans vie. Il se lève d’un
bobondd en hurlant et se jette sur elle. Il la secoue. Claire se réveille en criant.


PHILIPPE
( il hurle ) Non...non...non au secours...au secours...à l’aide...

CLAIRE
Phi...lippe......arrête...ar...rête...

Philippe s’écroule. Il se tient la tête. Il hurle au milieu de ses larmes.

PHILIPPE
Le petit... il a mal...j’ai mal... à.. la... j’ai mal... à l’aide... à l’aide quelqu’un...
ma tête( son cri devient une plainte douloureuse ) au secours... ( et dans
un souffle ) Mathilde...

Il pleure maintenant dans ses mains. Claire le prend dans ses bras. Philippe se recule. Il
murmure

PHILIPPE
J'ai peur... j'ai peur.

Noir

108. CUISINE INT JOUR

Philippe prépare le petit déjeuner. La radio marche :" ...mais l'accalmie sera de courte
durée, la masse nuageuse s'épaississant en fin de matinée, de fortes averses orageuses sont
prévues à la mi-journée."
Claire entre, endormie.

PHILIPPE
Tu es tombée du nid ?

Claire sourit, et va embrasser Philippe qui lui caresse le visage. Puis Claire essaie d'aider à la
préparation du café. Elle interrompt souvent ses gestes, réfléchit, reprend lentement son action.
Philippe l'observe à la dérobée. Il est triste. Il va lui caresser la joue tendrement. Puis il a un large
sourire.

PHILIPPE
Bois vite ton café. Habille toi. J'ai une surprise.

CLAIRE
C'est ... quoi ?

PHILIPPE
Un pèlerinage.

109 RUE BISTROT EXT JOUR

Une voiture est garée devant le bistrot. Sur le pas de la porte, le patron du bar à vin,
Bernard. Philippe se dirige vers la place conducteur, tandis que Claire attend déjà à l'intérieur de la
voiture.

PHILIPPE
Merci, hein... je te la rapporte dans deux heures... ça va ?

BERNARD
Du moment qu'elle est entière...

110 VOITURE INT JOUR

La voiture est arrêtée devant le Parc Bordelais. Philippe, les deux avant-bras posés sur le
volant semble attendre quelque chose. Il regarde le ciel. Claire observe Philippe, intriguée. Ils restent
un moment sans parler. Puis

CLAIRE
( moqueuse ) Ça y est ? ...c'est bien... comme pu... sup... surprise !

PHILIPPE
( concentré, les yeux en l'air ) bientôt...

Soudain sur le pare-brise une goutte vient s'écraser. Puis deux puis trois. Puis des dizaines
de gouttes. L'averse a commencé. Philippe se retourne vers Claire, victorieux.

PHILIPPE
Là, ça y est... viens...
Genres: ["Drame","Romance"]

Summary Philippe et Claire ont une conversation tendue dans un magasin, où Nathalie exprime ses inquiétudes quant au comportement de Claire. Philippe essaie de rassurer Nathalie que Claire va bien. La scène se déroule ensuite dans une chambre où Philippe et Claire sont intimes, mais Philippe fait un cauchemar sur une femme assassinée. La scène se termine avec Philippe en détresse et Claire le réconfortant.
Strengths
  • Profondeur émotionnelle
  • Interactions authentiques entre les personnages
  • Exploration des relations humaines
Weaknesses
  • Certains éléments pourraient être plus développés pour renforcer l'impact global

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions et en tension, offrant une profondeur aux relations entre les personnages. Cependant, certains aspects pourraient être plus développés pour renforcer l'impact global.


Story Content

Concept: 7

Le concept de relations humaines complexes est bien présenté, mais pourrait être encore plus approfondi pour offrir une vision plus nuancée des personnages.

Plot: 7

Le développement du scénario est intéressant, mais certains éléments pourraient être mieux liés pour renforcer la cohérence narrative.

Originality: 9

La scène présente des situations émotionnellement intenses et des interactions complexes entre les personnages, offrant une approche fraîche et authentique des relations humaines et des conflits internes.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont bien développés et leurs interactions sont authentiques, ajoutant de la profondeur à la scène.

Character Changes: 7

Les personnages montrent des signes de changement, notamment dans leurs relations et leurs émotions, mais cela pourrait être plus prononcé pour renforcer les arcs narratifs.

Internal Goal: 8

L'objectif interne du protagoniste, Philippe, est de rassurer Claire et de gérer la situation tendue avec Nathalie. Cela reflète son besoin de sécurité, d'amour et de stabilité émotionnelle.

External Goal: 7

L'objectif externe de Philippe est de surmonter les malentendus et les tensions avec Nathalie pour assurer la sécurité et le bien-être de Claire. Cela reflète les défis immédiats auxquels il est confronté dans la scène.


Scene Elements

Conflict Level: 6

Le niveau de conflit est modéré, principalement centré sur les tensions émotionnelles entre les personnages.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est suffisamment forte pour créer des obstacles significatifs aux objectifs des personnages, laissant planer un suspense sur l'issue de la situation.

High Stakes: 6

Les enjeux sont moyens, principalement liés aux relations interpersonnelles et aux émotions des personnages.

Story Forward: 7

La scène fait progresser l'histoire en développant les relations entre les personnages et en introduisant de nouveaux éléments narratifs.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible en raison des retournements soudains, des révélations choquantes et des émotions intenses qui maintiennent l'attention du spectateur.

Philosophical Conflict: 6

Le conflit philosophique réside dans la perception de la responsabilité et de la confiance. Nathalie remet en question la fiabilité de Philippe, mettant en lumière des valeurs de responsabilité et de sécurité.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée en émotions, suscitant une forte résonance émotionnelle chez le spectateur.

Dialogue: 8

Les dialogues sont réalistes et révèlent les émotions des personnages, contribuant à l'atmosphère générale de la scène.

Engagement: 9

Cette scène est engageante en raison de son intensité émotionnelle, de ses rebondissements inattendus et de ses interactions complexes entre les personnages.

Pacing: 8

Le rythme de la scène contribue à son efficacité en alternant entre des moments de calme et des pics d'intensité émotionnelle, créant une dynamique narrative captivante.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux normes du genre, avec une présentation claire des dialogues, des descriptions visuelles et des indications de mise en scène.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre dramatique, en alternant entre les dialogues intenses et les moments de silence pour créer une tension narrative efficace.


Critique
  • La scène commence avec une tension entre Philippe, Claire et Nathalie dans un magasin, où les émotions sont fortes et les dialogues intenses. Cependant, la transition vers la chambre où Philippe et Claire sont intimes est un peu brusque et déconcertante pour le lecteur. Il y a un contraste abrupt entre la romance et le cauchemar soudain de Philippe, ce qui peut perturber le flux narratif.
  • Le cauchemar de Philippe est intense et dramatique, mais la réaction de Claire semble un peu rapide et artificielle. Il pourrait être bénéfique d'approfondir davantage les émotions et les réactions des personnages pour rendre la scène plus authentique et captivante.
  • La transition vers la cuisine où Philippe prépare le petit déjeuner est un peu abrupte après le cauchemar intense. Il pourrait être utile d'ajouter une transition plus douce pour faciliter le passage d'une scène intense à une scène plus calme et quotidienne.
  • La scène dans la cuisine montre une interaction douce entre Philippe et Claire, mais il y a un manque de clarté dans la communication entre les personnages. Les dialogues pourraient être plus précis et les actions des personnages mieux décrites pour renforcer la connexion émotionnelle entre eux.
  • La scène se termine avec l'annonce d'une surprise de Philippe à Claire, ce qui crée de l'anticipation pour la suite. Cependant, la transition vers la rue du bistrot est un peu brusque. Il pourrait être bénéfique d'ajouter une transition plus fluide pour maintenir le rythme narratif.
Suggestions
  • Développer davantage les réactions et les émotions des personnages pour rendre les scènes plus authentiques et captivantes.
  • Ajouter des transitions plus douces entre les scènes intenses et calmes pour maintenir un flux narratif cohérent.
  • Clarifier les dialogues et décrire plus en détail les actions des personnages pour renforcer la connexion émotionnelle entre eux.
  • Penser à la cohérence du ton et du rythme narratif tout au long de la scène pour assurer une progression fluide de l'intrigue.
  • Intégrer des indices subtils ou des éléments de suspense pour maintenir l'intérêt du lecteur et créer une tension narrative efficace.



Scene 30 -  La course contre la montre
Il sort de la voiture ainsi que Claire, tandis qu'au loin résonnent les premiers grondements de
l'orage. On aperçoit leurs silhouettes enlacées à travers le pare-brise ruisselant.
111. ENTREE APPART INT JOUR

La porte palière s’ouvre sur Claire qui entre une baguette de pain à la main. Elle hésite et se
dirige vers sa chambre. Elle hésite à nouveau et regarde, désemparée, les différentes portes qui
s’offrent à elle. Claire pose son pain sur une chaise. Elle reprend sa respiration et se dirige vers la
cuisine.

112. CUISINE INT JOUR

Des post-it avec des cœurs dessinés collés un peu partout dans la cuisine. Sur le tableau
blanc des infos dont les premières sont barrées. Claire enlève son manteau, troublée, paniquée, ( elle
murmure : non... non ) puis prend une feuille de papier, regarde l’espace autour d’elle et se met à
inscrire quelque chose sur la feuille. Elle sort, va dans le couloir en continuant à écrire...

113. CHAMBRE INT JOUR

...elle dessine encore sur sa feuille puis ressort

114. SALON INT JOUR

La télé est allumée. Sur l'écran un champion de ski simule, yeux fermés, la descente qu'il doit
faire. Claire continue à écrire sur la feuille, dans son carnet... quand une sonnerie provenant de la
cuisine retentit. Claire pose son carnet et sa feuille sur la table et se dirige vers la cuisine. On voit alors
ce qu'elle traçait : le plan de l'appartement.

115. CUISINE INT JOUR

Elle entre, arrête le minuteur, regarde l’horloge qui indique 12h15, et se rapporte au tableau
blanc. Là, elle voit que le mémo : " 11h45 aller chercher le pain " n’est pas rayé. Claire se mord la
lèvre, fautive. En dessous on lit :14h00 Hôpital. Orthophoniste : Lucie Régnier, 18h30 descendre au
bistrot dîner avec moi + bisous. "

116. INT CAVE

A la lueur de l’ampoule nue, Philippe choisit un vin, avec soin. Il relève les yeux sur la photo
de son petit garçon et de sa femme.

117. RUE COMMERÇANTE EXT JOUR

Claire hésite plusieurs fois sur le chemin à prendre. Après quelques méprises, elle se retrouve
inopinément devant la boulangerie.

118. BOULANGERIE INT JOUR
Une file d’attente s’est formée. Claire entre. La boulangère discute avec une cliente, tandis
qu’un petit garçon la tire par la jupe.

BOULANGERE
( aux clients ) Je ne peux pas aller plus vite que le pétrin...

PETIT GARÇON
...tantine...tantine...tantine...ad lib

BOULANGERE
( au petit ) Attends... ( à la cliente ) On a été dévalisés ( apercevant
Claire ) Tiens... eh ben c’est la dame là qui m’a pris la dernière y’a un quart
d’heure...

PETIT GARÇON
tantine... tantine...

BOULANGERE
Mais je parle avec la dame, veux-tu te taire. ( elle pose son index sur les
lèvres du petit ) sssshhhhh ! ( à Claire ) Elle voulait une autre baguette? Il
faut attendre...
Claire la regarde interloquée. Les têtes se retournent vers Claire.

CLAIRE
Co... mment ?... ( confuse ) non... ça va... aller.

La boulangère se retourne vers le petit. Claire s’en va lentement perplexe.
BOULANGERE
( off ) Bon, tu voulais me dire quoi ?

PETIT GARÇON
(un temps off ) euh... j’ai oublié

BOULANGERE
( off ) Ah ben c’est que ça devait pas être très important.

PETIT GARÇON
( off ) Si c’était important.

119. HOPITAL INT JOUR

La jeune réceptionniste regarde par la fenêtre Claire errer dans l'entrepôt, la tête levée vers
le ciel, le visage radieux.
120. BUREAU LICHT INT JOUR

PHILIPPE
( il pleure )... ça me revient par vagues... c’est dur... ( il s’arrête la gorge
nouée ) j’ai assez de souvenirs maintenant... je voudrais que ça s’arrête... je n'en
peux plus...j’ai... il faut que ça s’arrête j’ai trop mal... mais je n’arrive pas à les
empêcher... ils reviennent... et j’étouffe... et Claire commence à étouffer par ma
faute parce qu'elle ne peut pas m'aider. Elle n'a rien à voir avec mon passé... tu
comprends ? ... et elle le sent ça, elle le sent... Il faut que je reste fort, elle en a
besoin... ( il pleure ) et je ne veux pas qu’elle me voit comme ça. ( après un
temps ) Elle est tellement fragile, tellement... tu comprends, si je lui lâche la main
elle va s’envoler. Qu'est-ce qui s'est passé, qu'est-ce qui se passe... j’étais plus
heureux avant.

LICHT
( off ) Avant l'accident ?

PHILIPPE
Non... avant les souvenirs.

Licht observe Philippe un instant. Puis il se dirige vers la fenêtre

LICHT
Viens...

Philippe le rejoint. Par la fenêtre on voit le visage inexpressif d'un jeune homme assis sur un
banc dans le parc..

LICHT
( off ) ...tu vois, ce jeune homme, assis là... il est arrivé hier. Il a vingt trois
ans. Athlète de haut niveau... accident cérébral. Il ne sait plus qui il est, il ne
reconnaît personne, ni sa famille ni ses amis. Il n'a de désir pour rien... il ne
veut rien. Il n'a pas faim, il n'a pas soif. Rien ne le touche. Il ne sourit jamais,
il ne pleure jamais, il n'aime personne, la vie glisse sur lui... il ne souffre pas. (
puis assez durement ) C'est ça le bonheur ?

121. CUISINE INT JOUR
Genres: ["Drame","Romance"]

Summary Claire et Philippe arrivent à leur appartement au milieu d'une tempête de pluie. Claire entre dans l'appartement, hésite, et finit par écrire une note avec un plan de l'appartement dessus. Elle se rend à la cuisine où il y a des post-it avec des cœurs partout. Mais elle est troublée et regarde constamment l'horloge et la liste de choses à faire, en particulier le rappel pour acheter du pain. Elle quitte à nouveau l'appartement pour aller chercher le pain qu'elle avait oublié d'acheter plus tôt. Elle se rend à la boulangerie et découvre que la seule baguette restante était celle qu'elle avait achetée plus tôt. Philippe l'appelle pour lui dire qu'il va à l'hôpital et Claire va chercher son fils à l'hôpital. En attendant à l'hôpital, elle voit un jeune homme assis sur un banc dans le parc sans expression sur son visage. Licht utilise le jeune homme pour donner une perspective sur la situation de Philippe.
Strengths
  • Profondeur émotionnelle des personnages
  • Exploration des thèmes complexes
  • Authenticité du dialogue
Weaknesses
  • Niveau de conflit principalement interne
  • Complexité narrative

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions et en tensions, offrant une profondeur psychologique aux personnages et une exploration poignante des thèmes de la mémoire et de l'identité.


Story Content

Concept: 8

Le concept de perte de mémoire et de recherche d'identité est solidement ancré dans la scène, offrant une réflexion profonde sur la condition humaine et la fragilité de l'esprit.

Plot: 7

Le plot avance de manière subtile à travers les actions et les pensées des personnages, créant une atmosphère chargée d'émotions et de mystère.

Originality: 8

La scène présente des situations et des interactions authentiques entre les personnages, abordant des thèmes universels tels que la mémoire, la culpabilité et la recherche du bonheur. Les actions et les dialogues des personnages se démarquent par leur réalisme et leur profondeur émotionnelle.


Character Development

Characters: 9

Les personnages sont complexes et nuancés, révélant des facettes émotionnelles profondes et des relations interpersonnelles complexes.

Character Changes: 7

Les personnages, en particulier Claire, traversent des émotions intenses et des remises en question profondes, ce qui les amène à évoluer émotionnellement et psychologiquement.

Internal Goal: 8

Le but interne de la protagoniste dans cette scène est de gérer ses sentiments de confusion et de culpabilité face à des événements passés ou des erreurs récentes. Elle cherche à trouver un équilibre émotionnel et à prendre des décisions pour avancer malgré ses doutes.

External Goal: 7

Le but externe de la protagoniste dans cette scène est de respecter son emploi du temps et ses engagements, comme aller chercher du pain, se rendre à un rendez-vous chez l'orthophoniste, et dîner avec quelqu'un. Ces objectifs externes reflètent les responsabilités et les obligations de la protagoniste dans sa vie quotidienne.


Scene Elements

Conflict Level: 6

Le conflit interne de Claire et les tensions émotionnelles entre les personnages créent une atmosphère chargée, mais le niveau de conflit reste principalement psychologique.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est présente sous forme de dilemmes internes des personnages, de conflits émotionnels et de questionnements philosophiques. Ces obstacles subtils ajoutent de la complexité à l'intrigue et maintiennent l'incertitude quant à l'issue des événements.

High Stakes: 6

Les enjeux émotionnels sont élevés pour les personnages, mais les enjeux externes restent relativement bas, se concentrant davantage sur les luttes internes.

Story Forward: 7

La scène fait progresser l'intrigue en explorant les relations entre les personnages et en approfondissant les thèmes centraux de la mémoire et de l'identité.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible car elle introduit des éléments inattendus tels que les révélations sur le passé des personnages, les questionnements philosophiques sur le bonheur, et les interactions surprenantes entre les protagonistes et les autres personnages.

Philosophical Conflict: 9

Le conflit philosophique présent dans cette scène est celui de la recherche du bonheur et du sens de la vie. Les dialogues entre les personnages mettent en lumière des questionnements sur la souffrance, la mémoire, et le bonheur, remettant en cause les notions traditionnelles de bien-être et de satisfaction.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est émotionnellement intense, suscitant la compassion et l'empathie du spectateur envers les personnages et leurs luttes intérieures.

Dialogue: 7

Le dialogue est authentique et révélateur, permettant aux personnages d'exprimer leurs émotions et leurs pensées de manière crédible et captivante.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle explore les émotions et les dilemmes des personnages de manière profonde et authentique. Les interactions entre les personnages et les révélations sur leur passé captivent l'attention du spectateur et suscitent l'empathie.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien maîtrisé, avec des moments de tension et de calme qui se succèdent pour maintenir l'intérêt du spectateur. Les transitions entre les différentes séquences sont fluides et contribuent à créer une dynamique narrative captivante.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en page de la scène respecte les conventions du genre du scénario, avec des indications claires sur les lieux, les actions des personnages et les dialogues. Les éléments visuels et sonores sont bien décrits pour immerger le lecteur dans l'univers de la scène.

Structure: 8

La structure de la scène suit un format narratif classique, en enchaînant les actions des personnages et en alternant entre différents lieux pour créer un rythme dynamique. Les transitions entre les scènes sont fluides et bien orchestrées.


Critique
  • La scène commence avec une atmosphère tendue et confuse alors que Claire entre dans l'appartement sous une pluie battante. Son hésitation et son trouble sont bien représentés, mais il pourrait y avoir une meilleure transition entre ses actions. Les post-it avec des cœurs dans la cuisine ajoutent une touche visuelle intéressante, mais il faudrait clarifier leur signification pour le spectateur. La scène à la boulangerie apporte un élément comique avec le petit garçon, mais la réaction de Claire pourrait être plus développée pour montrer son état d'esprit. Enfin, la conversation entre Philippe et Licht dans le bureau est chargée d'émotions, mais il pourrait y avoir plus de clarté dans les pensées et les sentiments de Philippe pour renforcer l'impact émotionnel de la scène.
  • La transition entre les différentes pièces de l'appartement pourrait être améliorée pour assurer une fluidité dans le déroulement de la scène. Les post-it avec des cœurs pourraient être mieux intégrés à l'intrigue pour renforcer le thème de l'amour et de la mémoire. La réaction de Claire à la boulangerie pourrait être approfondie pour montrer son état mental et émotionnel. Enfin, la conversation entre Philippe et Licht pourrait être plus clairement articulée pour renforcer l'impact émotionnel de la scène.
Suggestions
  • Travailler sur la transition entre les différentes pièces de l'appartement pour assurer une continuité fluide.
  • Intégrer les post-it avec des cœurs de manière plus significative à l'intrigue pour renforcer le thème de l'amour et de la mémoire.
  • Approfondir la réaction de Claire à la boulangerie pour mieux représenter son état mental et émotionnel.
  • Clarifier la conversation entre Philippe et Licht pour renforcer l'impact émotionnel de la scène.



Scene 31 -  La recherche de Claire
Claire, le visage fermé, regarde Philippe.

PHILIPPE
Christian m'a dit que c'était le meilleur moyen... en plus c’est marrant : même
quand je ne serai pas là, je pourrais te parler à l’oreille... hein ? et tu n’as
aucun risque de te perdre.

CLAIRE
Je... me ne perds... pas.


PHILIPPE
Je sais Claire. Mais c’est plus facile que le carnet. ( tout à coup il regarde
sa montre ) Oh la la j'avais complètement oublié, on est en retard

CLAIRE
Pour quoi ?

PHILIPPE
Le bisou de 3 heures 20... ( il embrasse Claire ) un peu plus et... on le
laissait passer dis donc.

CLAIRE
( récalcitrante ) C'est quoi... pour faire... quoi ?
PHILIPPE
Tu peux juste essayer, j’ai enregis...

CLAIRE
Non...

PHILIPPE
Mais...

Claire se lève d’un bond. Elle se met à arracher les post-it, à jeter les minuteurs... Elle crie

CLAIRE
Alors... on n’a plus... besou... besoin de... ça... et ça... aussi ça... on n'a...
besoin de... rien...

Avec sa main elle efface violemment toutes les nouvelles annotations du tableau blanc puis se
met à pleurer et se cache le visage dans les mains. Philippe est atterré. Claire relève la tête, son visage
maculé d’encre et murmure

CLAIRE
Et toi... plus... besoin... de moi.

Philippe la prend dans ses bras, l’embrasse, bouleversé.
PHILIPPE
( affolé ) qu’est-ce que tu dis, qu’est-ce que tu dis...

Claire semble inerte.

122. RUE COMMERÇANTE EXT JOUR

Claire marche dans la rue, un Dictaphone collé à l’oreille. La voix de Philippe égrène le trajet
: ... " puis tu tournes à droite au niveau du pressing... là , juste en face tu as la boulangerie... tu
traverses, tu entres, et là ( imitant la boulangère ) Elle veut quoi, la dame ? " Claire ne réagit
pas aux tentatives d'humour de Philippe. " Maintenant tu retournes la cassette et tu as le trajet du
retour. A tout de suite." Claire effectue la manoeuvre. Sur la cassette on peut lire "maison-
boulangerie " quand elle retourne la cassette on lit " boulangerie-maison ". La voix de Philippe reprend.
" La boulangerie... le retour. Tu reviens vers le pressing. Tu tournes à gauche, tu fais 20
mètres, tu regardes en haut, un peu à droite..." Claire s’exécute et voit Philippe à la fenêtre qui
agite la main. Voix de Philippe dans le Dictaphone " un très beau homme !". Claire le regarde sans
réaction.

Fondu au noir

123. BISTROT INT JOUR

Philippe, Bernard et un négociant, analysent un vin. Philippe fait la moue.

NEGOCIANT
Ça, il est bon pour la garde, je vous l’ai dit.

PHILIPPE
Ah oui... il a un bon nez de groseille, il est très tannique. Il attaque fort,
quand même.

NEGOCIANT
Je vous l’ai dit c’est une bonne garde.

On frappe à la vitre. C’est Claire. Elle agite la main en direction de Philippe. Derrière,
pendant l’échange muet, Bernard et le négociant continuent

BERNARD
( off ) Je ne peux pas avoir que des vins de garde, tu comprends... sinon je
leur sers quoi moi à mes clients ?

NEGOCIANT
( off ) Si tu te l’achètes pas aujourd’hui, demain, tu pourras pas te l’offrir...
sauf si tu deviens américain ou japonais...

BERNARD
( off ) Il y a un juste milieu. Je n’ai pas envie de le boire quand je serai
mort...

NEGOCIANT
( off ) Mais non tu ne seras pas mort!

Philippe fait signe à Claire d’entrer. Elle fait non de la tête, signifie qu’elle est en retard,
articule des mots que Philippe ne saisit pas. Elle lui montre ensuite le Dictaphone. Philippe lui fait signe
qu'il arrive. On le sent inquiet. Il se retourne. Claire derrière sa vitre comme un petit poisson en bocal
part à reculons en faisant un drôle d'au revoir de la main. Philippe lève la main pour répondre. Mais
Bernard lui parle. Philippe se retourne vers Bernard, hésite, puis se précipite vers la porte pour suivre
Claire mais elle a déjà disparu. Philippe reste tourné vers la rue, angoissé.

BERNARD
Hein, Philippe... pour celui là, vraiment, cinq ans, c’est trop jeune.

Philippe se retourne. Un temps

PHILIPPE
Comment ?

BERNARD
Non, je dis, cinq ans c’est vraiment trop jeune.

Philippe reste là, à regarder fixement Bernard.

PHILIPPE
Tu peux me la prêter maintenant ta voiture ?

124. CIMETIERE EXT JOUR

Le visage de Philippe crispé. Il marche d’un pas rapide et décidé. On ne sait pas où il est ni
où il va. Le visage d'une femme bouleversé se retourne sur son passage. Il tourne à droite, à gauche.
Soudain son expression change. Il s'arrête incline la tête et murmure

PHILIPPE
Je sais, j’ai mis longtemps, mais je me suis perdu en route...
Genres: ["Drame","Romance"]

Summary Claire détruit tous les rappels que Philippe a mis en place pour elle, puis éclate en sanglots. Philippe la réconforte, mais elle lui dit qu'elle n'a plus besoin de lui. Philippe est bouleversé. Claire quitte l'appartement et marche dans la rue, suivant les indications enregistrées de Philippe sur un dictaphone. Philippe essaie de la suivre, mais elle disparaît. Pendant ce temps, dans un bistro, Philippe discute de vin avec Bernard et un marchand de vin. Il est distrait lorsqu'il voit Claire dehors. Il essaie de partir pour la suivre, mais Bernard l'arrête. Philippe demande à emprunter la voiture de Bernard. Philippe se promène dans un cimetière à la recherche de Claire. Il la trouve enfin et lui dit qu'il s'est perdu en chemin.
Strengths
  • Intensité émotionnelle
  • Exploration profonde des personnages
  • Dialogues chargés
Weaknesses
  • Moins de progression de l'intrigue principale
  • Conflit externe moins présent

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est chargée d'émotions intenses, la tension dramatique est bien construite, et les interactions entre les personnages sont captivantes.


Story Content

Concept: 8

L'utilisation du Dictaphone comme moyen de communication et la représentation des sentiments profonds des personnages sont des points forts de la scène.

Plot: 7

La progression de la relation entre Claire et Philippe est bien développée, mais la scène se concentre davantage sur les émotions que sur l'intrigue principale.

Originality: 8

La scène présente des situations émotionnelles authentiques et des réactions humaines réalistes, ce qui la rend originale malgré des thèmes relationnels familiers.


Character Development

Characters: 9

Les personnages de Claire et Philippe sont complexes et leurs émotions sont profondément explorées, ce qui rend la scène très engageante.

Character Changes: 7

Philippe montre une vulnérabilité et une anxiété plus profondes, tandis que Claire exprime sa confusion et sa tristesse de manière plus intense.

Internal Goal: 8

L'objectif interne de la protagoniste dans cette scène est de surmonter sa peur de l'abandon et de se sentir aimée et importante pour Philippe.

External Goal: 7

L'objectif externe de la protagoniste dans cette scène est de suivre les indications de Philippe pour se rendre quelque part, mais elle est confrontée à des émotions intenses qui l'empêchent de le faire.


Scene Elements

Conflict Level: 6

Le conflit interne de Claire et l'inquiétude de Philippe créent une tension émotionnelle, mais le conflit externe est moins présent dans cette scène.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est suffisamment forte pour créer des obstacles émotionnels significatifs pour les personnages, ce qui maintient l'intérêt du spectateur.

High Stakes: 6

Les enjeux émotionnels sont élevés pour les personnages, mais les enjeux externes de l'intrigue principale sont moins présents dans cette scène.

Story Forward: 6

La scène se concentre davantage sur le développement émotionnel des personnages que sur la progression de l'intrigue principale, mais elle ajoute des nuances importantes à l'histoire.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible car les réactions des personnages ne sont pas toujours prévisibles, ce qui maintient l'intérêt du spectateur.

Philosophical Conflict: 7

Il y a un conflit philosophique entre la nécessité de suivre les instructions de Philippe pour se rendre quelque part et le besoin émotionnel de Claire de se sentir aimée et importante.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est extrêmement émouvante, avec des moments de tristesse, d'anxiété et de tendresse qui touchent profondément le spectateur.

Dialogue: 8

Les dialogues entre Claire et Philippe sont chargés d'émotions et révèlent beaucoup sur leur relation et leurs états d'esprit.

Engagement: 8

Cette scène est engageante car elle explore les émotions complexes des personnages et crée une tension émotionnelle qui captive l'attention du spectateur.

Pacing: 8

Le rythme de la scène contribue à son efficacité en maintenant une tension émotionnelle constante et en alternant entre des moments calmes et des moments intenses.


Technical Aspect

Formatting: 9

La mise en forme de la scène est conforme aux attentes du genre, avec une présentation claire des dialogues et des indications de mise en scène.

Structure: 9

La structure de la scène est bien développée, avec une progression narrative fluide et des transitions efficaces entre les différents lieux et actions des personnages.


Critique
  • La scène montre une tension croissante entre Claire et Philippe, avec Claire devenant de plus en plus anxieuse et perturbée. Son comportement impulsif et sa réaction émotionnelle intense sont bien dépeints, mais il pourrait être bénéfique d'approfondir davantage les raisons de son malaise et de sa détresse.
  • La communication entre Claire et Philippe est perturbée, ce qui crée un sentiment de malentendu et de frustration. Il serait utile d'explorer plus en détail les obstacles qui les empêchent de se comprendre et de se connecter émotionnellement.
  • La scène met en lumière les défis de la mémoire de Claire et son sentiment de perte d'identité. Cela soulève des questions intéressantes sur la perception de soi et la relation avec les autres. Cependant, il pourrait être utile d'approfondir ces thèmes pour renforcer l'impact émotionnel de la scène.
  • La transition entre les moments d'intimité et de tension dans la scène est bien gérée, mais il pourrait être bénéfique d'ajouter des nuances supplémentaires pour explorer les émotions complexes des personnages. Cela aiderait à renforcer la profondeur psychologique de la scène et à captiver davantage le public.
  • La scène soulève des questions sur la communication, la compréhension mutuelle et la connexion émotionnelle entre les personnages. Il serait intéressant d'explorer ces thèmes de manière plus approfondie pour enrichir la dynamique relationnelle et susciter une réflexion plus profonde chez le public.
Suggestions
  • Approfondir les motivations et les émotions des personnages pour renforcer l'impact émotionnel de la scène.
  • Explorer davantage les obstacles à la communication entre Claire et Philippe pour créer une tension narrative plus riche.
  • Développer les thèmes de la perte d'identité et de la mémoire pour enrichir la complexité des personnages et de leur relation.
  • Ajouter des nuances supplémentaires aux moments d'intimité et de tension pour captiver davantage le public et renforcer la profondeur psychologique des personnages.
  • Approfondir les thèmes de la communication, de la compréhension mutuelle et de la connexion émotionnelle pour enrichir la dynamique relationnelle et susciter une réflexion plus profonde.



Scene 32 -  La Disparition de Claire
On s'aperçoit alors qu'il est dans un cimetière, recueilli devant une tombe.

125. RUE BORDEAUX EXT JOUR
Dans la voiture du patron arrêtée, Philippe pleure.

126. ACCUEIL HOPITAL BORDEAUX

Au comptoir, la nouvelle réceptionniste à l’air étonné.

JEUNE FEMME
Ah mais elle est déjà partie... ( criant vers le couloir ) Hein ? Yasmine !
Elle est bien partie, mademoiselle Poussin ?

YASMINE
( criant off ) Non, elle est partie... son mari ne vient pas la chercher
aujourd’hui.

Philippe et la réceptionniste se dévisagent, muets.

127. RUES EXT JOUR

Claire, son Dictaphone plaqué sur son oreille, rêve en écoutant la voix de Philippe décrire un
trajet... Mais rien de ce que Philippe décrit ne correspond à l’endroit où elle se trouve.

" tu es maintenant Avenue Carnot, face au Parc Bordelais ".

Elle est en réalité dans une ruelle étroite d’un vieux quartier de Bordeaux.

" tu traverses la rue du Bocage "

Claire change de trottoir, bifurque. Soudain son visage s’illumine. Elle voit devant elle ,
baignée d’une lumière féerique, l’entrée du Parc. Elle avance... on s’aperçoit qu’elle est en réalité
devant les entrepôts désaffectés proches de l'hôpital.

" là, tu entres dans le Parc. Si tu prends l’allée en face, elle s’appelle allée du Parc, tu
arrives au petit étang." La voix du Dictaphone est plus lente.
Claire, apaisée, se promène dans une forêt imaginaire. On la voit en fait marcher entre des
tas de matériaux rouillés.
" Reste bien dans l’Allée princi...pale." La voix faiblit : les piles lâchent.
"Pour rentrer, retourne la cass..." La voix se tait, Claire s’arrête, regarde le Dictaphone, le
remet à son oreille, puis le jette. Elle lève la tête et regarde la cime rougeoyante des arbres de son
rêve.
On voit sa petite silhouette perdue au milieu des entrepôts alors que la pluie commence à
tomber. Le ciel s’assombrit.

128. APPART INT SOIR
Philippe entre comme un fou. La télé est allumée. Il appelle

PHILIPPE
Claire... tu es là ?... Claire.

Pas de réponse. Il va dans toutes les pièces, allumant les lumières, angoissé, appelant Claire
de plus en plus fort. Haletant, il reste anéanti quelques secondes puis repart.

129. VOITURE INT SOIR

Philippe téléphone de son portable tout en conduisant. Les essuie-glaces ont du mal a
évacuer les trombes d’eau qui s’abattent sur la voiture.

PHILIPPE
... mais personne ne l’a vue monter dans le bus... évidemment j'ai vérifié...
vous êtes sûre... qu’elle n’a pas dit à la psychologue où elle... je sais...
comment vous avez pu la laisser...

130. RUES BORDEAUX EXT NUIT

La voiture conduite par Philippe passe à faible allure dans les rues vidées par l’averse,
ralentissant encore devant de rares silhouettes féminines.

131. APPART INT NUIT

Philippe attend dans le salon, prostré.

132. HOPITAL INT AUBE

A la réception, la jeune femme se disculpe face à sa collègue. Philippe est là, épuisé par
l'angoisse et par sa nuit de veille, et écoute sans réagir.

JEUNE FEMME
( au bord des larmes ) Mais, je n'avais pas de consignes, moi. Elle m'a juste
dit qu'elle se promenait un peu avant de rentrer...

RECEPTIONNISTE
( désignant la fenêtre ) Mais quelqu'un a été vérifier aux entrepôts ? Elle va
tout le temps se promener dans ce coin là...

Elle n'a pas fini sa phrase que Philippe est déjà sorti en courant.

133. RUES ENTREPOT EXT AUBE
Philippe court en direction des entrepôts. Il contourne plusieurs bâtiments. Soudain il
s'arrête. Son visage se fige.

134FORET- CLAIRE " EXT AUBE

Claire sourit, ses cheveux et ses vêtements sont secs. Elle voit Philippe courir vers elle dans
le bois baigné de la lumière matinale.

CLAIRE
Philippe ! Eh ben dis donc, tu en as mis du temps. Tu viens t’asseoir à côté
de moi ? Allez viens... viens... On est bien ici. Regarde comme c’est beau.

Philippe s’approche d’elle en la regardant de façon étrange. Puis il se met à baragouiner
avec inquiétude,

PHILIPPE
Ba guénia lava de rodéru ?

Claire le regarde, affolée, sans comprendre.

CLAIRE
Mais... qu’est-ce qui t’arrive ?... qu'est-ce que tu dis ?

136. DEPOT EXT AUBE

PHILIPPE
Mais... qu’est-ce qui t’arrive ?... qu'est-ce que tu dis ?

Philippe la regarde affolé, les yeux agrandis par l’angoisse. Claire, trempée jusqu’aux os, le
visage inexpressif articule

CLAIRE
gué no li... poju...deril...siu ge dou...li fi ju da pouti...

Philippe les larmes aux yeux, s’assied près d’elle, lui met son blouson sur les épaules, et la
prend dans ses bras.

PHILIPPE
Petit moineau... je ne t'ai pas lâché la main... mon amour... ma nouvelle vie...
je t’en supplie, ne t’en va pas... pas déjà... j’ai besoin de toi...( il pleure et
continue à travers ses larmes ) Je suis là... je suis là...
Il regarde Claire qui ne réagit pas. Il pose son doigt juste au dessus de la lèvre supérieure de
Claire et murmure doucement
Genres: ["Drame","Romance"]

Summary Philippe est vu en train de pleurer dans la voiture de son patron. Il se rend à l'hôpital et apprend que Claire est partie sans être récupérée par son mari. Il suit les indications sur le Dictaphone de Claire, mais se retrouve dans une zone industrielle au lieu d'un parc. Pendant ce temps, Claire est vue en train de marcher à travers la zone industrielle, perdue et désorientée. Philippe trouve Claire dans la zone industrielle et elle parle dans une langue inconnue, le choquant. Il la serre dans ses bras alors qu'elle reste sans réponse.
Strengths
  • Intensité émotionnelle
  • Tension dramatique
  • Utilisation innovante des appareils narratifs
Weaknesses
  • Peut être trop chargé émotionnellement pour certains spectateurs

Ratings
Overall

Overall: 8

La scène est riche en émotions, crée une tension dramatique captivante et utilise des éléments innovants pour illustrer la confusion mentale d'un personnage.


Story Content

Concept: 8

L'utilisation du Dictaphone comme outil narratif, la représentation de la confusion mentale de Claire et la disparition dramatique de Claire sont des concepts forts et bien exécutés.

Plot: 7

Le plot avance principalement par la disparition de Claire et la recherche de Philippe, créant une tension dramatique et émotionnelle.

Originality: 9

La scène présente des situations uniques où la frontière entre réalité et illusion est floue. Les actions et les dialogues des personnages sont authentiques et réalistes, ajoutant de la profondeur à l'intrigue.


Character Development

Characters: 8

Les personnages de Claire et Philippe sont profondément développés, avec des émotions intenses et des réactions réalistes à la situation.

Character Changes: 7

Claire montre des signes de confusion mentale croissante, tandis que Philippe passe par un tourbillon d'émotions allant de l'inquiétude à la désespérance.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de retrouver Claire, sa compagne. Cela reflète son besoin de sécurité, d'amour et de stabilité émotionnelle.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste est de retrouver Claire physiquement, de la ramener en sécurité. Cela reflète le défi immédiat auquel il est confronté.


Scene Elements

Conflict Level: 8

Le conflit principal réside dans la disparition de Claire et la détresse émotionnelle de Philippe, créant une tension palpable.

Opposition: 7

L'opposition dans la scène est suffisamment forte pour maintenir l'intérêt du spectateur, avec des obstacles émotionnels et des retournements de situation inattendus.

High Stakes: 8

Les enjeux sont élevés car la vie et la santé mentale de Claire sont en jeu, ainsi que l'amour et la stabilité émotionnelle de Philippe.

Story Forward: 8

La scène fait avancer l'histoire en introduisant un élément de suspense majeur avec la disparition de Claire et la réaction de Philippe.

Unpredictability: 8

Cette scène est imprévisible car elle joue avec les perceptions des personnages et des spectateurs, créant des rebondissements inattendus et des moments chargés d'émotions.

Philosophical Conflict: 6

Le conflit philosophique dans cette scène est entre la réalité et l'illusion, entre la vérité et le mensonge. Cela met en lumière les croyances et les perceptions du protagoniste sur la réalité et le rêve.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est chargée d'émotions intenses, de tristesse et d'inquiétude, captivant pleinement l'audience.

Dialogue: 7

Les dialogues entre Claire et Philippe sont chargés d'émotions et de confusion, renforçant la tension de la scène.

Engagement: 9

Cette scène est engageante car elle maintient un suspense constant, mélangeant réalité et illusion, et suscitant l'émotion chez les personnages et les spectateurs.

Pacing: 8

Le rythme de la scène est bien géré, alternant entre des moments de tension émotionnelle et des moments de calme contemplatif, contribuant ainsi à l'efficacité de l'intrigue.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux attentes du genre, avec des descriptions visuelles claires et des dialogues bien intégrés.

Structure: 8

La structure de la scène suit un format narratif fluide et captivant, enchaînant les différents lieux et actions de manière cohérente.


Critique
  • La scène présente une tension émotionnelle intense entre Philippe et Claire, avec des éléments de confusion et de désorientation de la part de Claire.
  • La communication non verbale est forte dans cette scène, avec des gestes et des regards qui renforcent l'angoisse et la détresse des personnages.
  • La transition entre les différents lieux et les états d'esprit des personnages est bien gérée, créant une atmosphère immersive et captivante.
  • La scène soulève des questions sur la santé mentale et la stabilité émotionnelle des personnages, ajoutant une dimension psychologique profonde à l'intrigue.
  • Les dialogues sont limités mais percutants, renforçant l'impact émotionnel de la scène.
Suggestions
  • Veiller à maintenir la cohérence des émotions et des réactions des personnages tout au long de la scène pour renforcer l'immersion du spectateur.
  • Explorer davantage les pensées et les motivations des personnages à travers des monologues intérieurs ou des flashbacks pour approfondir leur développement.
  • Introduire des éléments visuels symboliques ou métaphoriques pour renforcer le thème de la perte de repères et de la confusion mentale.
  • Utiliser la musique et les sons d'ambiance de manière subtile pour renforcer l'atmosphère angoissante et émotionnelle de la scène.
  • Exploiter davantage le contraste entre la réalité et la perception de la réalité des personnages pour créer une tension dramatique supplémentaire.



Scene 33 -  Amour et réconfort dans un entrepôt désert
PHILIPPE
Il est revenu ?... oh, ma petite chérie, il est revenu... mais à deux on sera
plus forts... hein ? Il faut lutter, il ne faut pas le laisser faire. Tu vas voir, tu
vas y arriver. Accroche-toi... je ne te lâcherai pas. Jamais, jamais. Je serai
toujours là pour te raconter...( il saisit la main de Claire et la promène
doucement sur son propre visage) tu vois... là, à côté de l'œil, j'ai une
marque... il n'y a que moi qui ai une marque comme ça... et un nez comme
ça, un peu grand, mais très beau. Je suis ton beau homme. Et là ( il promène
la main de Claire sur sa tête ) il n'y a plus beaucoup de cheveux. Et là c'est
ma bouche... c'est moi, c'est ma tête à moi ça ( les larmes roulent sur ses
joues ) et... ( il l'embrasse ) j'ai ce goût là... et aujourd'hui je suis un peu
salé, parce que je suis triste ( il caresse le visage inexpressif de Claire, en
pleurant ) c'est rien mon amour, c'est rien du tout, ça va revenir, parce que
tu sais, tous les deux, on s'aime... on s'aime tellement... je vais te raconter, du
début... d'accord ma princesse?

On commence à s'éloigner du couple, tandis que Philippe continue de parler à Claire qui
sourit, ailleurs…

...La première fois qu'on s'est vus... t'avais un petit pull...tout jaune, comme
un poussin... mais moi je t'appelle moineau , je préfère. hein... mon moineau,
ma vie, ma princesse, mon amour, je suis là tou près, toujours… toujours…
toujours

La voix de Philippe se perd. Ils restent là, tous les deux, seuls au milieu des entrepôts
déserts.




fin
Genres: ["Drame","Romance"]

Summary Philippe réconforte Claire, se remémorant leur passé ensemble et exprimant son amour pour elle. Claire sourit mais reste sans réaction. Ils sont seuls dans un entrepôt désert.
Strengths
  • Dialogues émouvants
  • Connexion émotionnelle intense entre les personnages
  • Exploration de thèmes profonds
Weaknesses
  • Peut être trop centré sur la relation de Philippe et Claire, négligeant d'autres personnages

Ratings
Overall

Overall: 9

La scène est émotionnellement intense, poétique et révèle des sentiments profonds entre les personnages. Les dialogues sont riches en émotions et la tension dramatique est bien construite.


Story Content

Concept: 8

Le concept de l'amour inconditionnel face à l'adversité est bien développé. La perte de mémoire de Claire crée une dynamique émotionnelle complexe et soulève des questions sur l'identité et la connexion humaine.

Plot: 8

Le développement de l'intrigue tourne autour de la relation entre Philippe et Claire, mettant en lumière les défis auxquels ils sont confrontés en raison de la maladie de Claire. Les rebondissements émotionnels maintiennent l'intérêt du spectateur.

Originality: 9

La scène présente des situations et des dialogues authentiques qui capturent la complexité des relations humaines. Les actions des personnages et leurs interactions sont originales et réalistes, ajoutant de la profondeur à la scène.


Character Development

Characters: 9

Les personnages de Philippe et Claire sont profondément développés, montrant leur amour, leur vulnérabilité et leur force face à l'adversité. Leur évolution émotionnelle est captivante.

Character Changes: 8

Les personnages, en particulier Claire, montrent des signes de changement émotionnel et de vulnérabilité face à sa maladie. Philippe évolue également en montrant sa force et son amour inconditionnel.

Internal Goal: 8

Le but interne du protagoniste dans cette scène est de réconforter et de rassurer Claire, de renforcer leur lien affectif malgré les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Cela reflète le besoin profond de Philippe de protéger et de soutenir Claire, ainsi que sa peur de la perdre.

External Goal: 7

Le but externe du protagoniste dans cette scène est de trouver du réconfort et de l'espoir dans leur relation face à l'adversité. Il reflète la lutte contre les obstacles extérieurs et la volonté de rester unis malgré tout.


Scene Elements

Conflict Level: 7

Le conflit émotionnel entre la perte de mémoire de Claire et l'amour de Philippe crée une tension palpable. Les défis auxquels ils sont confrontés ajoutent de la profondeur à l'histoire.

Opposition: 6

L'opposition dans la scène est présente sous forme de lutte émotionnelle et de résilience face à l'adversité. Bien que subtile, elle crée une tension narrative et incite le spectateur à s'interroger sur l'issue de la situation.

High Stakes: 7

Les enjeux émotionnels sont élevés car la relation entre Philippe et Claire est mise à l'épreuve par la maladie de Claire. Leur amour et leur avenir sont en jeu.

Story Forward: 8

La scène fait avancer l'histoire en approfondissant la relation entre les personnages principaux et en révélant de nouveaux défis émotionnels. Les rebondissements contribuent à la progression narrative.

Unpredictability: 7

Cette scène est imprévisible car elle explore les émotions complexes des personnages de manière inattendue, surprenant le spectateur par la profondeur de leurs sentiments et de leur connexion.

Philosophical Conflict: 9

Il y a un conflit philosophique entre l'espoir et le désespoir, entre l'amour et la perte. Ce conflit met en lumière les croyances profondes de Philippe en l'amour inconditionnel et en la force de la relation, malgré les épreuves.


Audience Engagement

Emotional Impact: 9

La scène est émotionnellement puissante, suscitant la tristesse, l'empathie et l'espoir chez le spectateur. Les moments intimes entre les personnages touchent profondément.

Dialogue: 9

Les dialogues sont poétiques, émouvants et révèlent les sentiments intenses des personnages. Ils renforcent la connexion émotionnelle entre Philippe et Claire, ajoutant de la profondeur à leur relation.

Engagement: 9

Cette scène est engageante en raison de son intensité émotionnelle, de ses dialogues captivants et de la relation profonde entre les personnages. Elle suscite l'intérêt du spectateur et le maintient en haleine.

Pacing: 8

Le rythme de la scène contribue à son efficacité en maintenant une tension émotionnelle constante, en alternant entre des moments intimes et des révélations surprenantes, captivant ainsi l'attention du spectateur.


Technical Aspect

Formatting: 8

La mise en forme de la scène est conforme aux standards du genre, facilitant la lecture et la compréhension des émotions et des actions des personnages.

Structure: 8

La structure de la scène suit les attentes du genre en termes de développement émotionnel et de progression narrative. Les dialogues et les actions des personnages contribuent à maintenir l'attention du spectateur.


Critique
  • La scène est chargée d'émotions et de tendresse entre Philippe et Claire, ce qui crée une atmosphère poignante et touchante.
  • Les dialogues de Philippe sont très personnels et intimes, ce qui renforce le lien émotionnel entre les deux personnages.
  • La description des gestes de Philippe, comme caresser le visage de Claire et lui parler doucement, ajoute une dimension de proximité et de compassion à la scène.
  • La répétition du mot 'toujours' renforce le sentiment de fidélité et d'amour inconditionnel de Philippe envers Claire.
  • La fin de la scène, avec les deux personnages seuls au milieu des entrepôts déserts, crée une atmosphère de solitude et de vulnérabilité, renforçant l'intensité émotionnelle de la scène.
Suggestions
  • Pour renforcer l'impact émotionnel de la scène, vous pourriez ajouter des éléments visuels ou sonores pour appuyer les sentiments des personnages, comme une musique douce en arrière-plan.
  • Veillez à maintenir la cohérence des émotions et des actions des personnages tout au long de la scène pour garantir une progression naturelle de l'histoire.
  • Pensez à explorer davantage les pensées et les sentiments de Claire pour donner plus de profondeur à son personnage et à sa relation avec Philippe.
  • Vous pourriez envisager d'introduire des éléments de flashback ou de narration pour enrichir l'histoire et mieux comprendre le lien entre Philippe et Claire.
  • Assurez-vous de conserver la subtilité et la sensibilité dans les interactions entre les personnages pour maintenir l'authenticité des émotions véhiculées dans la scène.